NVIDIA : pas de changement de cap après l’échec du rachat d’ARM

    Le PDG de NVIDIA, Jensen Huang, a déclaré lors d’une interview à VentureBeat qu’aucun changement de stratégie commerciale n’était à l’ordre du jour. Effectivement, pour la firme l’annulation du rachat d’ARM ne change rien et la collaboration continue.

    Échec du rachat d’ARM : NVIDIA continue sans rien changer à leur ligne de route

    On aurait pu penser qu’une telle mésaventure pour la firme au caméléon aurait pu avoir une incidence sur leur stratégie commerciale, mais que nenni. Jensen Huang en personne s’est même chargé d’expliquer à VenturBeat que pour eux rien ne changeait et que tout doit continuer comme avant. Comme le PDG l’explique, l’accord de licence est encore valable pendant 20 ans et celle-ci est valable pour les CPU, GPU et DPU.

    NVIDIA : pas de changement de cap après l’échec du rachat d'ARMOn peut d’ailleurs découvrir une partie des échanges ci-dessous.

    VentureBeat : Quelle est votre stratégie post-ARM ? Devez-vous communiquer votre orientation stratégique à la lumière de l’annulation de l’accord ARM ?

    Jensen Huang : Pas grand-chose. Parce que nous n’avons jamais fini de nous combiner avec ARM. Ainsi, toutes les stratégies qui auraient découlé de la combinaison n’ont jamais été évoquées. Et donc notre stratégie est exactement la même. Nous faisons du calcul accéléré partout où il y a des processeurs (unités centrales de traitement). Et donc nous ferons cela pour x86. Et nous ferons cela pour ARM. Nous avons tout un tas de processeurs ARM et de systèmes sur puces (SoC) en développement. Et nous sommes des passionnés. Nous faisons tout cela. Nous avons une licence de 20 ans sur la propriété intellectuelle d’ARM. Et nous continuerons à profiter de tout cela et de tous les marchés. Et c’est à peu près tout. Continuez à construire des CPU, (unités de traitement graphique), des GPU et des DPU (unités de traitement de données).

    VentureBeat : C’est donc votre stratégie à trois puces ? Envisageriez-vous RISC-V maintenant que l’accord ARM n’a pas lieu ?

    Huang : Nous utilisons RISC-V. Nous sommes des utilisateurs RISC-V à l’intérieur de nos GPU. Nous l’utilisons dans plusieurs domaines. Pour les contrôleurs système, à l’intérieur du GPU Bluefield, il y a un moteur d’accélération RISC-V, si vous voulez, un moteur programmable. Et nous utilisons RISC-V quand cela a du sens. Nous utilisons ARM quand cela a du sens. Nous utilisons x86 lorsque cela a du sens.

    Au final pas de grand changement pour NVIDIA dans leur avenir proche. Du moins pas sur ce point-là.


     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.