Test : be quiet! Dark Power 12 1000 W, une nouvelle ligne haut de gamme

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware nous revenons sur un test alimentation de la dernière nouveauté de be quiet!. En effet, peu de temps après après avoir présenté sa très haut de gamme Dark Power Pro 12, la marque propose maintenant une variante avec la Dark Power 12 que nous testons ici dans sa version 1000 Watts. Une variante qui va se positionner juste sous la Pro en termes de gamme.

    Introduction : alimentation be quiet! Dark Power 12 1000 W

    Le haut du panier reste représenté par la DPP12, mais aujourd’hui vient donc se rajouter la DP12 qui va présenter seulement quelques différences pour venir se positionner juste en dessous. Pas de panique, nous retrouvons toujours la certification 80 PLUS Titanium garantissant un rendement énergétique de 95,9 % sur un courant alternatif entrant 230V. be quiet! annonce une consommation en veille inférieure à 0,06 Watt et donc compatible avec la norme ErP. Le mode Modern Standby de Windows est aussi de la partie. Pour rappel ce mode permet à l’OS de rester connecté au réseau, et cela en mode basse consommation. Ce mode fait appel au paramètre de Timing T3 qui exige un temps de réponse entre 100 et 150 millisecondes, quand il était auparavant de 500 millisecondes en moyenne.

    Le bloc Dark Power 12 utilise une topologie Active Rectifier + Full Bridge LLC + SR + DC-DC. C’est cette topologie analogique qui assure un aussi bon rendement dans ces puissances que la DPP12 qui utilise pour sa part un contrôle entièrement numérique pour mieux gérer les hautes charges à 1200 W. Nous sommes aussi sur un design full modulaire. Pour parler du design, on reprend un bloc peint en noir avec le design de la DPP12 au niveau des inscriptions. Nous sommes donc sur un bloc bien plus joli que les générations précédentes sans être au niveau des finitions de la DPP12 et de son châssis entièrement en aluminium brossé. En effet, nous sommes ici sur un châssis parfaitement classique en acier peint en noir.

    Test alimentation Be Quiet! Dark Power 12

    Le système de refroidissement a aussi été revu et le ventilateur aux caractéristiques semblables au Silent Wings 3 se débarrasse de son cadre. Un design sous forme d’entonnoir est présent afin d’optimiser le flux d’air. Ceci participe à améliorer sa longévité. D’ailleurs, elle est garantie pour une durée de 10 ans. Les clients en Allemagne et en France bénéficient également du service d‘échange express be quiet! lors de la première année suivant l‘achat.

    Nous avons également une fonction qui va nous permettre de transformer les quatre rails 12 V de cette alimentation en un seul rail via une « clef d’overclocking ». Ceci repose simplement sur un interrupteur sur une équerre PCI à installer dans un slot PCIe de son boîtier. Attention, c’est à enclencher uniquement lorsque l’alimentation n’est pas en marche. C’est un aspect intéressant quand on voit la surconsommation de certains composants haut de gamme ou lors de sessions d’overclocking poussées. Toujours pas de mode semi-fanless, be quiet! jugeant qu’il est toujours préférable de bien refroidir les composants et cela même au repos. D’autant que le ventilateur est simplement inaudible à basse vitesse, pourquoi s’en priver ?

    Quant aux puissances disponibles, elles seront proposées en 750, 850 et 1000 Watts pour des prix conseillés respectifs de 214,90, 249,90 et enfin 279,90 euros. Il y a donc naturellement peu de concurrence étant donné la certification 80 PLUS Titanium. En effet, si on se réfère à LDLC, la seule référence Titanium à 1000 Watts est la Seasonic PRIME TX-1000 vendue à 400 euros. Sinon nous aurons des certifications Platinum be quiet! Straight Power 11 à 250 euros, une CORSAIR HX1000 à 280 euros ou encore une Seasonic PRIME PX-1000 à 320 euros. Notre be quiet! Dark Power 12 1000W en Titanium est donc une référence proposée à un prix vraiment excellent.

    Packaging et bundle

    Au niveau du packaging, nous revenons sur un packaging classique de la part de la marque allemande. Un fond noir avec une bande argentée sur le côté, sur la face avant nous avons une photo du bloc d’alimentation avec la référence et la puissance sur le bas. À l’arrière se trouve le détail sur l’ampérage et les rails 12V.

    Une fois le carton ouvert, on retrouve dans une boîte à gauche l’ensemble des câbles et la visserie accompagnée des colliers de serrage. À droite nous avons le bloc d’alimentation protégé dans une mousse. Nous aurions tout de même apprécié la présence d’un jumper pour le 24-pins comme Seasonic le fait.

    Aspect visuel

    Visuellement, on reprend le design de la Power Pro 12, mais on oublie le châssis en aluminium brossé et on repasse sur de l’acier classique peint en noir. Une bonne nouvelle puisque la partie visible du bloc reste sympathique, surtout comparativement aux anciennes générations de la marque.

    Test alimentation Be Quiet! Dark Power 12

    Ainsi, sur un côté se trouve la mention be quiet! DARK POWER 12 avec un lettrage effet argenté/miroir. De l’autre côté se trouve le numéro de série, les logos, avertissement et le détail de l’ampérage et des rails du bloc.

    À l’arrière du bloc, au niveau de l’entrée A/C se trouve une grille. Cela aide également au flux d’air permettant de mieux refroidir les composants. Du côté de la connectique, nous sommes sur un design full modulaire. Nous retrouvons donc les classiques connecteurs pour la carte mère et le socket, les alimentations SATA et Molex et les PCIe. Notez le port OCK servant à connecter la clé d’overclocking permettant de permuter du mode multi-rails au mode monorail.

    Pour continuer, sur le dessus de l’alimentation se trouve une fine grille en mesh recouvrant le ventilateur. Notez qu’il n’y a pas réellement de cadre au ventilateur Silent Wings 3, mais un design en forme d’entonnoir. Un design breveté permettant d’optimiser le silence de fonctionnement. Le dos de l’alimentation ne comporte qu’une petite étiquette dans un coin mentionnant que le fait d’ouvrir le bloc annule la garantie.

    Passons maintenant à la suite et regardons de plus près les caractéristiques techniques ainsi que la stabilité des tensions.

    Lire la suite

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.