Test : GIGABYTE S55U, un moniteur 55″ avec système Android

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous avons le plaisir de tester un écran assez spécial. En effet, il s’agit d’un moniteur gaming d’une diagonale de 55″ : voici le GIGABYTE S55U. Celui-ci ne se destine donc pas à être installé sur un bureau, mais plutôt dans un salon pour jouer confortablement à son PC depuis son canapé. Qui n’a jamais rêvé de jouer à Elden Ring sur un vrai écran gaming 4K confortablement affalé dans son canapé ? Nous allons voir tout au long de ce test ce que vaut réellement cet écran en mesurant la justesse des couleurs, l’uniformité, le contraste, la luminance du blanc et du noir sans oublier les espaces colorimétriques et même la latence et le temps de réponse gris à gris (le fameux GTG).

    Test de l’écran GIGABYTE S55U, sommaire :

    Entrons sans plus attendre dans le vif du sujet et présentons comme il se doit cet écran. Sur une diagonale de 54,6″, nous avons un panneau de type VA utilisant la technologie Quantum Dot. Nous avons une définition UHD (3840 x 2160 pixels). La fréquence de rafraîchissement est de 120 Hz pour un temps de réponse annoncé de 2 ms en GTG (moyenne de 5 ms). Il est intéressant de voir que les constructeurs commencent à être plus raisonnables sur les temps de réponses GTG annoncés.

    Pour la VRR, nous avons une certification AMD FreeSync Premium  qui permet de supprimer les effets de déchirement et autres joyeusetés de ce genre. La plage VRR va de 48 à 120 Hz. Nous retrouvons des certifications HDR10, HDR10+, HLG ou encore Dolby Vision IQ. La luminosité annoncée en SDR est de 500 nits avec 1500 nits en pic. Notez que nous sommes sur un rétroéclairage Local Dimming sur 132 zones. Pour le contraste, il est à 5000:1, donc on est au-dessus de ce que nous avons habituellement sur un moniteur VA plus classique qui est habituellement à 3000:1. Il en va de même avec les angles de vision de 178 ° en vertical et en horizontal. Quant aux espaces colorimétriques, GIGABYTE annonce que le gamut DCI-P3 est couvert à 96% et 140% pour le sRGB. La profondeur des couleurs est en 10 bits (8 bits + FRC) et le moniteur peut donc afficher environ 1,07 milliard de couleurs.

    Test GIGABYTE S55U

    Optimisé pour les consoles avec notamment une connectique en HDMI 2.1, nous retrouvons également les technologies ALLM et eARC. La VRR à 120 Hz sera bien compatible avec les consoles de salon de dernières générations.

    Là où cet écran est intéressant, c’est qu’il dispose d’un OS Android avec Google Assistant. Ainsi, il est possible d’y installer diverses applications avec le Google Play comme Netflix, YouTube, etc. Du coup, nous avons même une télécommande avec des boutons dédiés pour les applications Netflix, YouTube, Amazon Video et Google Play.

    Test GIGABYTE S55U


    Pour parler du prix, cet écran se trouve maintenant à 1599,95 euros chez LDLC.


    Nom commercial GIGABYTE S55U
    Taille de l’écran 54,6″
    Définition 3840 x 2160 pixels
    Format de l’écran 16:9
    Pixel Pitch 0,315 mm
    Taux de rafraîchissement 120 Hz
    Temps de réponse 2 ms GTG minimum et 5 ms en moyenne
    Type de dalle VA
    Courbure Non
    Profondeur des couleurs 8 bits + FRC – 1,07 milliard de couleurs
    Rétroéclairage Rétroéclairage LED Local Dimming 132 zones
    Luminosité 500 nits en typique et pic à 1500 nits
    HDR HDR10, HDR10+ et HLG

    VRR (Variable Refresh Rate)

    AMD FreeSync Premium
    Angle de vision 178° horizontal + vertical
    Contraste typique 1000:1
    Gamut
    • 140% (sRGB)
    • 96% (DCI-P3)
    Surface de la dalle Anti reflets
    Entrées vidéo 2 x HDMI 2.1 (48G, eARC)
    2 x HDMI 2.0
    Ports USB + réseau
    1 x USB 3.2 Gen 1 Downstream ports
    1 x USB 3.2 Gen 1 Upstream port
    1 x USB 2.0
    1 x Ethernet
    1 x Wireless 802.11ac 2.4GHz/5GHz
    1 x Bluetooth
    Audio ports
    • Optical Fiber x1
    • 1 x Earphone Jack
    VESA 400 x 300 mm
    Consommation
    Consommation normale : 83 Watts
    Ajustement (inclinaison) Non
    Ajustement (pivotant) Non
    Ajustement (hauteur) Non
    Mode portrait Non
    Dimension 1232*717*98 mm sans le pied
    Poids 16,9 kg avec le pied
    RGB Non
    Haut-parleur 10W x 2

    À savoir : ne vous fiez pas aux contrastes dits « dynamiques ». Cela ne représente pas les mêmes valeurs lorsqu’elles sont comparées entre plusieurs écrans. Il s’agit surtout d’un gros bullshit commercial pour jouer à qui à la plus grosse en affichant des valeurs démentielles pour impressionner les clients néophytes. Il faut se fier uniquement au contraste dit « typique ». Pour information, le contraste dynamique est annoncé à 12M:1 pour cet écran.

    À savoir : une dalle 10 bits aura 1024 nuances de rouge, 1024 nuances de vert et 1024 nuances de bleu pour un total de 1024 x 1024 x 1024 soit approximativement 1,07 milliard de couleurs. Une dalle 8 bits signifie que nous avons 256 nuances de rouge avec 256 nuances de vert, mais également 256 nuances de bleu pour un total de 256 x 256 x 256 soit approximativement 16,7 millions de couleurs.
    Mais il s’agit ici de nuances de couleurs, de profondeurs des couleurs en somme. Cela n’augmente pas l’espace colorimétrique puisqu’il ne s’agit pas d’ajouter des rouges plus rouges, mais seulement d’apporter plus de nuances entre les extrêmes qui sont couverts par l’espace colorimétrique. Ainsi, lorsque vous faites des dégradés sous Photoshop par exemple, il n’y aura plus cette impression « d’escalier ».

    Profondeur des couleurs


    Mais avant d’aller plus loin dans ce test et de voir en détail l’ergonomie, la justesse des couleurs, l’uniformité de la dalle et les contrastes et gamma avec nos sondes, faisons le tour du packaging.

    Packaging

    Pour le carton, hormis sa taille forcément imposante puisque nous sommes sur du 55″, nous avons un design assez classique. Sur un fond kraft, nous avons des impressions en noir qui présentent les lignes de l’écran et les caractéristiques principales.

    Quant au bundle, nous retrouvons les éléments suivants :

    • Câble d’alimentation
    • Câble HDMI
    • Guide d’utilisation
    • Télécommande

    Aspect visuel et montage de l’écran GIGABYTE S55U

    Puisque nous sommes sur un écran qui ressemble plus à un téléviseur qu’à un moniteur, le design va de paire. Nous sommes sur quelque chose de sobre, fin, mais surtout grand puisque nous avons une dalle de 54,6″. Pour parler des bords, remarquez que la dalle est légèrement surélevée par rapport au châssis. Il faudra donc faire très attention lors d’éventuelles manipulations pour ne pas l’endommager.

    Test GIGABYTE S55U

    Le bord du bas présente une bande aspect aluminium avec le logo GIGABYTE au centre. Juste dessous, nous trouvons quelques petits boutons de contrôle. Sur la gauche, nous avons un commutateur permettant d’activer ou non la reconnaissance vocale. Les LEDs au centre s’allument lorsque la fonctionnalité vocale est désactivée. À droite nous aurons le bouton pour allumer/éteindre l’écran. C’est discret et apporte une petite touche de modernité, nous aimons beaucoup.

    Avec cet écran GIGABYTE S55U, nous avons donc une télécommande. Elle permettra de naviguer sur Android OS, de changer la source ou encore de jouer avec le volume, bref tout ce que peut faire une télécommande de téléviseur. Remarquez que nous avons aussi les boutons pour accéder à différentes applications comme Netflix, YouTube, Prime Video ou encore Google Play.

    Télécommande GIGABYTE S55U

    Pour parler des pieds de l’écran, de face nous avons juste une petite partie qui ressort. Petit est discret, tout ce qu’il faut pour un écran que l’on utilise comme téléviseur dans son salon.

    Test GIGABYTE S55U

    Pour le montage, c’est un peu différent que pour un écran classique. Nous avons deux pieds à fixer de chaque côté de l’écran. Chacun des pieds se fixe avec deux vis fournies. Les emplacements et les côtés L et R sont bien indiqués, peu de chance de se tromper.

    La connectique se trouve à l’arrière de l’écran vers le bas. Nous avons une seconde sur l’arrière avec l’autre partie de la connectique. Nous allons avoir les ports suivants :

    • 2 x HDMI 2.1 (48G, eARC)
    • 2 x HDMI 2.0
    • 1 x entrée casque 3,5 mm
    • 1 x USB 3.2 Gen 1 Downstream ports
    • 1 x USB 3.2 Gen 1 Upstream port
    • 1 x USB 2.0
    • 1 x Earphone Jack
    • 1 x Ethernet
    • Optical Fiber x1

    Maintenant que nous savons à quoi il ressemble et que nous l’avons monté, regardons ce que cet écran propose en termes de fonctionnalités.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.