Test : AORUS FI32Q, du SS IPS à 170 Hz et 1 ms en QHD pour gamers

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware nous revenons sur un nouvel écran de chez GIGABYTE avec l’AORUS FI32Q. Un écran de la division gaming de la marque qui s’attaque aux joueurs voulant de grands écrans pour jouer à leurs jeux favoris. Dans ce test, nous allons regarder l’écran en détail et surtout la qualité de la dalle en mesurant la justesse des couleurs, l’uniformité sans oublier le contraste, la luminance du blanc et du noir sans oublier les espaces colorimétriques et niveau du gamma.

    Test de l’écran AORUS FI32Q, sommaire :

    Pour en venir sur les caractéristiques techniques, nous avons un écran QHD (2560 x 1440 pixels) d’une diagonale de 31,5″ reposant sur la technologie SS IPS (Super Speed IPS). Le temps de réponse annoncé est de 1 ms MPRT et GTG pour un taux de rafraîchissement de 170 Hz (OC). Le pixel pitch est donc de 0,273 mm. IPS oblige, le contraste annoncé est de 1000:1 en typique. Pour la luminosité, AORUS annonce 350 cd/m² avec une certification VESA DsiplayHDR 400 accompagnée du HLG. La profondeur des couleurs est en 8-bits, l’écran est donc capable d’afficher environ 16,7 millions de couleurs.
    Quant à la VRR, on retrouvera une certification à la fois AMD FreeSync Premium et NVIDIA G-Sync Compatible avec une plage allant de 48 à 170 Hz. En termes d’ergonomie, l’écran accepte la fixation VESA en 100 x 100 mm et l’écran pèse 7,6 kg sans son pied (10,8 kg avec). Il pourra se régler en hauteur, en inclinaison, pivot et même passer en mode portrait. Bref il a tout ce qu’il faut.

    En termes de fonctionnalités, l’écran est complet avec un KVM intégré qui permet de contrôler deux PC distincts avec un seul kit clavier et souris. On retrouvera aussi PbP et PiP. Enfin, AORUS oblige, toutes les fonctions habituelles sont présentes comme OSD Sidekick, Black Equalizer 2.0, Aim Stabilizer Sync et même la partie audio Hi-Res avec un DAC ESS SABRE HiFi.

    Test AORUS FI32Q


    Pour parler du prix, cet écran se trouve sur TopAchat pour 899,99 euros ou sur LDLC au même tarif. Ce prix est correct étant donné la faible concurrence sur ces caractéristiques techniques (QHD 170 Hz en IPS sur une dalle 31,5″). Si on se base sur les prix de TopAchat, en face nous trouverons notamment l’ASUS ROG Swift PG329Q, un écran 32″ en IPS à 175 Hz avec HDR 600 et NVIDIA G-Sync Compatible, mais pas AMD FreeSync, celui-ci est affiché à 799,99 euros.
    Est présent aussi dans ce secteur le MSI Creator PS321QR avec les mêmes caractéristiques principales que l’ASUS, à la différence qu’il s’oriente plus vers les professionnels de l’image malgré ses 165 Hz et ne propose ni G-Sync ni FreeSync. Mais GIGABYTE propose aussi le M32Q pour un prix de 579,99 euros et a l’air particulièrement intéressant tellement les caractéristiques sont proches.


    Nom commercial AORUS FI32Q
    Taille de l’écran 31,5″
    Définition 2560 x 1440 pixels
    Format de l’écran 16:9
    Pixel Pitch 0,273 mm
    Taux de rafraîchissement 170 Hz OC
    Temps de réponse 1 ms GTG/MPRT
    Type de dalle SS IPS
    Courbure Non
    Profondeur des couleurs 8-bit – 16,7 millions de couleurs
    Rétroéclairage Edge
    Luminosité 350 cd/m²
    HDR VESA Display HDR400/HLG
    Multiple mode HDR Non

    VRR (Variable Refresh Rate)

    G-Sync Compatible + AMD FreeSync
    Angle de vision 178° horizontal + vertical
    Contraste typique 1000:1
    Gamut N/A
    Surface de la dalle Anti reflets
    Entrées vidéo 1 x DP (1.4)
    2 x HDMI (2.0)
    Ports USB 2 x USB 3.0
    1 USB Type-C
    Audio ports 1 x Mini-Jack (Audio ESS SABRE HiFi)
    VESA 100 x 100 mm
    Consommation 110 W max
    Ajustement (inclinaison) -5° ~ +21°
    Ajustement (pivotant) -20° ~ + 20°
    Ajustement (hauteur) 130 mm
    Mode portrait Oui
    Dimension Sans le pied (WxHxD): 717.6 mm x 424.3 mm x 71.3 mm
    Poids 7,6 kg sans le pied et 10,8 kg avec
    RGB GIGABYTE RGB Fusion 2.0
    Haut-parleur Non

    À savoir : ne vous fiez pas aux contrastes dits « dynamiques ». Cela ne représente pas les mêmes valeurs lorsqu’elles sont comparées entre plusieurs écrans. Il s’agit surtout d’un gros bullshit commercial pour jouer à qui à la plus grosse en affichant des valeurs totalement démentielles pour impressionner les clients néophytes. Il faut se fier uniquement au contraste dit « typique ». Pour information, le contraste dynamique est annoncé à 12M:1 pour cet écran.

    À savoir : une dalle 10 bits aura 1024 nuances de rouge, 1024 nuances de vert et 1024 nuances de bleu pour un total de 1024 * 1024 * 1024 soit approximativement 1,07 milliard de couleurs. Une dalle 8 bits signifie que nous avons 256 nuances de rouge avec 256 nuances de vert, mais également 256 nuances de bleu pour un total de 256 * 256 * 256 soit approximativement 16,7 millions de couleurs.
    Mais il s’agit ici de nuances de couleurs, de profondeurs des couleurs en somme. Cela n’augmente pas l’espace colorimétrique puisqu’il ne s’agit pas d’ajouter des rouges plus rouges, mais seulement d’apporter plus de nuances entre les extrêmes qui sont couverts par l’espace colorimétrique. Ainsi, lorsque vous faites des dégradés sous Photoshop par exemple, il n’y aura plus cette impression « d’escalier ».

    Profondeur des couleurs


    Mais avant d’aller plus loin dans ce test et de voir en détail l’ergonomie, la justesse des couleurs, l’uniformité de la dalle et les contrastes, gamma, etc., avec nos sondes, faisons le tour du packaging.

    Packaging

    Le carton est assez simple avec sur un premier côté une photo de l’écran vue de face et sur l’arrière vue de dos. C’est sur les côtés que nous retrouverons les caractéristiques techniques de l’écran. Pas de panique concernant l’étiquette énergétique, il s’agit des nouvelles introduites en début d’année (finit le A+++). Les notes vont maintenant de A à G et pour le moment aucun appareil (il me semble du moins) ne bénéficie d’une excellente notation. On y trouve même la consommation annuelle avec et sans le HDR. Il faut aussi savoir que la méthode de mesure a changé pour se rapprocher de la réalité. La classe la plus performante disponible est la classe B ou C. La classe A sera disponible ultérieurement, suivant les progrès techniques.

    Quant au bundle, nous retrouvons les éléments suivants :

    • Câble d’alimentation
    • Câble DisplayPort
    • Câble HDMI
    • Câble USB 3.0
    • Câble USB Type-C
    • Carte de garantie
    • Guide d’installation rapide

    bundle

    Aspect visuel : AORUS FI32Q

    Visuellement, on est sur un design déjà bien connu avec du borderless sur les trois côtés. On retrouve le logo AORUS sur le centre du bord inférieur. Sans le pied l’écran mesure 717,6 mm x 598,3 mm x 71,3 mm pour un poids de 7,6 kg. La dalle est plate il n’y a pas de courbure. Sur l’arrière de l’écran, rien ne change particulièrement non plus et on y retrouve le pattern caractéristique à la gamme d’écrans AORUS. L’ensemble est bien travaillé et le côté gaming ressort clairement.

    Un éclairage RGB est bien sûr présent. Au dos de l’écran, deux bandes RGB se trouvent de chaque côté et le logo AORUS au centre de la colonne du pied est également éclairé. Les côtés de la colonne du pied bénéficient également de LEDs pour éclairer le tout. AORUS utilise toujours son plastique à effet brillant qui retient facilement les traces. De notre côté nous ne sommes pas spécialement fans de cette matière.

    Test AORUS FI32Q

    La colonne du pied présente un passage pour les câbles permettant de parfaire le câble management. Les branches reposantes au sol sont très fines et c’est un gros avantage, surtout quand on compare à celles des écrans sous l’étendard de la maison mère GIGABYTE. On retrouve aussi la mention « Team Up Fight On » au niveau du pied de l’écran de face. Enfin, comme à chaque fois avec ce design d’écran on retrouve une poignée bien pratique sur le haut de la colonne arrière.

    Sur la partie haute à l’arrière de l’écran on y trouve une large bande contenant le dicton de la marque « Team Up Fight On ».

    Test AORUS FI32Q

    À l’arrière de l’écran, sur une partie inférieure basse nous retrouvons la connectique avec les éléments suivants :

    • 1 x port DisplayPort 1.4
    • 2 x ports HDMI 2.0
    • 2 x ports USB 3.0
    • 1 x port USB Type-C
    • Entrée audio Jack 3,5 mm (avec DAC ESS SABRE HiFi)
    • Connecteur d’alimentation

    Connectique

    Montage de l’écran AORUS FI32Q

    Pour monter le pied de cet écran, la procédure est très simple et est affichée via une impression directement sur une tranche de celui-ci à l’ouverture. Une fois le carton ouvert, il suffira de prendre la colonne arrière et de la glisser dans les ergots sur le dessus pour ensuite le clipser. Les vis visibles servent à la fixation VESA, il n’y a pas besoin d’y toucher.

    Seconde et dernière étape, prenons le pied et posons-le dans son emplacement à la base de la colonne. Il suffira ensuite de visser la petite vis et le tour est joué, il suffit maintenant de relever l’écran et de le poser sur le bureau.

    Maintenant que nous savons à quoi il ressemble et que nous l’avons monté, regardons ce que cet écran propose en termes de fonctionnalités.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.