Test : la technologie Ray Tracing sur Call Of Duty: Modern Warfare

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous avons saigné le jeu Call Of Duty: Modern Warfare. Pas pour faire du kill en pagaille, mais pour scruter des scènes de jeu qui sont gourmandes en Ray Tracing. Même si l’effet est subtil, il apporte une touche de réalisme non négligeable, particulièrement au niveau des ombres.

    Test : que donne le Ray Tracing sur Call Of Duty: Modern Warfare ?

    Avant d’aller plus loin, rappelons en quoi consiste la technologie Ray Tracing d’Nvidia. Cette technologie consiste à gérer en temps réel la lumière et, par extension, les reflets dans une scène. Le Ray Tracing n’est pas, en soi, une nouveauté puisque cela existe maintenant depuis plusieurs années dans les films d’animation par exemple. Là où Nvidia a innové, c’est en faisant en sorte de l’appliquer en temps réel dans les jeux vidéos. Sans Ray Tracing, les développeurs ont des semaines de rendu à réaliser uniquement pour gérer la lumière pour chaque scène d’un jeu tandis qu’avec le RTX ce temps n’est plus nécessaire.

    De plus, et il s’agit d’une notion importante, sans le Ray Tracing, les reflets de toutes sortes ne pouvaient être gérés que dans la « zone écran ». C’est-à-dire que si un personnage ou un drone par exemple n’était pas affiché à l’écran, son reflet n’existait alors pas, à moins qu’il ne soit pré-calculé par les développeurs. Chose impossible à faire lorsqu’il s’agit de personnages avec IA ou de vrais joueurs dans un jeu en réseau par exemple.

    Avec le Ray Tracing, nous pouvons voir les reflets dans des miroirs, dans de l’eau ou toute autre surface réfléchissante d’une chose en mouvement qui n’est pas dans la « zone écran ». Un avantage indéniable dans des jeux en ligne ou simplement pour augmenter le réalisme d’un jeu. Pour gérer la lumière, les développeurs n’ont qu’à programmer telle lumière venant d’un point précis et la technologie fait le reste. Par exemple, pour une scène en extérieur, seule la lune viendra éclairer la zone, ou encore la lumière à 10h du matin, 19h du soir, etc.

    Le fait de passer sur un rendu en temps réel alourdit de manière conséquente la charge de travail sur le GPU et demande donc une puissance de calcul bien plus importante. Nvidia a donc intégré, dans son architecture Turing, les RT Cores et Tensor Cores qui s’assurent du rendu en temps réel. Pour le moment, les cartes RTX 2080 Ti avec la puce TU102 sont pourvues de 68 RT Cores, mais Nvdia annonce que cette même puce peut monter jusqu’à 72 RT Cores, d’où, en partie, les rumeurs actuelles autour d’une éventuelle RTX 2080 Ti Super.

    Ici, nous allons voir sur plusieurs scènes, via des screenshots, ce qu’apporte cette technologie Ray Tracing. Puis, nous allons regarder comment le RTX affecte les performances en jeu via des benchmarks d’une durée de 10 minutes, avec et sans RTX.

    Plateforme de test :

    Pour réaliser ce test, nous avons utilisé la configuration suivante:

    • Processeur : Intel Core i7-9700K @4900 Mhz sur tous les cœurs
    • Carte graphique : KFA2 Galaxy 2080 Ti Hall Of Fame @2160 Mhz
    • Mémoire : G.SKILL Trident Z RGB 4 x 8 Go 3000 MHz
    • Disque dur : Samsung SSD 970 EVO 500 Go
    • Moniteurs : MSI Optix MAG321CQR et Iiyama ProLite B2888UHSU-B1

    Le jeu est testé à la fois dans une définition QHD (2560 x 1440 pixels) RTX On/Off et en UHD (3840 x 2160 pixels) On/Off, dans le mode campagne du jeu et dans le mode multijoueurs. Cela, afin d’avoir le maximum de données sur le rendu du Ray Tracing sur Call Of Duty: Modern Warfare. Les paramètres graphiques sont au maximum dans les deux tests.

    Les images sont tirées des scénarios suivants :

    • Brouillard de guerre
    • Piccadilly
    • Infiltration
    • Grand nettoyage
    • Ambassade

    Sans plus attendre, voici les captures d’écrans que nous avons prises lors ce test :

    Scénario : Brouillard de guerre

    Définition QHD 2560 X 1440p

    Sur cette première capture d’écran, le Ray Racing influe énormément sur les ombres. Que cela soit sur les cailloux, la branche d’arbre ou bien sur l’herbe, on note que les ombres sont plus détaillées avec le Ray Tracing. Particulièrement sur la touffe d’herbe située au centre de l’écran où lorsque le RTX est actif, l’ombre qui est projetée est fidèle à l’objet éclairé.

    Définition UHD 3840 X 2160p

    En définition UHD, pas de différence notable sur la qualité des graphismes. Le Ray Tracing joue encore bien son rôle et l’on retrouve le même rendu qu’en définition QHD.

    Scénario : Piccadilly

    Définition QHD 2560 X 1440p

    Sur cette séquence issue de la map Piccadilly, on voit bien la différence entre les deux modes encore sur les ombres. Avec le Ray Tracing de désactivé, les ombres sont trop marquées, comme sur le panneau derrière le comptoir ou le poteau au centre de l’écran. Une fois le Ray Tracing actif, on trouve des ombres plus fidèles et moins fortes.

    Définition UHD 3840 X 2160p

    Pas de différence notable non plus sur cette image en UHD issue du scénario Piccadilly. On ne constate pas de réel gain en passant en UHD par rapport au QHD.

    Scénario Infiltration :

    Définition QHD 2560 X 1440p

    Sur cette image venant du scénario Infiltration, le Ray Tracing apporte une gestion des ombres beaucoup plus fine. L’ombre projetée du canapé est moins forte et plus lisse sans le RTX. Les reflets sur le meuble de la télévision ont un rendu beaucoup plus naturel.

    Définition UHD 3840 X 2160p

    Tout comme sur les autres images en UHD pas de différence particulière sur la qualité de l’image. On retrouve toutefois, les mêmes différences de rendu avec le RTX actif, qu’en QHD.

    Scénario Grand nettoyage :

    Définition QHD 2560 X 1440p

    La présence du Ray Tracing sur Call Of Duty: Modern Warfare sur cette image est fortement intéressante. Effectivement, au-delà d’apporter des ombres plus lisses on peut constater que les effets sur le plateau et l’assiette posée sur l’îlot central amènent une impression de 3D beaucoup plus réelle. L’effet de la lumière sur le pied métallique de la chaise est bien plus naturel.

    Définition UHD 3840 X 2160p

    Une fois encore, l’UHD n’apporte pas un gain réel sur la qualité de l’image. On ne constate pas de différence vraiment notable.

    Scénario Ambassade :

    Définition QHD 2560 X 1440p

    Sur cette scène, la différence est vraiment marquée : l’ombre de la fenêtre qui est projetée sur le mur est beaucoup plus naturelle avec le Ray Tracing. On voit bien que les contours sont plus lisses et moins tranchants.

    Définition UHD 3840 X 2160p

    Enfin, sur cette image nous avons constaté une légère différence entre le QHD et l’UHD. Le petit panneau « Exit only » situé à côté de la porte est nettement plus lisible en UHD.

    Cependant, pour affiner le test, nous avons soumis notre configuration à des benchmarks en jeu sur des sessions de 10 minutes en mode campagne et multijoueurs afin de relever les FPS minimums, maximums et moyens.

    Performances avec et sans Ray Tracing

    Pour la mesure des FPS, nous avons utilisé le logiciel Fraps sur 10 minutes de jeu en QHD et UHD avec le RTX activé et non activé en choisissant la mission « Grand nettoyage » et le début de la mission « Partie de chasse ». Ainsi, nous avons un mélange de scène en jeu et de cinématique. Tous les réglages sont bien sûr au maximum.

    Les résultats sont donc les suivants dans le mode campagne :

    Résultats Test RayTracing on et off Call of Duty : Modern Warfare campagne 1440p
    Sur ce premier graphique, nous sommes en 1440p. Nous relevons avec le RTX désactivé 114 FPS minimums contre 92 FPS avec le RTX. Concernant les FPS maximums nous sommes à 146 FPS RTX on et à 147 FPS RTX off. Pour les FPS moyens nous relevons 142 FPS sans RTX et 125 avec le RTX activé.

    Résultats Test RayTracing on et off Call of Duty : Modern Warfare campagne 2160pDans ce second graphique, nous passons cette fois-ci en 2160p. Les FPS minimums relevés sont de 53 FPS sans RTX contre 51 avec RTX. Les FPS maximums sont de 62 RTX off et 62 RTX on. La moyenne des FPS que nous avons relevés est de 58 FPS avec le RTX activé et 59 FPS sans le RTX.

    Pour faire les relevés en mode multijoueurs, nous utilisons le même protocole de test que pour le mode campagne. Nous avons sélectionné le mode de jeu « élimination confirmée » sur la map Hackney Yard.

    Résultats Test RayTracing on et off Call of Duty : Modern Warfare multijoueurs 1440pEn 1440p, nous avons fait les relevés suivants. Les FPS minimum sont de 109 FPS sans le RTX et de 90 FPS avec le RTX. Nous sommes à 146 FPS maximum dans les deux modes et nous constatons 143 FPS RTX off et 131 RTX on.

    Résultats Test RayTracing on et off Call of Duty : Modern Warfare multijoueurs 2160pEn 2160p, nous avons minimum 54 FPS sans RTX et 45 FPS avec. Nous avons comme en 1440p, les mêmes FPS maximum. Les FPS moyens sont de 54 FPS en utilisant le RTX et de 59 FPS quand nous le désactivons.

    Le RTX apporte un petit plus en jeux, ayant fait le jeu avec et sans, on peut dire que l’immersion est un peu plus présente avec le RTX actif. Sur notre configuration, le fait d’activer le RTX n’a pas eu d’incidence néfaste sur l’expérience de jeu. La perte de FPS par rapport au rendu en jeu est largement acceptable dans notre cas.

    Que conclure du RTX sur Call Of Duty: Modern Warfare ?

    Le Ray Tracing sur Call Of Duty: Modern Warfare est moyennement gourmand en ressources. Le jeu reste fluide et nous n’avons pas noté de grosses chutes de FPS ni de ralentissement pénible, que ce soit dans le mode campagne ou multijoueurs. En revanche, lors des cinématiques nous avons eu quelques ralentissements et pertes de FPS.

    Afin de faire fonctionner le jeu au maximum de ses performances avec la présence du Ray Tracing, une carte graphique relativement haut de gamme est nécessaire.


     

    2 Commentaires

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.