Test : GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G, de très belle performances

    Enfin notre GeForce RTX 3090 Ti est arrivée dans la Cuisine du Hardware pour passer sous notre protocole de test. Ici, c’est la GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G que nous avons sous les mains et dont nous allons tester les performances. En revanche attention, il faut le préciser tout de suite, cette carte graphique ne se destine pas aux gamers, mais aux professionnels. Ceci même si son nom porte la dénomination d’une gamme se destinant avant tout aux joueurs.

    Carte graphique GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G

    Pour commencer dans le dur, parlons des caractéristiques techniques de ce GPU venant de chez NVIDIA, le GPU GA102 dispose de 10 752 cœurs CUDA, 84 RT Cores et 336 Tensors Cores. En comparaison la RTX 3090 est à 10 496 cœurs CUDA, 80 RT Cores et 328 Tensors Cores. Ces deux GPU sont donc techniquement assez proches puisque la 3090 Ti dispose simplement du maximum des capacités de la puce contrairement à la 3090. Autre changement, NVIDIA utilise maintenant des puces mémoires de chez Micron de 2 Go contre 1 Go sur la 3090. De ce fait, nous n’avons plus que 12 puces au lieu de 24 auparavant réparti sur les deux faces du PCB. La RTX 3090 Ti est un monstre de puissance brute avec 78 RT-TFLOPs, 40 Shader-TFLOPs et 320 Tensor-TFLOPs. Notez que cette carte de chez GIGABYTE que nous testons aujourd’hui a l’avantage de bénéficier d’une garantie de 4 ans, à condition d’enregistrer son achat dans les 30 jours.

    Rappelons du fait que cette carte se destine donc aux professionnels et non aux gamers comme le marketing peut le laisser penser. En effet, concrètement la carte la plus haut de gamme destinée aux gamers c’est la RTX 3080 Ti, à partir de la 3090 NVIDIA pense ses cartes pour un usage professionnel. De plus, sur cette RTX 3090 Ti la mémoire est de type ECC. Quelque chose de coûteux et totalement inutile pour des usages classiques ou pour les gamers. Il s’agit ici d’un type de mémoire vive avec un code correcteur permettant de détecter et de corriger les types les plus courants de corruption de données. Ce type de mémoire est utilisé dans les systèmes où la corruption de données peut avoir de lourdes conséquences comme pour les calculs scientifiques ou financiers. D’ailleurs puisque nous sommes sur une gamme pro, le NVLink est bien présent.

    Test GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G
    GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G

    Face à la Founders Edition, cette carte custom de GIGABYTE propose un OC d’usine très modéré de +2%. Une fréquence qui est donc à 1905 MHz au lieu de 1860 MHz. La mémoire est à 21 Gbps. Le TDP annoncé est de 450W et GIGABYTE recommande une alimentation de 850W minimum. Notez que nous avons ici une connectique PCIe Gen5 sur la carte. Si vous n’avez pas une alimentation compatible, en bundle est fourni un adaptateur 3*8-pins vers PCIe Gen5 (16-pins) ce qui résout rapidement le problème de savoir si nous pourrons la brancher ou non. Enfin, la carte est particulièrement imposante avec 33,1 cm de longueur, 15 cm de profondeur et 7 cm de hauteur.


    En termes de tarifications, commençons par rappeler que la RTX 3090 Ti est à 2249 euros. Notre carte custom GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G est affichée pour sa part à 2499,95 euros sur LDLC ou encore 2469,99 euros sur Top Achat. Des prix pas si éloignés de la Founders Edition comparativement aux autres cartes de la gamme RTX de NVIDIA. Nous reviendrons plus en sur le prix de cette carte en conclusion.


    Nous avons un GPU GA102 de chez Samsung avec une finesse de gravure de 8 nm, 28,3 milliards de transistors sont présents. Ampere arrive avec de nouvelles technologies comme NVIDIA Reflex qui baisse la latence dans les jeux (des technologies compatibles avec des générations antérieures également). De même, cette génération de GPU sur Ampere apporte la connectique HDMI 2.1. Cette norme propose un débit maximum de 48 Gbps, soit 12 Gbps par ligne. Ce débit permet d’afficher des images en 8K (7680 x 4320 pixels) 60 Hz avec le support HDR avec un seul câble. Nous restons sur le NVIDIA Encoder de 7e génération qui était utilisée sur les RTX 2000 en accompagnement du codec AV1 pour lire le 8K.

    Packaging : GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G

    Au niveau du packaging, le carton repose sur le thème que nous connaissons maintenant très bien. Un fond noir, des touches orangées et un œil mécanique sur la face avant accompagné des habituels logos et références. Ce sera comme toujours à l’arrière que nous avons les détails sur le système de refroidissement et certaines spécificités techniques.

    Pour parler du bundle, nous avons un guide de démarrage rapide, une fiche informant sur la garantie de 4 ans, un adaptateur 3*8-pins vers 16-pins (PCIe Gen5) et enfin un support à carte graphique avec son manuel illustré.

    bundle

    GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G : aspect visuel

    Visuellement, GIGABYTE utilise ici un design assez nouveau dans un thème couleur noire. En effet, on sent que la marque a utilisé le précédent design de la gamme GAMING, mais a passé tous les ventilateurs sur la même taille et en changeant la couleur du carénage. Ainsi, nous avons ici un système de refroidissement WINDFORCE 3X avec trois ventilateurs de 100 mm. Ces derniers se stoppent entièrement sous un certain seuil de température. Comme les précédentes cartes, nous retrouvons un ventilateur central tournant dans un sens inverse afin de réduire les turbulences dans le flux d’air et augmenter la pression.

    En revanche, il faut l’avouer, les finitions ici ne sont pas au top comparativement à d’autres gammes. C’est un peu dommage étant donné le prix de cette carte qui est quand même à plus de 2500 euros. On retrouve bien évidemment une backplate entièrement en métal présentant le logo GIGABYTE sur un fond blanc et la mention GEFORCE RTX sur le côté supérieur gauche. À droite nous avons la fenêtre de refroidissement. Il s’agit simplement d’une ouverture dans la backplate laissant apparaitre une large surface du radiateur avec le ventilateur de l’autre côté. Ceci va permettre au flux d’air va entièrement traverser la carte. Ainsi l’air ne stagnera pas à l’intérieur du carénage.

    Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’alimentation de cette carte se fait donc via la nouvelle norme PCie Gen5. Cette connectique en 16 broches permet de fournir jusqu’à 600 Watts sur un seul câble. Ainsi, un seul port est suffisant sur cette carte. Un gain de place qui va aussi permettre un câble management plus facile.

    Quelle que soit la tranche de la carte, le design est à peu de chose près identique. Le radiateur en aluminium est largement visible et on retrouve un peu de carénage avec le logo GIGABYTE et la mention GEFORCE RTX de chaque côté. Notez d’ailleurs qu’il n’y a pas moins de huit caloducs en cuivre.

    Au niveau de la connectique, cette carte propose trois ports DisplayPort 1.4a et un port HDMI 2.1. À l’autre extrémité, le carénage recouvre tout morceau de PCB.

    Haut de gamme oblige, cette carte graphique dispose d’un DUAL BIOS avec un switch physique sur le bord avant de la backplate pour être facilement accessible. L’on pourra passer d’un BIOS « Silent » à un mode « OC ».

    double BIOS

    Sur cette photo, nous voyons le PCB en forme de V.

    PCB V

    NVIDIA Broadcast

    NVIDIA Broadcast fait le bonheur des streameurs puisqu’il intègre également la fonction RTX Voice qui permet de supprimer les bruits autour de soi lorsqu’on parle dans un micro. Cette fonctionnalité a déjà été testée il y a un moment et est toujours aussi efficace.

    Une des grandes forces de ce logiciel est sa capacité à réaliser certaines actions bien pratiques pour les streameurs. En effet, on pourra sur notre webcam, ou appareil photo grâce à Elgato et sa Cam Link 4K, produire un flou en arrière-plan, supprimer le fond, ou encore remplacer le fond par une autre image. De plus, on retrouve également une fonctionnalité qui permet de cadrer automatiquement sur notre visage et même de suivre nos mouvements pour garder en permanence un bon cadrage, on pourra aussi plus ou moins zoomer. Via ces fonctionnalités, Broadcast permet donc même de se passer d’un fond vert pour réaliser cela. La technologie s’appuyant bien sûr sur les Tensor Cores des cartes graphiques, il faudra cependant une configuration qui tient la route.

    CONFIGURATION REQUISE
    GPU NVIDIA GeForce RTX 2060, Quadro RTX 3000, TITAN RTX ou plus
    MÉMOIRE SYSTÈME 8 Go de RAM ou plus
    CPU Configuration recommandée : Intel Core i5 8600, AMD Ryzen R5 2600 ou plus
    Pilotes Pilote d’affichage NVIDIA version 456.38 ou plus
    Internet Connectivité Internet pour l’installation

    Caractéristiques techniques : GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G

    Nom commercial GIGABYTE RTX 3090 Ti GAMING OC 24G
    Moniteurs supportés 4
    Cuda Cores 10 752
    Architecture Ampere
    TMU 336
    ROP 112
    Tensor Cores 336 (4 par SM)
    RT Cores 84
    Fréquence GPU Boost : 1905 MHz
    Fréquence mémoire 21 Gbps
    RAM 24 Go GDDR6X
    Bus 384-bit
    Taille L=331 W=150 H=70 mm (3.5 slot)
    Sortie vidéo 3 x DisplayPort 1.4a
    1 x HDMI 2.1
    Alimentation 16-pins
    Alimentation recommandée 850 W
    TGP 450 W
    DirectX 12 Ultimate
    OpenGL 4.6

    Passons à la suite et regardons de plus près l’architecture Ampere.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.