Test : CORSAIR VENGEANCE RGB RS 2 x 16 Go 3600 MHz CL18

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous testons un tout nouveau kit mémoire DDR4 de chez CORSAIR. En effet, la marque bien connue dans le milieu sort deux nouvelles gammes de DDR4 avec les Vengeance RGB RS et RGB RT. Autant la version RT existe en noir ou blanc, autant la gamme RS n’est disponible qu’en noir. Dans ce test, c’est le kit CORSAIR Vengeance RGB RS 2 x 16 Go 3600 MHz CL18 qui passe sous notre protocole de test. La référence exacte de notre kit est CMG32GX4M2D3600C18.

    Test : mémoire DDR4 CORSAIR VENGEANCE RGB RS 2 x 16 Go 3600 MHz CL18

    Pour cette nouvelle gamme de mémoire, CORSAIR propose des kits de 16/32/64/128 Go de 3200 MHz C16 à 3600 MHz C18. Ces kits bénéficient d’un éclairage RGB dynamique basé sur six LEDs adressables (dix pour la gamme RT). Ces LEDs sont placés sous une bande opaque diffusant la lumière partout sur le dessus de la barrette. Sur les puces mémoires se trouve un dissipateur thermique en aluminium servant à garder les composants un minimum au frais et ainsi faciliter l’overclocking. Évidemment, CORSAIR oblige nous pourrons contrôler le tout sous le logiciel CORSAIR iCUE. Il y sera possible de choisir effets et couleurs et de synchroniser ou non l’éclairage avec d’autres composants et périphériques compatibles.

    Test DDR4 CORSAIR VENGEANCE RGB RS 2 x 16 Go 3600 MHz
    CORSAIR VENGEANCE RGB RS

    En termes de tarifications nous pouvons trouver ce kit mémoire sur LDLC à un prix de 219,95 euros. Ce qui est intéressant avec ce kit, c’est que si l’on se fie aux prix chez LDLC c’est le kit en 32 Go le moins cher disponible. En revanche, notez bien qu’il est en CL18. La version avec la même fréquence et la même latence sur la gamme RT est seulement facturée 10 euros de plus, restant sous toute autre référence pour ces trois caractéristiques.


    La RAM, acronyme de Random Access Memory, est une mémoire à accès aléatoires qui sert à stocker les informations nécessaires au fonctionnement du processeur. L’environnement de travail est chargé dans la RAM afin de profiter d’un maximum de vitesse, elle est synchronisée avec l’horloge du processeur et y sont écrits les résultats des opérations récurrentes effectuées. Les données les plus anciennes sont tout bonnement éjectées au fur et à mesure de l’écriture dans celle-ci. La mémoire RAM n’est pas un support de stockage puisque la mémoire est volatile, une fois que la barrette n’est plus alimentée en courant elle perd toutes les données non enregistrées sur le disque dur, d’où l’importance de laisser votre ordinateur s’éteindre proprement pour que la RAM se vide sur ce dernier. Sans faire ainsi, vous pourriez voir vos modifications perdues. La RAM, pour qu’elle soit efficace, communique à une vitesse particulièrement élevée avec les organes de l’ordinateur, cette valeur se calcule en nanoseconde. Il faut privilégier la vitesse à la taille, sauf si vous êtes habitués à avoir beaucoup d’applications ouvertes ou des applications très gourmandes. De nos jours, 8 Go de mémoire seront suffisants pour une utilisation classique (comprendre bureautique et des jeux légers) mais 16 Go seront préférables pour une utilisation gamer.


    Passons maintenant ce kit mémoire sous le logiciel Thaiphoon Burner pour en apprendre un peu plus. On peut voir par exemple que les puces mémoires sont des B-Die de chez Micron, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

    Thaiphoon Burner CORSAIR Vengeance RGB RS
    Thaiphoon Burner

    Packaging

    La boîte de ce kit mémoire reste propre à l’image de la marque avec essentiellement du jaune. Sur l’avant se trouve une photo de l’avant de la barrette accompagnée des références et logos divers. Sur l’arrière se trouvent dans plusieurs langues quelques spécificités des modules comme l’éclairage. Pour le bundle, nous disposons de deux petits livrets, un premier pour les informations de garantie et un second qui est en fait un manuel d’installation.

    Aspect visuel : kit mémoire DDR4 CORSAIR Vengeance RGB RS

    Concrètement, ces modules sont tout de noir vêtus avec comme une sorte de triangle au centre. À l’extérieur de celui-ci se trouvent les petits triangles : le pattern caractérisant désormais largement les produits CORSAIR. À l’intérieur de ce « triangle » de la simple peinture noire sur une surface lisse avec au centre l’étiquette comportant le logo Vengeance. Pour information, sur la gamme RT l’intérieur de ce triangle présente une surface en métal brossé soit noir, soit blanche.

    Notez sur le bord supérieur gauche la mention //RS. Remarquez aussi la façon dans la bande RGB redescend légèrement sur les extrémités du module.

    Test CORSAIR Vengeance RGB RS

    Pour parler de la bande LED, notez le pattern caractéristique de CORSAIR gravé sur la bande opaque.

    Test CORSAIR Vengeance RGB RS

    Enfin, voici un exemple de l’éclairage RGB en action.

    Test CORSAIR Vengeance RGB RS

    Passons à la suite et regardons ce que nous pouvons en tirer en overclocking.

    Logiciel CORSAIR iCUE

    Qui dit CORSAIR dit forcément iCUE. Au travers de ce logiciel, nous allons pouvoir gérer beaucoup de choses et notamment tous les composants de la marque ainsi que les composants et périphériques compatibles. Par exemple, le logiciel détecte bien notre RTX 3090 Founders Edition. Le logiciel permet aussi d’afficher bon nombre d’informations comme les températures de divers composants, mais aussi le niveau de charge ou encore la vitesse de rotation des ventilateurs.

    Puis, dans le premier onglet, nous pourrons sélectionner la disposition de la configuration RAM. Les deux onglets suivants servent à configurer l’éclairage RGB. Comme à chaque fois avec CORSAIR un grand choix d’effets est disponible. Pour le dernier onglet, il permet de régler la puissance de la luminosité, mais aussi de rechercher un nouveau firmware.

    Overclocking

    Passons maintenant à l’overclocking de ce kit mémoire. Notez que notre kit dispose de puces mémoires B-Die, appréciées des overclockers pour leurs bonnes capacités à monter en OC. Nous rappelons que de notre côté nous ne sommes pas experts en OC mémoire et nous allons suivre une méthodologie simple et sans risque que vous pourrez reproduire de votre côté également. Tout d’abord, nous augmentons la fréquence de la mémoire via le BIOS. Puis, quand le système n’est plus stable ou qu’il ne démarre plus, nous relâchons les timings pour continuer à essayer de monter en fréquence à nouveau. Des benchmarks sont réalisés afin de voir si nous gagnons en performances malgré des timings plus grands. Cet overclocking est réalisé sur notre carte mère de référence de test ASUS ROG STRIX Z370-F GAMING acceptant de la mémoire DDR4 jusqu’à 4000 MHz. D’ailleurs, il sera bientôt tant de changer la configuration de test dédiée aux tests de kits mémoires.

    Le kit mémoire passe de 1800 MHz à 1865,8 MHz (soit de 3600 à 3733 MHz) sans avoir besoin de toucher aux timings. Et malheureusement, nous n’arrivons pas à monter plus haut. Même en relâchant un peu les timings. Relâcher encore plus les timings aurait été assez nul étant donné qu’à stock nous sommes déjà à une latence de 18-22-22-42.

    Maintenant que nous avons overclocké notre kit mémoire, voyons les gains que nous obtenons en benchmark.

    Protocole et Benchmarks

    Pour faire ce test mémoire, voici la plateforme de test référence que nous utilisons :

    Étant compatible avec la technologie XMP, nous avons donc un profil d’overclocking certifié à 3600 MHz qu’il nous suffit d’activer dans le BIOS. D’ailleurs, pensez toujours à l’activer lorsque vous faites un nouveau PC. Sinon, la fréquence mémoire sera simplement fixée à 2133 MHz, ce qui serait un peu dommage. Regardons les performances de ce kit mémoire à la fois avec l’XMP activé à 3600 MHz et avec notre overclocking qui l’a poussé à 3733 MHz. Afin de tester ce kit mémoire CORSAIR Vengeance RGB RS et avoir une représentation cohérente des performances, nous allons effectuer entre 8 et 10 passes sous les logiciels suivants :

    • WinRAR
    • 7Zip
    • Aida 64bit latence mémoire
    • Aida 64bit lecture et écriture mémoire
    • 3DMark Sky Diver (physics score)
    • 3DMark Time Spy (physics score)
    • 3DMark Fire Strike (physics score)
    • Cinebench R20

    WinRAR

    Sous le célèbre WinRAR, notre kit réalise un score de 18 211 Ko/s à 3600 MHz. Une fois overclocké à 3733 MHz nous passons à 18 597 Ko/s.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS Winrar
    Winrar

    7Zip

    Sous le logiciel 7Zip nous atteignons à 3600 MHz 40 390 Kb/s en compression et 620 227 Kb/s en décompression. Une fois overclocké nous sommes à 40 489 Kb/s en compression et 624 184 Kb/s en décompression.

    AIDA 64

    Sous Aida64, nous pouvons voir que la fréquence joue énormément sur les débits relevés. Ainsi de base nous aurons un débit en lecture de 47 445 Mo/s et 49 535 Mo/s en écriture. Une fois overclocké, nous obtenons 49 607 Mo/s et 51 081 Mo/s en lecture et écriture. Nous ne sommes pas en première place ici, le kit Ballistix en 3600 MHz a l’avantage d’avoir un CAS à 16 contre 18 sur notre kit CORSAIR.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS Aida64 lecture et écriture
    Aida64 lecture et écriture

    Aida64 mesure la latence de notre kit à 51,59 ns pour notre fréquence de 3600 MHz. Une fois OC à 3733 MHz nous avons eu un résultat moyen de 48,65 ns.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS Aida64 latence
    Aida64 latence

    3DMark Sky Diver

    Dans le logiciel de chez UL Benchmarks Sky Diver, nous avons un score de 16 899 points à stock qui va passer à 16 945 points une fois notre overclocking appliqué.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS 3DMark Sky Diver
    3DMark Sky Diver

    3DMark Fire Strike

    Sous Fire Strike, l’OC est assez bénéfique puisque cela a permis de passer en première position. En effet, nous passons de 17 840 points à stock à 17 945 points avec l’OC.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS 3DMark Fire Strike
    3DMark Fire Strike

    3DMark Time Spy

    Sous 3DMark Time Spy, nous passons d’un score de 7 611 points à 7 618 points.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS 3DMark Time Spy
    3DMark Time Spy

    Cinebench R20

    Sous Cinebench R20 surprise, c’est notre kit qui se trouve en pole position, et cela même à la fréquence stock.

    Benchmark CORSAIR Vengeance RGB RS Cinebench R20
    Cinebench R20

    Conclusion : CORSAIR Vengeance RGB RS 2 x 16 Go 3600 MHz CL18

    Pour conclure ce test sur ce kit mémoire CORSAIR Vengeance RGB RS, nous pouvons dire que nous en sommes globalement satisfaits. Le nouveau design est assez sympathique sans pour autant tout révolutionner. Les barrettes proposent toujours un éclairage RGB qui est ici adressable. Comme toujours avec CORSAIR ce sera via le logiciel CORSAIR iCUE que nous contrôlerons le tout et c’est une bonne chose tant ce logiciel est ergonomique et simple à prendre en main.

    En termes de performances, nous avons bien sûr de bonnes performances. En revanche, la latence CAS à 18 passe ce kit légèrement en retrait face à nos autres références qui sont en latence CAS 16. Peu importe, ce kit existe aussi dans d’autres fréquences/CAS. En revanche nous sommes un peu déçus par l’overclocking. Bien que nous ne soyons pas experts dans ce domaine, nous avons seulement pu passer la fréquence de 3600 MHz à stock à 3733 MHz. Le fait de relâcher un peu les timings n’a pas changé cela à notre grand désarroi. Nous étions habitués à pouvoir pousser bien plus loin nos kits avec notre méthode à la portée de tous. Toutefois nous avons quand même pu relever de légers gains de performances sur nos benchmarks.

    Test CORSAIR Vengeance RGB RS


    Pour parler du prix, c’est une assez bonne surprise puisque nous pouvons trouver ce kit DDR4 sur LDLC à un prix de 219,95 euros. En se basant sur les tarifs chez LDLC, c’est simplement le kit le moins cher pour une capacité de 32 Go. En revanche nous sommes bien sur du CL18, pour passer en CL16 il faudra passer sur un tarif de 250 euros sur la gamme RT.


    Enfin, ce sera notre HC d’Or pour ce kit mémoire Vengeance RGB RS. C’est simple, efficace, et surtout à un prix qui nous semble très bien positionné.

    Médaille d'or par HardwareCooking

    Pour

    • Bonnes performances
    • Design sympathique
    • Éclairage RGB
    • Un prix correct
    • CORSAIR iCUE

    Moins

    • Plus de marge pour l’overclocking

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.