Test : Creative Sound Blaster AE-9, X4 et GC7, pour qui et pour quoi ?

    La carte son, si pour beaucoup c’est quelque chose dont on peut se passer sans mal aujourd’hui, pour d’autres utilisateurs plus pointilleux cela reste toujours nécessaire. Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware nous allons regarder de plus près ce que les cartes sons internes et externes de chez Creative Labs apportent concrètement. Ceci pourra très certainement vous aider à savoir si vous pourrez passer le cap ou non. Notez bien que, quel que soit le produit que nous allons voir ici, les casques devront obligatoirement être en jack et non en USB pour être connectés aux cartes sons.

    Setup Creative Sound Blaster AE-9
    Un setup gamer avec la carte son Creative Sound Blaster AE-9

    Creative Sound Blaster AE-9, une carte interne avec module externe

    Cette Sound Blaster AE-9 est tout simplement la meilleure carte son de la marque. Creative ayant mis tout son savoir-faire dans ce produit avec ses 30 ans d’expériences dans le domaine du son. On s’attend donc forcément à un son de qualité qui donne un effet Waouh. De ce fait, l’entreprise a utilisé les meilleurs composants afin de fournir la meilleure qualité possible afin de satisfaire même les audiophiles les plus exigeants. Précisons qu’il s’agit ici d’une carte son interne qui se couple avec un module externe.

    Déjà lors de notre test de la Sound Blaster AE-5 nous étions impressionnés, et avec cette AE-9 l’effet Waouh est toujours bien présent. En effet, que ce soit pour la musique ou pour jouer, nous avons simplement redécouvert nos musiques. Nous avons principalement joué avec Counter Strike: Global Offensive avec cette carte son puisque le logiciel Command Center propose un profil dédié. Il n’y a pas photo, les sons sont totalement différents et nous avons simplement redécouvert le son de chacune des armes dans le jeu. Par exemple, avec la Negev le son est vraiment dans les basses fréquences, on a l’impression d’avoir une arme lourde qui tire à côté de nous. De même avec le Desert Eagle, le son est totalement différent. Ce fut simplement un plaisir de jouer avec une telle qualité audio.

    Test Creative Sound Blaster AE-9

    Le module externe est aussi particulièrement pratique. En effet, celui-ci peut se poser directement sur le bureau devant soi et permet de contrôler le volume grâce à une grosse molette crantée qui donne vraiment une impression de qualité Hi-Fi. Cette molette est aussi un bouton permettant de commuter entre les haut-parleurs et le casque. De plus, nous pourrons y brancher un casque XLR, le module externe faisant office d’alimentation fantôme 48V. Ce sera donc très pratique pour les streamers/youtubeurs utilisant un micro à condensateur dynamique. Mais nous pouvons également y brancher des casques en jack et mini-jack. On retrouve un bi-amplificateur de casque Xamp amplifiant chaque canal individuellement. Notez d’ailleurs que l’AE-9 accepte les casques jusqu’à 600 Ω et convient parfaitement aux systèmes de monitoring intra-auriculaire sensibles avec une impédance de sortie ultra-basse de 1 Ω. Au centre, nous avons un petit affichage indiquant le niveau du volume. Nous avons également un sélecteur d’impédance pour le casque et enfin un bouton SBX pour activer/désactiver les profils.

    Test carte son Creative Sound Blaster AE-9

    Pour parler de la carte son interne, elle possède des amplificateurs opérationnels interchangeables, ce qui permet de définir plus précisément les caractéristiques tonales de sa musique. Notez qu’il vous faudra en revanche un extracteur pour retirer les OP déjà en place et qu’il vous faudra bien respecter le format PDIP-8.

    amplificateurs opérationnels interchangeables

    De même, nous retrouvons les condensateurs Nichicon « Fine Gold » qui utilisent des techniques de gravure de pointe et offrent un son riche dans le registre des basses. Nous avons ici un DAC ESS SABRE 9038 haute résolution à destination des audiophiles. L’AE-9 offre une plage dynamique de 129 dB (DNR) ultra-haute performance, une lecture de 32 bits à 384 kHz sur PCM, DSD64 et une distorsion harmonique totale incroyablement basse de -120 dB (0,0001 %). Le Sound Blaster AE-9 prend également en charge les codages Dolby Digital Live et DTS Connect.

    Le Sound Blaster AE-9 prend en charge 5.1 canaux de son Surround discret et jusqu’à 7.1 canaux de son Surround virtuel. La carte son est également dotée de la technologie Surround de Sound Blaster qui offre, du moins d’après la marque, la meilleure expérience de son Surround virtuel qui existe sur le marché. La technologie peut être complètement personnalisée ou désactivée.

    Scout Mode, presque de la triche ?

    Tout comme l’AE-5 que nous avions testé, nous retrouvons là aussi le Scout Mode. Cette technologie permet d’améliorer les sons importants dans les jeux comme les bruits de pas, changement d’arme, etc. Globalement, il rehausse le volume des sons faibles de bruitage. Il est donc plus facile de savoir d’où vient un ennemi et ce qu’il fait. C’est donc un mode qui permet un avantage certain face à d’autres joueurs qui n’utilisent pas cette technologie. En effet, entendre plus facilement une arme qui recharge derrière un mur et sauter sur son adversaire lorsqu’il ne peut rien faire donne l’avantage. Vous l’aurez compris en même temps, c’est surtout utile dans des jeux de type battle royal et FPS.

    Dans le bundle de l’AE-9, nous retrouvons les éléments suivants :

    • Sound Blaster AE-9 (carte principale)
    • Module de contrôle audio
    • Brochure de démarrage rapide
    • Livrets de garantie
    • 2 x câbles stéréo vers RCA
    • 1 câble optique TOSLINK

    Sur la carte son interne nous trouvons la connectique suivante :

    • 1 x entrée optique TOSLINK
    • 1 x sortie optique TOSLINK
    • 1 x ⅛″ arrière
    • 1 x ⅛″ Center / Sub-out
    • 1 x lien ACM
    • 2 x RCA (gauche/droite) sortie avant

    Précisons également que la carte nécessite une alimentation PCIe 6-pins.

    La technologie CleanLine

    Avec cette carte son AE-9, Creative a voulu proposer un produit complet au possible et a même créé une nouvelle technologie nommée CleanLine. Cette technologie a pour vocation de supprimer le besoin de passer par un mixeur externe. CleanLine utilise des circuits et composants spécifiquement conçus pour éliminer les problèmes de tension et isoler le bruit sur le trajet du microphone qui affecte généralement les cartes sons internes. Creative utilise aussi un entraînement différentiel pour le signal du micro afin de réduire le bruit de mode commun pouvant être induit par d’autres sources électroniques.

    Ceci permet aussi de supprimer les bruits parasites provenant des GPU haut de gamme. En effet, les GPU hautes performances répartissent une charge de travail importante sur leurs cartes, ce qui provoque un bruit onduleur qui se traduit par des parasites audibles et une distorsion lorsque le signal du microphone est amplifié.

    Test d’enregistrement sur la carte son :

    Test d’enregistrement sur la carte mère :

    Maintenant, petit moment fun : le logiciel propose une fonctionnalité de Voice Morph. Il est donc possible de modifier sa voix avec plusieurs options : femme, homme, enfant, personne âgée, orc, démon, chipmunk, etc. Personnellement, je trouve la version femme très réaliste, même si parfois dans les aigus on a l’impression d’avoir juste une voix « accélérée ».

    Logiciel Sound Blaster Command

    Pour contrôler la carte depuis une interface logicielle, on va se tourner vers le logiciel Sound Blaster Command. Sur l’écran d’accueil, nous pourrons sélectionner son profil SBX. Nous avons aussi un accès direct à l’Acoustic Engine. Nous avons aussi sur le bas un accès rapide au volume du micro ainsi que des haut-parleurs.

    Le second onglet propose un Égaliseur. Dans l’onglet « Lecture« , nous pourrons toucher à plusieurs paramètres concernant la… lecture ! Ainsi, nous pourrons activer/désactiver le Direct Mode ou encore changer la Qualité audio.

    Dans l’onglet Lecture se trouve un second onglet dédié à la sortie numérique. Ici aussi, nous pourrons modifier la qualité audio. Dans l’onglet Enregistrement, nous pourrons modifier le volume du micro, de l’amplificateur, activer/désactiver la clarté de la voix et ne noise réduction, mais aussi activer diverses options. C’est aussi là que nous retrouvons le Voice Morph que nous avons testé juste au-dessus. Nous avons même un onglet dédié au Scout Mode. Ici nous pourrons déterminer un raccourci pour l’activer. L’onglet suivant permet de sélectionner un encodeur : Dolby Audio et DTS Connect qui permettra ensuite de choisir entre le mode DTS Neo avec son mode Cinema ou musique.

    Enfin, le mélangeur va permettre de modifier les niveaux en lecture et en enregistrement de plusieurs sources. Les deux derniers onglets vont surtout servir à la configuration générale du logiciel comme la langue ou le fait de lancer automatiquement le logiciel au démarrage de Windows.


    Ce produit est vendu à 299,99 euros sur le site de la marque. Remarquez qu’il est assez difficile de le trouver chez des revendeurs tiers.


    À la vue de tous ces éléments, nous décernons une médaille HC d’Or à cette carte son Creative Sound Blaster AE-9.

    Médaille d'or par HardwareCooking

    Plus

    • Une qualité audio exceptionnelle
    • DAC avancé pour une lecture sans perte 129DB et 32Bit / 384 kHz
    • Des amplificateurs interchangeables à même la carte son
    • Une connectique très complète
    • Un module externe pratique
    • Un port XLR avec alimentation fantôme pour micro
    • Un logiciel ergonomique
    • Technologie CleanLine

    Moins

    • Un prix peut-être un peu élevé pour un PC gamer simple

    Creative Sound Blaster X4

    La carte son Creative Sound Blaster X4 est un module externe faisant office de DAC et ampli USB 7.1 haute-résolution avec Super X-Fi et SmartComms Kit. C’est un produit compatible Windows PC, macOS, PS5, PS4 ou encore Nintendo Switch. Le Sound Blaster X4 utilise un amplificateur de casque de 32 à 600 Ω. Ici également, nous retrouvons le Scout Mode permettant d’identifier plus facilement la provenance des sons dans des FPS.

    Avec SmartComms Kit, ce X4 dispose de plusieurs technologies avancées pour une communication limpide et efficace. En effet, nous avons dans un premier temps VoiceDetect. Comme son nom le laisse penser, elle active le micro lorsqu’une voix est détectée et se coupe quand on ne parle plus. Puis nous avons NoiseClean-out qui utilise des algorithmes internes pour supprimer les bruits de fond indésirables de l’environnement dans lequel on se trouve. Vous pouvez ainsi parler en toute tranquillité avec d’autres personnes sans être distraits. Enfin, NoiseClean-in permet à l’inverse de supprimer les bruits environnementaux de son interlocuteur.

    Test Creative Sound Blaster X4

    L’ergonomie du X4 est assez simple, mais il faudra un petit temps d’adaptation pour retenir toutes les possibilités. De plus, les boutons sont en partie programmables. Par exemple, le bouton Mode permet de switcher entre trois profils d’écoute et ces profils peuvent être modifiés via le logiciel. En pressant le bouton environ deux secondes, on active le Direct Mode, ceci désactive les DSP pour obtenir un son épuré sans le moindre effet appliqué.

    Voici quelques-unes de ses caractéristiques techniques :

    • Fréquences : PCM 192 kHz, Surround 7.1 96 kHz, Dolby 48 kHz
    • Amplification : Normal @ 32–149 Ω (1.2 V RMS @ 32 Ω ) // High gain @ 150–600 Ω (2.3 V RMS @ 150 Ω, 2.9 V RMS @ 600 Ω )
    • Entrées : 1x 3.5-mm microphone, 1x 3.5-mm optical/line-in
    • Sorties : Optique TOSLINK, 1 jack 3.5mm, 4 x jack 3,5mm (front/rear/side/central)
    • Compatibilité : PC, Mac, PS4, PS5 (avec convertisseur HDMI-optique, non inclus), Nintendo Switch
    • Interface : USB-C
    • Accessoires : Notice, guide, câble USB-C et câble Toslink
    • Dimensions : 130,5 mm x 130,5 mm x 40,6 mm
    • Poids : 384 grammes

    Technologie Super X-FI, acronyme de SXFI

    Nous y avons également la technologie SXFI, acronyme de Super X-FI. Celle-ci permet une virtualisation très poussée pour des signaux audio donnant des détails et une profondeur réaliste. Cette technologie primée capture l’expérience d’écoute d’un système multi-haut-parleurs haut de gamme de studio professionnel pour recréer la même expérience étendue dans les écouteurs d’un casque. Pour faire simple, SXFI permet une perception particulièrement précise de l’espace et de la direction pour mieux appréhender par exemple à quelle distance sont les tirs dans un jeu de type FPS et d’où ils proviennent. Le X4 accepte des haut-parleurs multicanaux pour du son Surround jusqu’en 7.1. De plus, sa sortie optique permet de le brancher sur un récepteur AV.

    Pour utiliser cette technologie, il est toutefois nécessaire de passer par une application sur son smartphone. Une fois dans l’application, nous pourrons créer et personnaliser notre profil. L’application nous guide alors jusqu’à cartographier notre tête et nos oreilles. Une fois fait, on vient alors télécharger l’application sur l’ordinateur pour récupérer son profil.

    Une fois configuré, activez et désactivez simplement Super X-Fi à l’aide du bouton SXFI situé à même l’appareil. Notez que cette technologie ne fonctionne ensuite que sur un casque branché au X4. Le module dispose d’un bouton dédié à l’activation de cette technologie. La LED est verte lorsque le SFXI est activé, bleu lorsqu’on est sur le mode SXFI BATTLE Mode (un mode optimisé pour les jeux FPS) et enfin orange lorsqu’elle est désactivée. Une pression longue désactive totalement le SFXI et on récupère alors le son sur ses haut-parleurs.

    Au niveau des connecteurs entrée/sortie, nous avons :

    • Sortie ligne et entrée ligne
    • Sortie optique et entrée optique
    • USB-C pour alimentation et audio
    • Entrée micro
    • Entrée casque

    Creative App

    Pour gérer la Creative Sound Blaster X4 (et GC7), il faudra passer par un logiciel qui se nomme Creative App. Celui-ci reprend à peu de chose près ce que nous avons avec le Sound Blaster Command, mais dans un design assez différent. Ainsi, sur la page d’accueil nous avons les principaux modules avec la possibilité de sélectionner un mode son (profil pour la musique, certains jeux spécifiques comme Call of Duty ou encore Counter Strike, etc.) Nous pourrons aussi lier le SXFI à notre profil et l’activer. Mais c’est aussi là que nous avons l’Acoustic Engine, l’égaliseur, le SmartComms Kit, le CrystalVoice, le Direct Mode, Scout Mode, l’Encodeur et enfin le mélangeur.

    Globalement, nous pouvons aussi choisir la qualité audio des haut-parleurs ainsi que de l’enregistrement. Dans les paramètres nous pourrons réinitialiser le X4, vérifier le firmware pour le mettre à jour ou encore vérifier les pilotes.


    Ce produit est vendu à 139,99 euros sur le site de la marque et chez Amazon.


    Pour ce Sound Blaster X4, nous décernerons également la médaille HC d’Or !

    Médaille d'or par HardwareCooking

    Plus

    • Une très bonne qualité audio
    • Une connectique très complète
    • le Super X-Fi est vraiment très bon
    • Compatible Scout Mode
    • Un logiciel ergonomique
    • Compatible PC et consoles

    Moins

    • Il faut aimer le design

    Creative Sound Blaster GC7

    Le GC7 est aussi un module externe qui fait office de DAC et ampli USB pour la diffusion de jeux. Le DAC de qualité audiophile AKM4377 offre un faible niveau de bruit de fond à < -120 dB. il assure également un son HI-RES 24-bit/192 kHz PCM et un son Virtual Surround 5.1/7.1. La résolution de fichier audio maximale prise en charge sur l’interface optique est de 24 bits/48 kHz, le rapport signal sur bruit (SNR) est de 125 dB et la distorsion harmonique totale (THD) est de 0,0005 %. Le Sound Blaster GC7 utilise l’amplificateur de casque Maxim MAX97220A (32–300 Ω), qui a deux réglages de gain, Low et High.

    La console dispose de quatre boutons programmables qui sont d’ailleurs RGB. Il s’agit donc clairement d’un produit à destination des streamers puisqu’il va permettre un contrôle facile sans avoir recourt à une interface sur le PC. En un geste nous pourrons par exemple activer le Scout Mode, contrôler le volume, lancer n’importe quel logiciel de son PC, démarrer un enregistrement ou encore passer en direct avec le logiciel OBS.

    Test Creative Sound Blaster GC7

    Sur la console, nous avons deux grosses molettes. Celle de gauche sert bien entendu tout simplement au volume, mais celle de droite va permettre d’équilibrer rapidement le volume de jeu et de chat grâce à GameVoice Mix. C’est-à-dire qu’en tournant la molette vers la gauche, nous allons augmenter le volume du jeu tout en baissant celui du chat vocal, à l’inverse, en tournant vers la droite on baisse alors le volume du jeu tout en augmentant le niveau du vocal. Notez que nous retrouvons aussi bien sûr un bouton Mute pour couper son micro. Le Sound Blaster GC7 est alimenté par un système à double DSP pour vous donner un avantage sur vos adversaires en utilisant des outils de combat supérieurs comme le Scout Mode et le SXFI BATTLE Mode. Notez en revanche qu’il ne propose pas le Direct Mode.

    En matière de connectique, tout d’abord il faut préciser que le Sound Blaster GC7 est compatible PC, console (PS4, PS5, Xbox et Nintendo Switch) et même mobile. Nous avons sur l’arrière un port USB Type-C, une entrée et sortie optique ainsi qu’un Line in et out. Ce GC7 accepte les casques jusqu’à une impédance de 300 Ω.

    En matière de connectique, nous pourrons donc connecter un PC via l’USB Type-C. Notez qu’à l’avant une petite LED indiquera la source connectée. Une console de salon peut être branchée également en USB Type-C, la sortie optique ou encore le mini-jack (Mobile) Line In. Enfin, le mode portable fonctionne avec l’USB-C également ainsi que le mini-jack (Mobile) Line In également. Quant au Line out, il permet bien entendu de relier le GC7 à une/des enceinte(s). Notez qu’il faudra switcher physiquement le bouton pour sélectionner le PC, la console ou le mobile.

    Quant au logiciel, le GC7 utilise le même logiciel Creative App que le X4 que nous avons vu juste au-dessus, à quelques différences près. En effet, ici nous avons quatre boutons programmables et nous avons donc un onglet supplémentaire afin de les configurer. Nous pourrons y attribuer la fonction de son choix, mais aussi bien sûr lui donner la couleur de son choix puisqu’il s’agit d’un éclairage RGB.

    Concrètement, au niveau de la qualité audio avec cette carte son externe Creative Sound Blaster nous entendons une différence comparativement à la qualité issue directement de notre carte mère. Nous ne sommes pas au niveau de la carte AE-9, mais la différence est bien réelle. Et une fois qu’on y goutte, j’imagine personnellement un retour en arrière sur la carte son interne d’une carte mère. De plus, le Scout Mode et le SXFI apporte un plus non négligeable à cette carte son USB. Pour ceux n’appréciant pas le SXFI pour des raisons qui leurs appartiennent, nous retrouvons toujours le Surround Virtuel 7.1 plus classique. Évidemment, la grosse force de ce GC7 est d’être compatible avec les mobiles, quelque chose qui est assez particulier dans le milieu. Tout ceci avec une multitude de commandes directement accessibles à portée de main, il n’y a pas grand-chose à lui redire hormis peut-être un design qui fait un peu trop plastique.


    Ce produit est vendu à 149,99 euros sur le site de la marque et chez Amazon.


    Pour ce GC7, là encore nous décernons une médaille HC d’Or.

    Médaille d'or par HardwareCooking

    Plus

    • Une très bonne qualité audio
    • Une connectique complète
    • le Super X-Fi est vraiment très bon
    • Compatible Scout Mode
    • Un logiciel ergonomique
    • Compatible PC, consoles et même mobile
    • Quatre boutons programmables
    • GameVoice Mix
    • Une utilisation des commandes ergonomiques

    Moins

    • Un plastique qui parait un peu cheap au premier abord

    Conclusion : à chaque besoin son produit de prédilection

    Pour conclure, chacun des trois produits Creative Sound Blaster que nous avons vus dans cet article propose ses propres avantages et se destinera à des utilisations pas forcément similaires à celles des autres. Tout d’abord, la Sound Blaster AE-9 est une carte son interne avec un module externe. Les deux autres produits X4 et GC7 sont uniquement des modules externes alimentés en USB et sont d’ailleurs compatibles avec les consoles de salon également, à l’inverse de l’AE-9.

    Rappelons toutefois que oui, une carte son est loin d’être obligatoire. C’est plutôt à voir comme une option ++. Un peu comme l’était le SSD à ses débuts : un gain de performances appréciable si on a le budget pour se faire plaisir. Ici il n’est pas réellement question de « performance », mais de confort. Que ce soit pour écouter de la musique ou pour jouer à des jeux vidéo, c’est bien plus agréable avec n’importe laquelle de ces cartes que nous avons vu dans cet article et ne nous mentions pas, encore plus avec l’AE-9.

    Concernant la carte Sound Blaster AE-9, celle-ci s’adresse donc aux utilisateurs voulant simplement une meilleure qualité audio sur leurs PC. Le module externe en plus permettra de brancher facilement divers casques et de contrôler sans interface logiciel le mode SBX ou encore le volume. Mais il a aussi le gros avantage de proposer une connectique XLR avec alimentation fantôme 48V pour brancher un micro. C’est un aspect non négligeable pour ceux qui désirent se monter un bon setup pour streamer ou enregistrer des vidéos sur YouTube. De même, le module externe est équipé d’une bi-amplification et accepte les casques jusqu’à 600 Ω.

    Concernant le Sound Blaster GC7, il se destine clairement aux streamers. En effet, avec son look de platine il permet de gérer du direct de manière fluide. Par exemple, la molette de droite permet de jouer avec le son du volume du jeu et celui du chat vocal pour trouver l’équilibre à tout moment selon les phases, ceci d’un simple mouvement qui prend à peine une seconde à réaliser. De plus, il a l’avantage d’être compatible sur consoles et même les mobiles, ce qui donne à ce CG7 un avantage que les deux autres produits n’ont pas. Il dispose de quatre boutons programmables permettant de réaliser l’action de son choix : changer de mode son, activer le Scout Mode ou encore pouvoir lancer le logiciel de son choix, c’est un peu comme un mini stream Deck de CORSAIR. Enfin, le CG7 permet également de profiter de la technologie Super X-FI.

    Enfin pour parler du Sound Blaster X4, ici nous sommes sur quelque chose qui allie un peu l’AE-9 et le GC7. Tout d’abord, rappelons qu’il s’agit d’un DAC et ampli USB externe, de ce fait il est compatible avec PC et consoles (mais pas mobile). Il dispose d’un amplificateur de casque allant de 32 à 600 Ω. Ensuite, nous profitons également du Scout Mode ainsi que du Super X-FI. Ici nous n’avons pas de boutons programmables comme le GC7, mais trois boutons sous la grosse molette de volume permettant une multitude de contrôles comme activer les modes SFXI, le Direct Mode ou encore de contrôler le micro. Nous pourrons aussi en appuyant d’abord sur le bouton « AUDIO BAL » balancer le volume de deux sources distinctes : un jeu et un chat vocal par exemple. Bref, une multitude de possibilités sont présentes.

    Le gros avantage de ce X4 est l’apport de la technologie SmartComms Kit. Cette dernière se repose sur trois autres technologies pour améliorer la communication avec VoiceDetect, NoiseClean-out et NoiseClean-in. Celles-ci vont s’occuper de couper les bruits de fond et environnementaux à la fois de son propre micro, mais aussi de celui de son interlocuteur pour l’entendre beaucoup mieux. Tout ceci en combinaison d’une détection automatique de la voix pour activer/désactiver le micro.

    Pour terminer cet article, nous avons été agréablement surpris par la qualité audio dégagée par chacun de ces produits Sound Blaster de chez Creative.

    Enfin en bonus, voici le PC qui a été créé à l’occasion de ce test pour tester dans de bonnes conditions la carte son AE-9.

    build Creative Sound Blaster AE-9

    Setup Creative Sound Blaster AE-9

    Article sponsorisé


     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.