Test : CORSAIR HS80 RGB WIRELESS, un bon casque à prix raisonnable

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous testons le casque HS80 RGB WIRELESS de chez CORSAIR. Une marque qui est présente sur beaucoup de produits. Nous allons nous attarder sur ce casque dans des utilisations gaming, musicale, mais aussi tester le micro.

    Test : CORSAIR HS80 RGB WIRELESS, confort et design ?

    Commençons ce test par faire un tour rapide des caractéristiques techniques. Nous sommes donc sur un casque sans-fil avec une touche de RGB très discrète. Nous avons deux coussinets de 50 mm en Neodymium captant des fréquences allant de 20 Hz à 40 000Hz. Pour la portée, il est possible de se tenir à une distance allant jusqu’à 18 mètres avant de perdre le signal. Le casque pèse 367 grammes et mesure 205 mm de hauteur x 97 mm d’épaisseur x 183 mm de largeur. Le casque bénéficie de la technologie SLIPSTREAM WIRELESS qui assure un rendu fidèle à la réalité. Nous avons également le Dolby Atmos, un microphone omnidirectionnel et pour gérer tout cela le logiciel CORSAIR iCUE.

    Test CORSAIR HS80 RGB Wireless
    CORSAIR HS80 RGB Wireless

    Pour parler des prix, nous sommes sur un casque vendu à un prix de 149,99 euros (en promotion à 99,99 euros au moment d’écrire le test). Un tarif qui peut s’avérer élevé, mais est-ce que le confort et la qualité en valent la peine ? C’est ce que nous allons découvrir durant ce test.


    Caractéristiques techniques et fonctionnalités

    Nom commercial CORSAIR HS80 RGB WIRELESS
    Casque
    Réponse en fréquence
    20 HZ – 40 kHz
    Impédance 32 ohms à 2,5 kHz
    Sensibilité 116 dB
    Type d’écouteurs Deux écouteurs en néodyme de 50 mm
    Microphone
    Type Omnidirectionnel
    Impédance
    2,2 k Ohms
    Réponse en fréquence
    100 Hz – 10 kHz
    Sensibilité
    – 40dB
    Connexion
    Connecteur Câble USB Type A 1,8 mètres
    Portée sans-fil en 2,4 Ghz
    18 mètres
    Général
    Batterie 5,55 Wh et tension de 3,7 V 1 500 mAh
    Durée de vie
    20 heures
    Dimensions
    205mm x 97mm x 183mm
    Poids 367 grammes

    Le packaging

    Le casque arrive dans une boîte majoritairement de couleur noire. Sur la face avant nous avons une représentation du casque avec le logo de la marque et le nom du produit sur le bas. À l’arrière, nous avons des informations complémentaires sur le produit en plusieurs langues. Su les côtés, nous avons le logo de la marque ainsi que le design d’une bande d’ondes. Enfin, sur le dessous nous retrouvons l’étiquette avec le code-barre et différents logos représentant les normes européennes.

    À l’intérieur, nous retrouvons le casque posé sur un support en plastique. En dessous se trouve une pochette où nous avons le dongle USB et un livret de démarrage rapide. Nous pensions éventuellement trouver une pochette pour le transport, mais que nenni. Il faudra donc être très soigneux si d’aventure vous voulez faire faire une petite balade avec le casque.

    Aspect visuel

    Au déballage, la première idée qui nous traverse l’esprit est de se dire que le casque est massif, surtout avec les deux oreillettes. Ensuite, une fois que l’on sort le casque de son emplacement on constate un large arceau en plastique noir à l’aspect duveteux (il faudra voir si dans le temps le plastique ne se dégrade pas). Pour le maintenir bien en place sur la tête, nous avons un bandeau en tissus avec une bande en simili cuir. Il est possible de régler la longueur de la sangle en décrochant les velcros situés sous l’arceau. C’est d’ailleurs sur le dessus de l’arceau que nous pouvons découvrir le nom de la marque « CORSAIR » écrit en gros.

    Nous avons deux petits logos sur les oreillettes qui bénéficient du rétroéclairage qu’il faudra paramétrer via le logiciel CORSAIR iCUE.

    Les oreillettes du HS80 sont assez massives, mais très confortables. Nous avons une épaisse mousse qui permet de garder le casque plusieurs heures d’affilée sans aucune douleur ou quelque gêne. Pour retirer les coussinets, c’est tout simple il suffit de les tourner dans le sens des aiguilles d’une montre et pour les remettre il faut se mettre sur les côtés des ergots et tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Une fois la mousse retirée on ne découvre pas grand-chose. Effectivement, nous avons une bande de tissus qui permet de protéger les membranes.

    Le micro de ce casque est de type omnidirectionnel avec une impédance de 2,2 k Ohms. Il n’est pas possible de le retirer. En revanche, il est possible de le remonter le long du casque pour être un moins dérangé lorsqu’on n’en a pas besoin.

    Enfin, pour contrôler le casque de manière physique cela se passe sur l’oreillette gauche. Nous avons un bouton et une molette. Le bouton sert à allumer le casque. La molette sert à augmenter ou baisser le volume. Bon à savoir : pour couper le micro, il suffit de le relever. En dessous, nous avons la prise USB Type-C qui permet de connecter le casque à l’ordinateur. À la jonction des oreillettes et de l’arceau se trouve une petite bague jaune qui apporte un petit aspect luxueux du plus bel effet.

    Musique, jeux et enregistrement

    Bien que nous sommes sur un casque gamers, cela n’empêche pas de l’utiliser pour écouter de la musique ou encore de regarder un film sans déranger les voisins de chambre par exemple. Et ce casque s’y prête parfaitement.

    AC/DC – Thunderstruck

    Dans cette incontournable musique, vous entendrez chaque note au plus près ce qu’a voulu le groupe lors de la composition. Petit point un peu gênant si l’on est pointilleux : les aigus qui ne sont pas très présents et qui parfois auraient bien besoin d’un peu plus de clarté. En jouant avec l’égalisation on arrive à récupérer un peu d’aigus et le morceau en devient plus agréable.

    Martin Garrix – Animals

    Passons sur des musiques électros afin de couvrir beaucoup plus de sonorité. Encore une fois, il faut jouer avec l’égalisation pour retrouver toutes les sonorités du titre.

    Guns N’ Roses – Paradise City

    Passons à un grand classique. Les sonorités présentes dans le titre sont correctement retranscrites dans le casque.

    Wolfgang Amadeus Mozart – Eine kleine Nachtmusik

    Cette célèbre sérénade de Mozart dont le premier mouvement est connu de tous et un morceau dans lequel nous avons plus d’aigus que de basse. Et avec notre casque le morceau n’est pas au meilleur de son rendu. Il reste cela dit parfaitement audible et permet néanmoins de profiter du titre dans de bonnes conditions. Et comme pour les autres morceaux, en jouant avec l’égalisation on récupère les aigus. Le son des cordes devient beaucoup plus présent et permet de retrouver toute la saveur du morceau.

    Anno 1800, Resident Evil Village et Battlefield V

    Il fallait bien qu’avec un tel casque nous effectuons des tests en jeu. Dans le premier jeu Anno 1800, le casque remplit parfaitement sa mission. Les musiques du jeu sont correctes et le rendu plutôt fidèle tout comme les voix des personnages. Mais ce n’est pas dans ce type de jeu que nous attendons le plus un tel casque. Dans Resident Evil Village et Battlefield V les choses se compliquent un petit peu. Effectivement, le manque d’aigus fait que par moment nous avons du mal à repérer d’où viennent les bruits. Toutefois, ce n’est pas trop pénalisant non plus. Il suffit de se rendre dans le logiciel et de lui appliquer une petite égalisation pour lui rendre un peu de haut médium et d’aigus. Une fois ceci fait, le son est bien meilleur.

    Enregistrement

    Enfin pour tester la qualité du micro voici plusieurs petits enregistrements :

    Cet enregistrement est un enregistrement effectué sans annulation de bruit et avec un fond sonore. On peut constater que l’on entend bien les enfants qui jouent dans une pièce située à l’étage de la maison.

    Ce deuxième enregistrement est avec l’annulation du bruit réglé au maximum. On peut constater que cela fonctionne très bien même si l’on peut encore entendre très légèrement du bruit derrière nous.

    Comme on peut le constater, la réduction de bruit fonctionne relativement bien. Il faut cependant être bien conscient que ce n’est pas garanti à 100% que l’on n’entende pas ce qui se passe derrière nous.

    Logiciel CORSAIR iCUE

    Le logiciel iCUE permet de gérer l’ensemble des périphériques Corsair connectés à l’ordinateur. Nous pouvons via le logiciel gérer aussi bien l’éclairage que les paramètres du casque, dont l’égalisation qui va nous permettre d’avoir un meilleur rendu sonore.

    À l’ouverture du logiciel, on peut découvrir le dongle USB reconnu automatiquement par le programme. Il faut noter que dès que vous connectez le dongle à l’ordinateur les pilotes sont automatiquement installés.

    On accède ici aux différents réglages possibles sur le casque. Et cela commence par une chose hautement importante : le réglage de l’éclairage RGB. Sur ce casque, il n’existe qu’une zone qui bénéficie de l’éclairage. Il s’agit des logos CORSAIR situé sur chaque oreillette. Il est donc possible d’affecter plusieurs effets d’éclairage différents.

    Ensuite, nous pouvons accéder aux réglages de l’égalisation. Plusieurs préréglages sont proposés par le logiciel. Les différents presets ont tous des égalisations différentes qui permettent d’avoir des basses plus ou moins présentes, mais aussi des aigus tout comme les bas et hauts médiums. Il est tout à fait possible de créer sa propre égalisation. Le conseil que l’on peut vous donner et d’affiner le réglage sur plusieurs musiques de référence que vous connaissez bien. C’est aussi dans cet onglet qu’on peut gérer le micro. On peut ainsi augmenter ou réduire la captation ou réduire / augmenter la réduction des bruits de fond. Une fonction particulièrement utile si vous vous servez du casque dans un environnement bruyant.

    Conclusion : CORSAIR HS80 RGB WIRELESS, un casque surprenant pour un prix abordable !

    Pour finir ce test sur le casque CORSAIR HS80 RGB WIRELESS, nous pouvons dire que nous avons fortement apprécié de pouvoir tester ce casque. Il est agréable à utiliser, confortable, le design est sobre et les matériaux de qualité. La finition est irréprochable. On apprécie la petite touche avec les bagues jaunes au niveau de la rotation des écouteurs qui apporte une petite touche luxueuse sans entrer dans la débauche.

    Nous sommes donc sur casque sans-fil qui possède un câble USB vers USB Type-C de 1,80 mètres. Il est donc possible de l’utiliser à la fois en mode filaire, mais également en sans-fil via le dongle fourni en bundle. La portée est de 18 mètres ce qui sera suffisant dans une maison ou un appartement. Il n’est cependant pas possible d’utiliser le casque sans le dongle. Une fois le casque posé sur la tête, il est très agréable. Les coussinets des oreillettes sont très agréables et même après plusieurs heures d’utilisation jamais nous n’avons ressenti de gêne. Les coussinets sont détachables très facilement et cela permet ainsi de nettoyer l’intérieur des oreillettes, mais également les coussinets. On regrette toutefois de ne pas avoir dans le bundle un sac de transport afin de pouvoir l’amener avec nous sans crainte de l’abîmer.

    Test CORSAIR HS80 RGB Wireless

    Nous avons pu tester ce casque aussi bien en jeu que pour regarder un film ou encore pour écouter de la musique (principalement de la musique classique). Le tout est très agréable et le son est bien retranscrit, les basses comme les aigus sont quasiment parfaits et à moins d’être un mélomane averti et très exigeant, le casque convient parfaitement. En outre, son poids très léger de 367 grammes permet de quasiment l’oublier une fois sur la tête. Et comme on peut relever le micro, lors d’une utilisation hors sessions de jeu avec du chat on n’est absolument pas gêné par une branche devant la bouche. Cependant, le micro n’est pas détachable, ce qui aurait pu être un petit plus. Au niveau de la batterie, la marque nous annonce environ 20 heures de capacité. De notre côté, le casque a tenu environ 18h30. Ce qui est une très bonne capacité, même s’il faudra penser à le mettre en charge régulièrement afin de ne pas tomber en panne de batterie !

    De plus, on apprécie aussi la qualité du micro omnidirectionnel qui permet d’être parfaitement entendus par nos compagnons de jeu. On regrette seulement de ne pas avoir un peu plus de réglages dans l’application. Il faut reconnaitre que de ce côté-là, CORSAIR ne fait pas les choses en grand. Contrairement au contrôle du RGB qui lui bénéficie de tout le savoir-faire de la marque.


    Côté prix ce casque se trouve à 149,99 euros sur Amazon (en promotion à 99,99 euros au moment d’écrire le test) et au même prix chez LDLC. Un tarif hors promotion qui peut faire douter, surtout que la concurrence propose par exemple Razer Kraken Ultimate proposé à 149 euros chez LDLC.


    Pour finir, nous sommes plutôt satisfaits par le rendu de ce casque. Cependant, nous aurions aimé avoir des aigus un peu plus travaillés et de meilleure qualité. On regrette également l’absence de pochette pour le transporter et l’impossibilité de l’utiliser avec un smartphone par exemple. Malgré tous les bons points que nous offre ce casque, son prix hors promotion est quelque peu élevé. Avec un prix d’appel aux alentours des 120 euros, nous lui aurions sûrement attribué une médaille HC d’Or. Il devra se contenter d’une médaille HC d’Argent.

    Médaille d'argent par HardwareCooking

    Pour

    • Qualité audio
    • Prix correct
    • Ergonomie et design
    • RGB et logiciel iCUE
    • Très confortable même pendant de longues heures

    Contre

    • Aigus un peu faibles
    • Micro pas détachable
    • Pas de pochette de transport

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.