« Pegasus » le nouveau bijou technologique signé NVIDIA

« Pegasus » le nouveau bijou technologique signé NVIDIA

pegasus

Nvidia a dévoilé son nouveau drive «pégasus», une carte destinée aux voitures autonomes comme les Tesla actuellement avec la carte Drive PX2. Les cartes ont une forte puissance de calcul pour pouvoir gérer la voiture lorsque celle-ci est totalement en conduite autonome.

Nvidia a poussé le progrès technologique au plus haut niveau qui soit. On parle de 13 fois plus de performances par rapport au performances actuelles pour seulement le double de consommation par rapport à la PX2. La Pégasus fait plus de 320 opérations à la seconde, une prouesse dans son domaine ! Tesla, le premier concerné par cette carte, annonce une autonomie de niveau 3 mais Nvidia affirme qu’il est possible de monter jusqu’à un niveau 5.

pegasus

Passons sur les caractéristiques

Cette carte, à destination des voitures autonomes, affiche des caractéristiques monstrueuses. Comme dit plus haut la carte est capable de gérer plus de 320 opérations Deep Learning Tera par seconde (terme inventé par NVIDIA).

Ce matériel est sensiblement plus rapide que la plupart des racks de serveurs de l’année dernière. La génération actuelle a une puissance de calcul de 24-30 DL TOPs, la future carte, quant à elle, a 320 DL TOPs soit 13 fois plus. La carte Pegasus est équipée de 2x SOC Xenver avec iGPU Volta et de deux GPU dédiés.

DRIVE PX Pegasus est alimenté par quatre processeurs AI hautes performances. Il associe deux processeurs système sur puce Xavier dotés d’un GPU embarqué basé sur l’architecture Volta et deux GPU discrets de nouvelle génération dotés d’un matériel conçu pour accélérer les algorithmes d’apprentissage en profondeur et de vision par ordinateur. Le système fournira la capacité de calcul énorme pour les véhicules entièrement autonomes dans un ordinateur de la taille d’une plaque d’immatriculation, réduisant considérablement la consommation d’énergie et le coût.

Pegasus est conçu pour la certification ASIL D – le plus haut niveau de sécurité de l’industrie – avec entrées / sorties automobiles, y compris CAN (contrôleur de zone), Flexray, 16 entrées de capteur haute vitesse pour caméra, radar, lidar et ultrasons connecteurs. Sa bande passante mémoire cumulée dépasse 1 téraoctet par seconde.

La consommation est doublée, nous passons de 250w à 500w TDP ce qui est ridicule au prorata de l’augmentation de la puissance de calcul.

L’aspect le plus intéressant du kit est peut-être que les GPU dédiés qu’il utilise ne sont pas Volta, mais plutôt basés sur une architecture de nouvelle génération. Cela signifierait qu’ils sont encore plus optimisés et plus éco-énergétiques que les iGPU de Volta sur les SOC

De plus la carte ne sera pas refroidie par eau comme actuellement mais sera en aircooling ce qui permet de réduire la maintenance et augmentera la durée de vie de l’ensemble des pièces grâce à des pièces moins mobiles et cassantes.

pegasus

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.