Intel Rocket Lake-S : jusqu’à 22% plus rapide que Comet Lake

    Il y a plusieurs jours maintenant, Intel a dévoilé des informations sur sa 11e génération de processeurs sur Rocket Lake-S destinée au marché Desktop. Attendue pour le premier trimestre de l’année prochaine, la plateforme Rocket Lake-S est une nouvelle itération reposant sur une finesse de gravure de 14 nm. Selon la marque, cette évolution est due à nouvelle conception de l’architecture.

    Intel Rocket Lake-S : Userbenchmark affiche 22% de gains face à Comet Lake-S

    Intel dévoile déjà qu’elle s’appuiera sur des cœurs Golden Cove qui succèderont aux cœurs Willow Cove des processeurs Tiger Lake de la famille Intel Core de 11ème génération.

    En portant son cœur « Golden Cove » à 14 nm, Intel a baptisé son nouveau bébé « Cypress Cove ». Ce qui était autrefois le cœur des processeurs Ice Lake alimente désormais la plateforme Rocket Lake-S. Outre le nouveau cœur, la plateforme comporte d’autres caractéristiques comme une amélioration de la fréquence mémoire avec un support de la DDR4-3200 en natif contre de la DDR4-2933 pour Comet Lake-S. L’autre nouveauté est la prise en charge du PCIe 4.0 pour enfin profiter pleinement des SSD utilisant cette norme.

    Les technologies Deep Learning Boost et VNNI seront également présentes. Côté solution graphique, les puces s’appuieront sur un iGPU Xe de 12e génération aussi présents sur les processeurs Intel Tiger Lake. Pour le chipset, Intel mentionne une série 500.

    Des données sont apparues il y a peu sur le site Userbenchmark et nous pouvons a priori y apercevoir les premières informations. Un processeur Rocket Lake à 8 cœurs inconnu a été comparé aux processeurs Comet Lake-S de 10ème génération d’Intel. Le CPU Rocket Lake utilisé est cadencé à une fréquence de 4,2 GHz et obtient un score de 179 points en single-core. En comparaison le Core i9-10900K grimpe à 5,3 GHz et affiche 152 points (-27 pts). Suivant ces données, on se rend compte que la conception de « Cypress Cove » est 18 % plus rapide. Et si on le compare à un équivalent 8 cœurs et 16 threads comme le Intel Core i7-10700K qui tourne à 5,1 GHz et cumule 148 points (-31 pts), la prochaine génération de CPU s’affiche donc jusqu’à 22% plus rapide. Cela représente une belle augmentation des performances en single-core tout en restant sur une finesse de gravure vieillissante.

    Intel Rocket Lake Benchmark
    Userbenchmark – Rocket Lake-S

    L’objectif est clair pour Intel : limiter sa perte sur les parts de marché concernant le gaming face à l’arrivée des futurs CPU AMD Ryzen 5000. Bien entendu, ces résultats sont à prendre avec des pincettes. Premièrement car le site Userbenchmark n’est pas nécessairement la source la plus fiable. Mais également parce que Intel devrait communiquer de manière plus officielle dans les semaines/mois à venir.


     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.