Test : EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB, un produit d’exception

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware on teste un produit hors normes. La distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi. Cette plaque de distribution est faite pour le boîtier CORSAIR Obsidian 1000D et est hors catégorie dans tous les sens du terme, que cela soit au niveau du prix, du poids du nombre de ports disponible ou de sa taille. Notez que nous l’avons utilisée dans notre dernier projet publié : le Glacial S. ICE 1000D.

    EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi : la démesure selon EK Water Blocks

    Il est des produits que l’on se dit dingue, fou ou encore démentiel. La distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB réunit tous ces adjectifs. Effectivement, nous sommes dans la démesure la plus totale avec cette plaque de distribution de la marque slovène EK Water Blocks. Nous avons réalisé un test pour voir les performances, mais également qu’elles pourraient être les inconvénients d’une telle bête.

    Test EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - Plex


    Pour commencer ce test de la EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi nous devons aborder le sujet du prix. Effectivement, le produit est particulièrement coûteux. Celle-ci est vendue sur le shop de la marque slovène au prix de 741,08 € ou encore sur Amazon à partir de 708 euros. Bien évidemment, le prix peut paraitre très élevé. Mais il faut bien prendre en compte que nous avons l’équivalent de deux réservoirs et que nous avons deux pompes D5. Cependant, le test que nous faisons va permettre de savoir si la distroplate est vraiment efficace.


    Packaging et bundle

    Pour commencer, nous allons parler du packaging et du bundle. L’histoire commence par un carton de couleur « kraft » absolument énorme qui arrive. Mais il est également très lourd vu le poids que fait la distroplate. Sur le carton pas de mention particulière concernant le produit hormis une étiquette de couleur noire sur laquelle on retrouve la dénomination du produit et un code barre. Le bundle est assez limité, nous avons un sachet avec des vis et les pattes de fixation à installer sur la distroplate.

    Caractéristiques techniques

    Nom commercial EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi
    Tension nominale 12V
    Consommation électrique 23W par pompe, 46W pour les deux pompes
    Hauteur de pression 3,9 mètres pour une pompe, 7,8 mètres pour les deux
    Débit maximal 1 500 L/h
    Température maximale
    60 °C
    Matériaux Acier inoxydable, PPS-GF40, joints toriques, Oxyde d’aluminium
    Connecteur d’alimentations SATA et PWM à 4 broches
    Volume 826 ml
    Nombre de LED D-RGB 24
    Longueur du câble D-RGB 500 mm
    Connecteurs D-RGB 3 broches (+5v, données, bloqué et terre)
    Alimentation 1 x 240 watts
    Dimensions (avec pompes) 245 mm longueur, 68 mm épaisseur et 533 mm hauteur
    Poids 5,3 kg

    Installation de la distroplate

    L’installation peut s’avérer compliquée aux premiers abords. Le poids conséquent de la distroplate complique quelque peu la tâche.

    Ports EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB
    Ports EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB

    Pour fixer les pattes de fixation, c’est relativement simple. Il suffit de visser celle-ci dans les emplacements prévus pour. Une fois ceci fait, il suffit de venir positionner et visser la distroplate sur les rails du boîtier. Une fois la distroplate en place, on peut la faire coulisser pour la sortir ou rentrer dans le boîtier.

    Installation distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - Plex

    Benchmarks

    Afin de réaliser le test dans les meilleures conditions et pour avoir des résultats les plus cohérents, nous avons fait le test avec la même température ambiante dans la pièce soit 21°C. La configuration de test est bien entendu la même, à savoir :

    • Processeur : Intel Core i9-11900K (en test ici)
    • Carte mère : ASUS ROG MAXIMUS XIII Extreme Glacial (en test ici)
    • Carte graphique : NVIDIA RTX 3090 Founders Edition (en test ici)
    • Boîtier : Corsair Obsidian 1000D
    • Alimentation : be quiet! Dark Power Pro 12 1200 W (en test ici)
    • Mémoire : Crucial Ballistix MAX RGB 4400 MHz CL19
    • SSD : Crucial P5 1 To (en test ici) x2 et Samsung 970 Evo Plus 500 et 1 To

    Nous avons donc en concurrence un double système de refroidissement : une boucle CPU avec un FLT 240, deux radiateurs de 420 mm et seize ventilateurs EK-Vardar EVO 120ER D-RGB. La même boucle équipe notre carte graphique qui est équipée du waterblock EK-Quantum Vector FE RTX 3090 D-RGB – Silver Special Edition et d’une backplate active EK-Quantum Vector FE RTX 3090 D-RGB Active Backplate – Silver SE. La boucle une fois la distroplate installée est équipée de deux radiateurs 480 mm et 16 ventilateurs EK-Vardar EVO 120ER D-RGB. La distroplate embarque deux pompes de type D5, mais nous y reviendrons au cours du test.

    Nous pouvons désormais passer aux benchmarks logiciels. Pour ce faire, nous utilisons des logiciels connus par bon nombre de féru d’overclocking. Effectivement, nous avons passé la distroplate sur Time Spy, Fire Strike et Cinebench R23.

    Time Spy

    Premier benchmark que nous avec Time Spy. Comme vous pouvez le voir, la double boucle que nous avons mise en place nous révèle via HWiNFO une température de 55 °C pour le CPU et 61 °C avec la distroplate. Pour le GPU nous relevons 41 °C pour les deux constructions.

    Test Time Spy EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiTime Spy Extreme

    Sous Time Spy Extreme, nous avons pour le CPU 57 °C pour le montage équipé avec les deux FLT 240 et 64 °C avec la distroplate. Pour la carte graphique, nous relevons 44 °C pour le premier montage et 43 °C pour la distroplate.

    Test Time Spy EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiFire Strike

    Nous voici désormais sous le benchmark Fire Strike. Nous relevons pour le CPU 59 °C avec les FLT 240 et 64 °C pour la distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi. Pour la carte graphique, nous avons pu relever 43 °C pour les deux éléments.

    Test Fire Strike EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiFire Strike Extreme

    Sous Fire Strike Extreme nous relevons pour le CPU 58 °C pour le CPU avec la double boucle et 63 °C avec la distroplate. Pour le GPU nous avons pu relever 44 °C avec les FLT 240 et 43 °C pour notre distroplate.

    Test Fire Strike EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiFire Strike Ultra

    Nous finissons avec Fire Strike Ultra ou nous relevons pour le CPU 60 °C pour la double boucle équipée des deux FLT 240 et 64 °C pour la boucle avec la distroplate. Pour la carte graphique, nous relevons 45 °C pour la double boucle et 43 °C pour la distroplate.

    Test Fire Strike EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiCinebench R23

    Dernier logiciel que nous passons pour notre test Cinebench R23. Nous avons pu relever 67 °C pour la double boucle et 68 °C pour la boucle avec la distroplate. Pour la carte graphique nous relevons 27 °C pour la double boucle et 25 °C pour la distroplate.

    La conclusion que nous pouvons faire pour cette première partie est que la distroplate est très efficace. Là où nous aurions pu penser que la boucle avec la distroplate et deux radiateurs de 480 mm serait beaucoup moins efficace, et bien nous sommes surpris par les résultats. Surtout pour la carte graphique où la distroplate se montre parfaitement à la hauteur face à notre double boucle. En effet, rappelons qu’avec la double boucle nous avons au total 4 radiateurs 480 mm contre seulement 2 pour la boucle avec la distroplate.

    Test Cinebench R23 EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - Plexi
    Passons à la suite et voyons les résultats sur les jeux.

    Benchmark en jeux

    Dans les jeux, nous utilisons donc le même protocole de test. Nous utilisons toujours HWiNFO pour les relevés de températures. Nous avons fait le choix de trois jeux assez gourmands en ressources, à savoir : Assassin’s Creed Valhalla, Red Dead Redemption 2 et F1 2021.

    Assassin’s Creed Valhalla

    Commençons par un jeu que nous connaissons bien dans la Cuisine puisque nous le testons dans les tests de laptop. Assassin’s Creed Valhalla est un jeu très gourmand et qui demande de grosse ressource graphique. Pour le CPU nous avons pu relever 50 °C avec la double boucle et 56 °C pour la boucle équipée de la distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi. Concernant la carte graphique, nous avons 40 °C pour la double boucle et 47 °C pour la boucle avec distroplate.

    Test Assassins's Creed Valhalla EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiRed Dead Redemption 2

    Voici Red Dead Redemption 2, un autre jeu particulièrement gourmand et qui fait donc chauffer les cartes graphiques. Nous avons pu relever pour le CPU une température de 58 °C pour la double boucle et 45 °C pour la boucle avec la distroplate. Pour la carte graphique, nous avons 58 °C pour la double boucle et 45 °C pour la boucle avec la distroplate de chez EK. Des résultats qui nous ont fortement interpellés. Donc au lieu de se contenter de trois passes, nous avons refait le benchmark en tout 10 fois. Et à notre grande surprise, nous avons eu à chaque fois des résultats similaires.

    Test Red Dead Redemption 2 EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiF1 2021

    Nous voilà sur le dernier jeu que nous testons : F1 2021. Pour le CPU nous avons pu relever 60 °C pour les boucles avec le FLT 240 et 58 °C pour la boucle avec distroplate. Pour la carte graphique nous sommes à 56 °C pour la première construction et 41 °C pour la boucle équipée de la distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB – Plexi. Encore une énorme surprise et comme pour le jeu précédent nous avons refait le benchmark à plusieurs reprises, tout en attendant bien que le matériel refroidisse cela va de soi.

    Test F1 2021 EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - PlexiNous pouvons le voir dans les résultats que nous avons obtenus : la distroplate et bougrement efficace.

    Conclusion : distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB

    Nous voilà rendus à la conclusion de ce test concernant la distroplate EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB. Que dire ! C’est impressionnant, pas seulement pour le prix qui effectivement est relativement élevé (741,08 € sur le shop de EK Water Blocks), mais également par son efficacité dans les benchmarks logiciels ou bien dans les jeux. Nous avons des températures relativement proches. La distroplate se paye même le luxe de faire mieux pour les températures de la carte graphique dans deux jeux.

    Test EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - Plex

    Concernant le design, nous avons une plaque entièrement en plexi transparent. La seule zone cachée est la partie où se trouvent les pompes. Les 24 ports permettent de faire quasiment n’importe quel montage. Il faut cependant ne pas oublier que l’intérêt d’une telle pièce et de pouvoir limiter le nombre de coudes dans les tubes. Cependant, il est tout à fait possible de choisir de connecter les éléments à des endroits différents. Le rendu de l’éclairage D-RGB est vraiment réussi. L’installation peut s’avérer quelque peu laborieuse. Effectivement, pour la fixer sur les rails il vaut mieux s’y mettre à deux, cela reste possible de le faire tout seul, mais le poids de la distroplate peut la faire basculer il faut donc être très vigilant sur ce point. Une fois celle-ci installée, elle fait presque petite à l’intérieur de l’énorme espace qu’offre le boîtier CORSAIR Obsidian 1000D. Ceci même si les dimensions de la distroplate sont hors normes ! Effectivement, celle-ci mesure 245 mm de longueur, 68 m d’épaisseur et 533 mm de hauteur pour un poids de 5,3 kg sur la balance. Pour que vous puissiez vous en rendre compte, voici une photo de la distroplate à côté d’un humain de taille normale.

    Test EK-Quantum Reflection 1000D D5 PWM D-RGB - Plex

    Comme nous le disions en début de conclusion, la distroplate est chère. Mais quand on possède un boîtier vendu quasiment 500 euros (et même 800 euros à certains endroits maintenant) toutes les folies ou presque sont possibles. Concrètement, nous avons produit très bien fini qui fonctionne parfaitement bien. Nous allons partir sur une médaille HC d’Or.

    Médaille d'or par HardwareCooking

    Pour

    • Performances très bonnes
    • Design très réussi
    • Possibilité de montage quasiment infini

    Moins :

    • Prix
    • Installation un peu laborieuse

    Galerie photo


     

    1 COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.