La police démantèle une ferme de mining en pensant attaquer une ferme de weed

    C’est l’histoire marrante du jour : la police nationale de la ville de Séville est intervenue sur un site pensant y trouver une plantation de marijuana. Sauf que, une fois sur place, la police est tombée sur une ferme de minage de cryptomonnaie. En effet, ces deux activités ont une particularité commune : une très grosse consommation d’électricité. Cette consommation d’électricité génère aussi de la chaleur (alors avec plusieurs cartes et des ASICs qui tournent, ça chauffe pas mal).

    Une ferme de mining illégale découverte en Espagne par des policiers cherchant une plantation de cannabis

    Dans cette intervention, c’est un total de 22 plateformes minières qui ont été stoppées. Parmi ce matériel, on y compte un rig mining pour l’Ethereum, mais surtout pas moins de 21 ASICs qui minent directement le Bitcoin. Bien que miner ne soit pas illégal en Espagne, ici il s’agissait également d’un raccordement à l’électricité illégale. Et la consommation de tout cet équipement représente tout de même environ 2000 euros mensuels pour un revenu de seulement 1000 euros par mois pour l’exploitant.

    la police démantèle une ferme de mining en pensant attaquer une ferme de weed

    Bonne nouvelle, nous avons même le droit à une petite vidéo de l’intervention avec les policiers entrant dans la ferme. Dans cette vidéo on peut voir l’équipement avec le rig de GPU EVGA ainsi que les ASICs et surtout l’installation électrique.


     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.