Test : AMD Ryzen Threadripper 3960X, un bourrin à 24 cœurs 48 threads

Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous sommes particulièrement excités d’avoir entre les mains le processeur AMD Ryzen Threadripper 3960X. En effet, celui-ci représente encore une fois un grand pas dans le monde de l’informatique face à Intel.

Processeur AMD Ryzen Threadripper 3960X, notre test complet

Longtemps attendue, la gamme de processeurs AMD Ryzen Threadripper a fait pas mal de bruit pour leur potentiel. Actuellement, seuls les 3960X et 3970X sont disponibles dans le commerce et le reste de la gamme arrivera en début de l’année 2020 avec par exemple le 3990X doté de 64 cœurs et 128 threads. Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur le processeur AMD Ryzen Threadripper 3960X (à ne pas confondre avec l’ancien Intel Core i7-3960X).
Le processeur qui ouvre la marche sur le nouveau socket d’AMD, le sTRX4. Parce que oui, cette génération de CPU introduit également un nouveau socket pour les accueillir. Ce qui exclue par la même occasion toute rétrocompatibilité entre les deux générations (3000 et 2000). Une particularité malheureuse, mais nécessaire.

AMD Ryzen Threadripper 3960X test

Nous avons pour cette gamme de processeurs une architecture qui reprend le principe que nous avons sur les Ryzen 3000. C’est-à-dire une architecture basée sur Zen 2 avec une structure en chiplet. Nous avons au centre du PCB du CPU un imposant cIOD (de 416 mm² et 8,34 Milliards de transistors) en 12 nm gravé par la fonderie Global Foundries. Autour de l’I/O Die se trouvent quatre CCD disposant de 6 ou 8 cœurs (chacun 3,9 milliards de transistors) gravé en 7 nm. L’infinity Fabric faisant le lien pour que chaque CCD ai pleinement accès aux canaux mémoires. D’ailleurs ces canaux mémoires se comptent au nombre de huit, mais seulement quatre sont actifs. Nous avons 48 lignes PCIe disponibles sur la norme PCIe 4.0 doublant la bande passante.

topology cpu AMD Ryzen Threadripper 3000

Pour parler rapidement du positionnement de cette gamme face à Intel, on ne peut que constater qu’Intel présente un retard notable. En effet, sur cette nouvelle génération le processeur le moins gros présente déjà 24 cœurs et 48 threads et le processeur le plus gros, qui arrivera normalement en janvier présente lui pas moins de 64 cœurs et 128 threads. Alors qu’en face nous avons Intel qui lance presque en même temps sa nouvelle génération de processeur HEDT avec un plus gros processeur présentant… 18 cœurs et 36 threads sur l’Intel Core i9-10980XE.
En revanche, nous avons donc des grosses différences en termes de tarifs également, là ou le 3960X se montre à 1700 euros, l’i9-10980XE se montre lui à un prix estimé entre 1000 et 1100 euros. Un gros effort a donc été fait de la part d’Intel pour se montrer un minimum compétitif. En effet, sur la génération précédente nous avions un i9-9980XE (18 cœurs 36 threads) à plus de 2000 euros.

Caractéristiques techniques du CPU AMD Ryzen Threadripper 3960X

Le 3960X est un CPU 24 cœurs et 48 threads (via le SMT) fonctionnant à des fréquences de 3,8 GHz à 4,5 GHz en mode Turbo. Nous sommes donc sur un CPU compatible avec le socket sTRX4. Le TDP annoncé est à 280 W et il faudra donc faire attention à bien avoir un système de refroidissement qui tient la route. Nous sommes sur une gravure en 7 nm FinFET. Nous avons un impressionnant cache L3 de 128 Mo. Quant à la mémoire, il gère quatre canaux de mémoires DDR4 à 3200 MHz. Ce CPU est en revanche dépourvu de partie graphique forçant l’utilisateur à s’équiper d’une carte graphique dédiée.

socket stRX4

Ici, tout comme pour les générations précédentes l’IHS est bien soudé à l’indium aux modules. Ce qui n’empêche pas forcément un delid, mais l’opération devient bien plus complexe et risquée que si une pâte thermique avait été utilisée. Quoi qu’il en soit il s’agit d’une bonne chose puisque cela induit de meilleures températures qu’avec une pâte thermique. En effet nous vous rappelons que le delid a été démocratisé à cause de la pâte de piètre qualité utilisée par Intel sur certains processeurs. Rappelons que le delid est une opération consistant à retirer l’IHS afin de remplacer la pâte interne, généralement par du métal liquide Thermal Grizzly Conductonaut offrant de bien meilleures températures.

Un nouveau socket AMD sTRX4 avec un nouveau chipset AMD TRX40

Comme nous l’avons précisé, nous changeons de socket pour cette génération et passons du sTR4 au sTRX4. Bien que physiquement le socket reste identique et garde ses 4094 points de contacts, il permet l’installation de systèmes de refroidissement ventirads, AiO et waterblock compatibles TR4. Comme EK Water Blocks l’a confirmé dernièrement en annonçant officiellement la compatibilité des WB EK-Velocity sTR4 sur le socket sTRX4.

En réalité ce qui change sur le nouveau socket AMD sTRX4 c’est le câblage interne. Cela a pour effet de rendre incompatibles les plateformes entre elles. Pour être plus précis, il s’agit du câblage de la mémoire des pins sur le socket qui change.

Quant au chipset, nous passons sur l’AMD TRX40. À l’image du chipset X570 nous y gagnons notamment la norme PCIe 4.0 permettant de doubler la bande passante. Ainsi que la dernière norme WiFi 6 802.011ax. Malheureusement, nous y retrouvons aussi le fameux petit ventilateur servant à refroidir d’une manière active le chipset avec son TDP de 15 Watts.

Quid des tarifs ?

Pour parler d’oseilles, de flouze, de money ou encore de blé, cette nouvelle plateforme n’est clairement pas à la portée de toutes les bourses. En effet, non seulement le plus « petit » processeur est proposé à un tarif public de 1700 euros sur Amazon et sur LDLC également, mais le suivant se négocie à 2430 euros sur LDLC et un peu plus de 2300 euros sur Amazon. Les cartes mères sont également chères avec un prix d’entrée de 500 euros allant à plus de 1000 euros pour les cartes haut de gamme. À titre d’exemple, notre ASUS ROG Zenith II EXTREME est proposé à au moins 900 euros sur Amazon et notre TRX40 AORUS XTREME se trouve à 1050 euros sur LDLC.

Packaging

La boîte de cette génération de processeur Castle Peak, change encore comparativement à la génération précédente. Rectangle sur la hauteur, nous avons une fenêtre de face laissant une vue sur le processeur. Nous retrouvons le logo Ryzen sous celle-ci et sur un fond majoritairement noir. L’arrière et les côtés ne montrent pas grand-chose et c’est sous la boîte.

Une fois le couvercle retiré, nous avons le processeur sous une cloche transparente. Présenté tel un bijou dans une vitrine. Il ne nous reste plus qu’à la retirer et libérer le processeur de son support. Pour cela nous avons une petite languette sur le côté avec l’inscription « Unlock » permettant de retirer un petit cache faisant office de cale. Il ne nous reste plus qu’à extirper le précieux en le glissant par le côté. Un packaging qui ne fait pas dans la demi-mesure en termes d’UX.

Pour le bundle, nous allons trouver le tournevis dynamométrique permettant de déverrouiller le socket et de le dérouiller ensuite sans y mettre trop de pression. Le système de rétention (adaptable sur certains AiO pour les rendre compatibles avec le socket). Un petit livret ainsi qu’un autocollant Ryzen Threadripper.

bundle

Passons à la suite et regardons comment ce processeur se comporte au niveau des consommations, températures et overclocking.

Voir la suite

1 COMMENTAIRE

  1. […] Après avoir testé le CPU Ryzen 7 3700X par ici, et plus récemment le Ryzen 9 3900X nous revenons aujourd’hui avec le test du tout aussi bon processeur AMD Ryzen 5 3600X : un processeur doté de 6 cœurs vendu à un prix de 300 euros. Nous allons voir tout au long de ce test à quoi il faut s’attendre avec ce nouveau CPU. Vous pouvez aussi retrouver le test du Threadripper 3960X par ici. […]

  2. […] Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous sommes particulièrement enthousiaste à vous proposer notre test sur un des processeurs AMD de troisième génération. En effet nous avons sous la main le très bon processeur AMD Ryzen 7 3700X. Vous pouvez aussi découvrir par ici notre test sur le CPU AMD Ryzen 5 3600X, et par ici celui sur le Ryzen 9 3900X. Ainsi que le test du Threadripper 3960X par ici. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.