AMD EPYC Rome, le futur pour les serveurs

    AMD reprend du poil de la bête côté serveur, où Intel domine largement le domaine. Même si les parts de marché sont encore timides, ça avance. Et les nouveaux CPU à usage professionnels AMD EPYC Rome et la nouvelle architecture Zen d’AMD pour les serveurs et datacenters devraient fortement l’y aider. Nous avons de nouvelles informations depuis les dernières que nous avions eu en novembre dernier.

    AMD propose l’EPYC Rome et on en sait un tout petit plus !

    Processeur AMD Epyc Rome

    AMD continue sur sa lancée de processeurs toujours plus puissants et efficaces, et l’EPYC Rome, son nouveau bébé, en est la preuve. Gravé avec une finesse de gravure de 7 nm et basé sur l’architecture Zen, l’EPYC Rome tournera de base à une fréquence de 1,4 GHz, avec un boost allant jusqu’à 2,2 GHz. Ces fréquences si basses s’expliquent par le fait que plus il y a de cœurs et plus la température augmente, ceci malgré la nouvelle finesse de gravure passant de 14 nm à 7 nm. En effet la génération précédente disposait d’une fréquence de 2,2 Ghz avec un boost de 3,2 Ghz. Il est possible qu’il s’agisse ici d’un modèle à basse consommation et qui aura donc un TDP très bas. Nous ne savons pas encore grand chose à ce niveau-là.

    Il disposera de beaucoup de cœurs puisqu’il est question de 64 cœurs physiques et 128 virtuels. Ce nouveau monstre devrait arriver durant la seconde moitié de l’année 2019.

    Processeur AMD Epyc Rome

    Comme toutes les puces en développement, plusieurs d’entre elles sont envoyées aux assembleurs pour qu’ils puissent faire leurs tests et vérifications. Il est donc normal, d’espérer une petite fuite d’information. Et SiSoftware a dans sa base de données, pas mal d’entrées qui concernent l’EPYC Rome !

    Processeur AMD Epyc Rome sysoftware

    Il semblerait donc qu’on retrouve 64 x 512 Ko de cache L2 et 256 Mo de cache L3. Aucune d’information quant au TDP de ce processeur Epyc, mais la génération précédente tournait aux alentours des 120/180 W. AMD utilise la gravure 7 nm de chez TSMC, qui promet une consommation divisée par deux par rapport à la génération précédente.
    Nous espérons en savoir plus au mois de mai, lors de la conférence du Computex à Taipei.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.