1,6 millions d’euros d’Ethereum miné sur les serveurs Blade (Shadow)

    Avant son rachat par Octave Klaba (Hubic/OVH) la société qui gérait Shadow avait tout tenté pour éviter le redressement judiciaire. La société Blade, au travers de ses 7 data-centers comportant 22300 serveurs, a ainsi du 13 décembre 2020 au 19 mai 2021 miné de l’Ethereum. Le montant des gains ? Pas moins de 1,6 million d’euros. Mais ce n’est finalement pas assez pour éviter le redressement judiciaire.

    Blade a miné de l’Ethereum pour éviter le redressement judiciaire

    Octave Klaba lui-même, le fondateur d’OVH et d’HubiC l’a confirmé via un tweet qui a depuis été supprimé. Le 19 mai, la nouvelle direction avait ordonné un audit auprès du cabinet d’expertise Eight advisory et ce sont 941 ETH qui ont ainsi été minés via Nanopool. Soit un ETH à une valeur de 1793 €.
    Les 1,6 million d’euros ont été transmis aux autorités américaines et françaises dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire de la société Blade.

    Crypto-monnaie Ethereum

    La société Blade n’a pas su trouver l’équilibre entre ses investissements, ses capacités serveur, ses tarifs et le nombre d’abonnés nécessaires pour que tout tienne. Nous sommes impatients de voir ce que ce changement de propriétaire va apporter. Et si ce genre de cloud gaming est viable à long terme.
    Dans cette période de disette au niveau des cartes graphiques, le cloud gaming peut apporter une solution, en attendant mieux.


     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.