Test : GIGABYTE AORUS FI27Q-P : un écran gamer IPS, 10-bit à 165 Hz !

Conclusion : AORUS FI27Q-P, le meilleur écran gamer ?

Pour conclure ce test, nous sommes assez satisfaits de cet écran. Nous avons des caractéristiques techniques intéressantes. Sur une dalle de type IPS avec une diagonale de 27″ nous avons une définition QHD, soit 2560 x 1440 pixels. Mais il s’agit également d’un écran rapide puisqu’il est destiné aux gamers avec un taux de rafraîchissement de 165 Hz et un temps de réponse de 1 ms MPRT. Nous avons également une compatibilité avec les technologies AMD FreeSync et Nvidia G-Sync Compatible avec du DisplayHDR 400. Les angles de visions sont donc très bons et nous avons, sur le papier, 95% de l’espace colorimétrique DCI-P3 couvert.
De plus, il s’agit d’une dalle 10 bits affichant donc 1,07 milliard de couleurs contre 16,7 millions pour les dalles 8 bits que nous trouvons habituellement. Et grande nouveauté, il est capable d’afficher tout cela en même temps grâce à la technologie HBR3 permettant un débit de 32,4 Gbit/s via le câble DisplayPort. Autrement il aurait fallu faire une concession sur l’une de ces caractéristiques.

En termes de design, l’écran ne fait pas dans la nouveauté et reprend le design de l’AD27QD que nous connaissons déjà depuis quelques temps. Un design travaillé qui ne passe pas inaperçu lorsque celui-ci est vu de derrière ; et très élégant vu de face. Quant au RGB, tout est relatif, mais il ne faut pas se leurrer il nous est presque toujours inutile. Bref un écran haut de gamme, mais que vaut-il vraiment ? C’est ce que nos sondes nous ont dévoilé.

En termes de couleurs, nous avons en sortie de carton une moyenne du Delta E de 4,98. Une fois calibré nous passons à d’excellents résultats avec une moyenne passant à seulement 0,35 (le profil ICC est téléchargeable dans la page dédiée aux tests sondes). Ce calibrage a d’ailleurs fait passer le point blanc de l’écran à 6499K, ce qui est donc parfait puisque la valeur idéale est à 6500K. Comparativement aux précédents écrans AORUS testés, les CV27Q/F nous avons de plus grands espaces colorimétriques mesurés. En effet, nous mesurons un gamut DCI-P3 à 96%, un espace NTSC à 87% et l’AdobeRVB à 89%. Le gamma de l’écran est quant à lui relevé à 2,3 par défaut.

test écran AORUS FI27Q-P

Quant au contraste, cet écran s’en sort bien pour un écran IPS avec des contrastes mesurés entre 1110 et 1250:1 selon les niveaux de luminosité. De bons niveaux pour une dalle de type IPS. De même, nous relevons tout de même une luminance passant à plus de 400 cd/m2 avec la luminosité poussée à fond. Même si en pratique cela ne sert pas à grand-chose de la monter autant, mis à part pour se fatiguer plus vite les yeux.

En termes d’uniformité de la dalle, il ne s’agit pas de la plus mauvaise, ni de la meilleure que nous ayons eue. Que ce soit en termes de couleurs ou de luminance. Avec une luminance réglée à 250 cd/m2 nous obtenons une moyenne d’uniformité de la dalle à 8,13% et plusieurs plus mauvais coins à 11% de différences. En termes de couleurs nous avons un plus mauvais coin à un Delta E de 3,8 (comparativement au centre de l’écran) avec une moyenne de 2,67. En revanche, dans les coins à gauche de la dalle nous pouvons voir à l’œil nu des légères nuances dans les couleurs. Par exemple lors d’une navigation dans les SERP d’un navigateur ou dans l’explorateur de fichiers. Et c’est là le premier des deux défauts de notre exemplaire. Second mauvais point pour cet écran, qui rejoint le premier, ce sont les fuites de lumière dans les coins à gauche de l’écran. Certes, les dalles IPS sont souvent sujettes aux fuites de lumières, mais cela reste dommage puisque cette fuite de lumière participe sans doute au fait que nous voyons à l’œil nu la légère différence de couleurs.

Malheureusement pour cet écran, la mauvaise uniformité des couleurs visible à l’œil nu sur notre exemplaire lui fait perdre la médaille d’or. Ce sera donc une médaille HC d’Argent pour l’écran qui reste néanmoins très bon pour un usage gaming, mais moins si vous désirez faire du graphisme avec également. Toutefois, ne paniquez pas, ce n’est pas parce que notre dalle a présenté une mauvaise uniformité que tous les FI27Q-P seront identiques. C’est comme les CPU, certains sont meilleurs que d’autres alors qu’il s’agit de la même référence.


Nous pouvons trouver cet écran à un prix de 739,96 euros sur LDLC.


Médaille d'argent par HardwareCooking

Pour

  • Espace colorimétrique
  • Justesse des couleurs après calibration
  • 165 Hz
  • Excellentes couleurs après calibrage
  • Compatible AMD FreeSync + Nvidia Compatible
  • Bon contraste pour une dalle IPS
  • Design
  • Ergonomie complète

Moins

  • Uniformité des couleurs perfectible
  • Fuite de lumières

Ne partez pas tout de suite ! Retrouvez en dernière page une énorme galerie photo et une vidéo de cet écran ! Vous pouvez aussi réagir et posez vos questions en commentaires ou sur notre forum.

 

Voir la suite

13 Commentaires

  1. ha deg, j’attendais cet écran comme le messi, mais les fuites de lumières me donnent des cauchemars. Mais avec une luminosité à 10 (mes yeux n’aiment pas les écrans trop lumineux), c’est visible ?

  2. Si on ajoute à cela l’overshoot similaire à l ‘AORUS AD27QD qui rend cet écran inutilisable à 144 hertz et 165 hertz si on bloque pas ces fps à ces fréquences, et son son prix exorbitant .

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=_Gsec7ZHeU8&feature=emb_logo

    On peut lui attribuer allègrement une médaille de bronze.
    j’avais la version P et je l’ai retourné, beaucoup trop de défaut pour ce prix. J’attends avec impatience le test du viewsonic elite xg270qg, et je ferais mon choix avec le 27GL850 B.
    Les 2 meilleurs moniteurs ips de cette fin d’année sans aucun doute.

    • Pour les fuites de lumière, sur le forum d’Hardware.fr, pas mal se plaignent aussi des fuites, quelque soit la marque et la ref ! on est sur de l’IPS, faut pas l’oublier. De plus le Viewsonic elite xg270qg utilise des dalles LG (cf 27GL850-B).
      Concrètement je pense que toutes les dalles IPS présenteront des fuites de lumière plus ou moins importante, parce que la technologie est comme ça.
      Que ça sera de la loterie, et que ni elle ni les autres seront meilleurs. Juste de la chance à tomber sur une bonne dalle, quelque soit la marque.

      @Cyril Klein aurait très bien pu tomber sur une dalle sans défaut, parfaite, et lui mettre un HC d’OR (mais l’inverse également !).

      La techno IPS n’est pas au point, c’est un fait indiscutable, attention, c’est surtout sur le point de vue des fuites de lumières j’entends. Un jour peut être, une nouvelle techno apparaitra, balayant tous les défauts de l’IPS, du TN et VA.
      Cette techno existe plus ou moins déjà, c’est L’OLED, mais clairement pas dans le milieux des écrans gaming, pour le moment. Et à un prix plus qu’exorbitant. Le marché n’est pas encore là.

      • L’OLED n’est pas le messie non plus, car il apporte un autre défaut majeur : le burn-in. C’est, je pense, la raison pour laquelle ça n’est toujours pas déployer sur le marché des moniteurs PC (il y a un alienware qui vient de sortir je crois au rapport Q/P plus que discutable). Si c’était la solution miracle dans ce cas tous les joueurs avec une config high-end au portefeuille généreux seraient équipé d’une TV LG C9, qui vient récemment d’être compatible G-Sync.

        La techno que tout le monde attend c’est plutôt le MicroLED, mais là il faudra s’armé de patience car je ne la vois pas être déployer avant plus ou moins une bonne décennie encore, pas à un prix raisonnable j’entends. En attendant, il faut choisir son poison au moment de faire son choix sur un écran. 😓

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.