NVIDIA RTX 3080/3090 : l’explication aux plantages

    Les nouvelles cartes NVIDIA GeForce RTX 3080/3090 font couler beaucoup d’encre depuis leur sortie. Entre le manque de disponibilité chez les revendeurs et maintenant des problèmes de plantages au-delà d’une certaine fréquence d’horloge du GPU, le lancement de ces cartes est compliqué. Aujourd’hui, nous avons la réponse à la question qui est de savoir pourquoi certaines cartes plantent en jeux.

    NVIDIA GeForce RTX 3080/3090, un lancement semé d’embûches pour la marque au caméléon !

    NVIDIA est dans la tourmente depuis quelques jours. Effectivement, à peine ses dernières cartes commercialisées, les retours des premiers acheteurs ne sont pas vraiment bons. On passera le manque de disponibilité du produit qui peut être dû à plusieurs raisons, mais les clients vont avoir plus de mal à excuser les plantages dont ils sont victimes avec leur nouvelle carte graphique. Et à vrai dire on peut le comprendre. De notre côté nous n’avons eu aucun souci sur les modèles que nous avons eu en test, à savoir :

    En effet, lorsque la carte graphique dépasse les 2 GHz dans certains jeux se produit un crash. Un problème relativement pénible pour des cartes censées dépasser cette fréquence de manière régulière. Cela dit, il existe une solution quelque peu ubuesque : brider la fréquence de l’horloge pour que celle-ci ne dépasse pas les 2 Ghz ! Alors d’où pourrait venir ce bug ? Une alimentation pas à la hauteur ? Des câbles d’alimentations pas adaptés ? Un problème de driver ? Ou problème de conception ? Pour le moment pas de communication de la part de NVIDIA sur le sujet. Mais plusieurs éléments de réponses sont présents.

    La marque Colorful serait la première à avoir signalé le souci à NVIDIA via un e-mail (le 15 septembre) en sous-main dans lequel ils font part de soucis d’instabilité. Quelques jours plus tard, les premiers utilisateurs remontent les problèmes avec leurs cartes. Le 23 septembre, ComputerBase et VideoCarz.com publient leurs premiers articles sur le sujet. Deux jours plus tard, Igor Wallosek de Igors’Lab publie une analyse du problème en évoquant un potentiel souci avec les condensateurs.

    Alors comment pourrait s’expliquer le problème ? Il faut pour cela, observer la fabrication des NVIDIA GeForce RTX 3080/3090 sur leur partie arrière. Six condensateurs s’occupent de filtrer les tensions sur les rails NVVDD (qui alimentent le processeur) et MSVDD (qui alimentent les autres composants de la carte) qui sont acheminés vers le GPU. Plus la tension est mal gérée, plus le risque de plantage augmente ce qui semble logique. Le problème viendrait du choix des condensateurs installés. Même si les constructeurs sont libres de choisir les condensateurs, leurs choix se trouvent limités à deux exemplaires : les POSCAP (Conductive Polymer Tantalum Solid Condensateurs, en rouge sur les images) ou les MLCC (Multilayer Ceramic Chip Capacitor, en vert). Il est tout à fait possible pour les marques d’installer un mélange des deux composants.

    Condensateurs NVIDIA GeForce RTX 3080/3090
    A gauche le diagramme du PCB PG132, au centre une ZOTAC Trinity et à droite une ASUS TUF

    La différence entre les deux composants serait tout simplement leur qualité et leurs résistances. Effectivement, les condensateurs MLCC sont de moins bonne qualité et plus facilement sujet à des pannes, car moins résistants aux hautes températures. Les POSCAP sont plus résistants à la chaleur, mais acceptent des tensions inférieures au MLCC. Un choix cornélien pour les marques !

    Alors comment réagissent les marques et NVIDIA à ce problème ?

    Du côté de NVIDIA il n’y a pour le moment aucune communication officielle. Les constructeurs ont, pour leur part, adopté différentes tactiques commerciales. La marque Colorful a de son côté rappelé les produits envoyés en test dans les rédactions.

    Pour la marque EVGA, c’est un poil plus compliqué. Jacob Freeman, directeur de la gestion des produits, a déclaré que les cartes EVGA GeForce RTX 3080 équipées de six condensateurs POPSCAP ne passaient pas les tests. Il a fallu une semaine de recherche et développement afin de trouver une solution et réduire les POPSCAP à 4 et ajouter 20 condensateurs MLCC, avant de livrer les cartes grand public. Cela explique le retard de livraison concernant la série EVGA GeForce RTX 3080 FTW3. D’ailleurs, aucune carte équipée seulement de POPSCAP n’a été commercialisée. Cependant, par manque de temps, certaines rédactions ont reçu des cartes de préproduction qui elles sont équipées de six POPSCAP.

    ASUS, de son côté, a changé le design des cartes en préproduction, mais n’a fait aucune déclaration officielle sur le sujet pour le moment.

    MSI a reconnu lors de l’événement MSI Insider qu’il existait bien un souci sur les cartes en suggérant cependant que le problème serait lié au pilote.

    ZOTAC, via sa société mère, semble avoir reconnu qu’il y avait un problème et change ses cartes. Les autres marques n’ont pour le moment pas réagi au problème.

    Pour ceux d’entre vous ayant reçu leur carte NVIDIA GeForce RTX 3080, pouvez-vous nous faire un retour ? Avez-vous rencontré des problèmes ?


     

    2 Commentaires

    1. Reçu une 3080 Asus tuf non oc le 22/9. Depuis je suis sur division 2, 3440×1440, butter Smooth a 100+fps
      La carte stabilise à 60 degrés (98% d’utilisation) et je n’ai eu aucun crash pour le moment.

    2. J’ai la gigabytes 3080 gaming oc, il paraît qu’ils ont que des condensateurs de faible qualité mais pour l’instant aucun crash à signaler. Testé sur rdr2 en full ultra 1080p, les températures sont bonnes et c’est stable. A voir par la suite si problème je le signalerais

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.