Test : GIGABYTE AORUS FI27Q-P : un écran gamer IPS, 10-bit à 165 Hz !

 


Vous le savez maintenant, dans la Cuisine du Hardare on adore les beaux écrans ! Aujourd’hui nous vous proposons notre test de l’écran AORUS FI27Q-P, un écran destiné aux gamers issu de la division gaming de Gigabyte. Notez que vous pouvez retrouver le test des autres écrans de la marque ; le AD27QD, le CV27F et le CV27Q dans leurs ancres respectives.

Écran gamer AORUS FI27Q-P, le meilleur de la marque ?

Cet écran AORUS est un savant mélange entre les écrans AD27QD et CV27Q de la marque pour n’en reprendre que le meilleur. En effet, sur le même design que le tout premier écran de la marque, l’AD27, nous retrouvons une grosse partie des caractéristiques techniques du CV27Q. À savoir la définition QHD (2560 x 1440 pixels), un taux de rafraîchissement de 165 Hz avec un temps de réponse de 1 ms.
En revanche, cet écran ne dispose pas d’une dalle incurvée. Là où c’est intéressant, c’est que nous passons sur une dalle 10-bit de type IPS. Le contraste est annoncé à 1000:1 en typique et la luminosité serait de 350 cd/m2. L’écran peut donc afficher 1,07 milliard de couleurs et couvre l’espace colorimétrique DCI-P3 à 95% ; le tout avec une certification DisplayHDR et AMD FreeSync. Et bien que cela ne soit pas mentionné sur la fiche produit de cet écran, nous pouvons le voir sur le site de Nvidia dans la liste des écrans ayant eu une certification « Nvidia G-Sync Compatible« .

Le prix annoncé de cet écran est de 699 euros, mais nous pouvons le voir référencé à un prix de 739,96 euros sur LDLC. Notez qu’AORUS garantit ses écrans contre l’apparition de pixels morts pendant un an à compter de la date d’achat.

Test écran AORUS FI27Q-P

Nom commercial AORUS FI27Q-P
Taille de l’écran 27″
Définition 2560 x 1440 pixels
Format de l’écran 16:9
Taux de rafraîchissement 165 Hz
Temps de réponse 1 ms MPRT
Type de dalle ELED/IPS
Luminosité 350 cd/m2
Angle de vision 178°
Contraste typique – Dynamique 1000:1 – 12 000 000:1
Couleurs 95% du DCI-P3
Surface de la dalle Anti reflets
Entrées vidéos 1 x DP (1.4) HBR3
2 x HDMI (2.0)
PORTS USB 2 x USB 3.0
AUDIO PORTS 1 x Headphone out
1 x Mic in
VESA 100 x 100 mm
Consommation 90 W
Ajustement (inclinaison) -5° ~ 21°
Ajustement (pivotant) -20° ~ 20°
Ajustement (hauteur) 0 ~ 130 mm
Mode protrait Oui
Dimension (W X H X D) 614,9 x 484,7 x 236,9 (mm)
Poids 8 kg

 

Comme vous le constatez, les caractéristiques techniques sont vraiment prometteuses. Nous avons comme tout bon écran haut de gamme la technologie Blue Light Reduction permettant de réduire les couleurs bleues de l’écran, avec Certifications TUV Rheinland. Ce qui a pour effet de réduire la fatigue oculaire.


À savoir : ne vous fiez pas aux contrastes dits « dynamiques ». Cela ne représente pas les mêmes valeurs lorsqu’elles sont comparées entre plusieurs écrans. Il s’agit surtout d’un gros bullshit commercial pour jouer à qui à la plus grosse en affichant des valeurs totalement démentielles pour impressionner les clients néophytes. Il faut se fier uniquement au contraste dit « typique ». Pour information, le contraste dynamique est annoncé à 12M:1 pour cet écran.

À savoir : une dalle 10 bits aura 1024 nuances de rouge, 1024 nuances de vert et 1024 nuances de bleu pour un total de 1024 * 1024 * 1024 soit approximativement 1,07 milliard de couleurs. Une dalle 8 bits signifie que nous avons 256 nuances de rouge avec 256 nuances de vert, mais également 256 nuances de bleu pour un total de 256 * 256 * 256 soit approximativement 16,7 millions de couleurs.
Mais il s’agit ici de nuances de couleurs, de profondeurs des couleurs en somme. Cela n’augmente pas l’espace colorimétrique puisqu’il ne s’agit pas d’ajouter des rouges plus rouge, mais seulement d’apporter plus de nuances entre les extrêmes qui sont couverts par l’espace colorimétrique. Ainsi, lorsque vous faites des dégradés sous Photoshop par exemple, il n’y aura plus cette impression « d’escalier ».

Profondeur des couleurs


Mais avant d’aller plus loin dans ce test et de voir en détail l’ergonomie, la justesse des couleurs, l’uniformité de la dalle et les contrastes, gamma, etc. avec nos sondes, faisons le tour du packaging.

Packaging

Concordant au design des autres écrans, le carton est toujours très sobre. Sur la face avant nous retrouvons seulement le logo AORUS accompagné de la référence de l’écran et la mention High Bit Rate 3 avec une photo de l’écran. Sur l’arrière nous avons une photo du dos de l’écran et nous perdons la mention HBR3. C’est sur les tranches que nous aurons le détail des caractéristiques techniques que proposent cet écran.

Quant au bundle, assez classique, nous retrouvons bien évidemment :

  • Les cordons d’alimentation
  • Un câble Display port
  • Un câble HDMI
  • Un câble USB 3.0
  • Une carte de garantie
  • Un guide d’installation multilingue

bundle écran AORUS

Passons à la suite et regardons l’écran de plus près.

Aspect visuel et montage

Aspect visuel

En termes de design, nous avons l’équivalent de l’AD27QD avec un pied relativement imposant, mais permettant de nombreux réglages vis à vis de l’ergonomie. Nous avons toujours le design sans-bord favorisant des configurations en multi-écrans, le logo AORUS au centre sur le bas de la dalle sur l’unique véritable « bord ». Le design est très travaillé, on aime ou on n’aime pas cela va dépendre des goûts.

À l’arrière de l’écran, nous avons donc son pied qui, comme vous le voyez, est imposant. Il propose du RGB à la fois sur la colonne, mais aussi directement sur le dos de la dalle en représentant les ailes du faucon. Le haut du pied peut également servir de poignée pour transporter/déplacer plus facilement l’écran sans risquer de laisser des traces de doigts sur la dalle.

Nous avons au centre de l’écran, sous le logo AORUS, la molette qui nous permettra de naviguer dans l’OSD. Notez qu’il sert également de Power en étant également un bouton.

bouton OSD

On retrouvera toute la connectique sur le dessous de l’écran avec :

  • L’entrée Display Port 1.4
  • Les deux entrées HDMI 2.0
  • L’alimentation
  • Le port USB 3.0 type B
  • Les deux ports USB 3.0 (pour brancher clavier et souris par exemple ou encore recharger un smartphone)
  • Les entrées jack pour casque et micro

Connectique écran

Montage

Le montage du pied de cet écran AORUS FI27Q-P se fait très simplement. En effet, il n’y a qu’à prendre la colonne du pied et le placer à son emplacement à l’arrière de l’écran, il suffira de le clipser. Il faudra ensuite placer le pied, pour cela nous le glissons dans son emplacement et nous vissons la vis à l’aide d’un tournevis.

Maintenant que nous savons à quoi il ressemble et que nous l’avons monté, regardons en détail ce que nous avons pour son prix de 739,96 euros.

Lire la suite

13 Commentaires

  1. ha deg, j’attendais cet écran comme le messi, mais les fuites de lumières me donnent des cauchemars. Mais avec une luminosité à 10 (mes yeux n’aiment pas les écrans trop lumineux), c’est visible ?

  2. Si on ajoute à cela l’overshoot similaire à l ‘AORUS AD27QD qui rend cet écran inutilisable à 144 hertz et 165 hertz si on bloque pas ces fps à ces fréquences, et son son prix exorbitant .

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=_Gsec7ZHeU8&feature=emb_logo

    On peut lui attribuer allègrement une médaille de bronze.
    j’avais la version P et je l’ai retourné, beaucoup trop de défaut pour ce prix. J’attends avec impatience le test du viewsonic elite xg270qg, et je ferais mon choix avec le 27GL850 B.
    Les 2 meilleurs moniteurs ips de cette fin d’année sans aucun doute.

    • Pour les fuites de lumière, sur le forum d’Hardware.fr, pas mal se plaignent aussi des fuites, quelque soit la marque et la ref ! on est sur de l’IPS, faut pas l’oublier. De plus le Viewsonic elite xg270qg utilise des dalles LG (cf 27GL850-B).
      Concrètement je pense que toutes les dalles IPS présenteront des fuites de lumière plus ou moins importante, parce que la technologie est comme ça.
      Que ça sera de la loterie, et que ni elle ni les autres seront meilleurs. Juste de la chance à tomber sur une bonne dalle, quelque soit la marque.

      @Cyril Klein aurait très bien pu tomber sur une dalle sans défaut, parfaite, et lui mettre un HC d’OR (mais l’inverse également !).

      La techno IPS n’est pas au point, c’est un fait indiscutable, attention, c’est surtout sur le point de vue des fuites de lumières j’entends. Un jour peut être, une nouvelle techno apparaitra, balayant tous les défauts de l’IPS, du TN et VA.
      Cette techno existe plus ou moins déjà, c’est L’OLED, mais clairement pas dans le milieux des écrans gaming, pour le moment. Et à un prix plus qu’exorbitant. Le marché n’est pas encore là.

      • L’OLED n’est pas le messie non plus, car il apporte un autre défaut majeur : le burn-in. C’est, je pense, la raison pour laquelle ça n’est toujours pas déployer sur le marché des moniteurs PC (il y a un alienware qui vient de sortir je crois au rapport Q/P plus que discutable). Si c’était la solution miracle dans ce cas tous les joueurs avec une config high-end au portefeuille généreux seraient équipé d’une TV LG C9, qui vient récemment d’être compatible G-Sync.

        La techno que tout le monde attend c’est plutôt le MicroLED, mais là il faudra s’armé de patience car je ne la vois pas être déployer avant plus ou moins une bonne décennie encore, pas à un prix raisonnable j’entends. En attendant, il faut choisir son poison au moment de faire son choix sur un écran. 😓

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.