Test : MSI Oculux NXG253R, un écran 360 Hz pour les gamers pros

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, après être passé par un 27″ FHD 144 Hz avec le G271, le 27″ QHD 165 Hz avec le MAG274QRF-QD, nous passons maintenant sur un écran 360 Hz avec le MSI Oculux NXG253R. Un écran qui vise essentiellement les joueurs de haut niveaux sur des jeux de types compétitifs. Nous allons donc voir tout au long de ce test les fonctionnalités de cette référence de chez MSI et surtout la qualité de la dalle utilisée.

    Test de l’écran MSI Oculux NXG253R, sommaire :

    Pour venir plus en détail sur les caractéristiques techniques, nous avons ici une dalle de type Rapid IPS sans courbure d’une diagonale de 24,5″. Le pixel pitch est de 0,2829 puisque nous avons une définition FHD (1920 x 1080 pixels). MSI annonce un contraste de 1000:1 (typique pour de l’IPS) ainsi qu’une luminosité de 400 nits. Avec un taux de rafraichissement à 360 Hz, le temps de réponse est de 1 ms en MPRT et GTG. Les angles de visions sont de 178° à la verticale et en horizontal. Nous avons une couverture du gamut DCI-P3 de 84% et 110% du AdobeRVB, ce n’est pas son point fort, il vise surtout la vitesse. En termes de VRR, cet écran est certifié NVIDIA G-Sync. De plus, nous avons aussi une mention HDR Ready. La profondeur de couleur est en 10 bits (8-bits + FRC) et la dalle peut donc afficher environ 1,07 milliard de couleurs.

    En termes de fonctionnalités, l’écran a la particularité de proposer la technologie RLA, acronyme de Reflex Latency Analyzer. C’est une technologie de NVIDIA qui permet d’améliorer la latence en jeu en permettant de les mesurer. C’est une fonctionnalité intéressante pour les pro-gamers, mais qui a un intérêt limité pour le joueur lambda. Nous développons un peu plus cette technologie dans la page suivante, sinon notre test complet de Reflex Latency Analyzer se trouve par ici.

    On retrouve également la technologie ULMB qui permet de bénéficier d’un temps de réponse d’une rapidité maximale sans les problèmes de persistance rétinienne généralement associés aux panneaux LCD. Le rendu des objets en mouvement est ainsi aussi net que fluide.

    Question ergonomie, il est possible de régler en hauteur l’écran, de le passer en mode portrait, mais aussi de l’incliner et de le pivoter. Il propose aussi un support VESA pour le fixer sur un support mural ou tout simplement un autre pied comme un Arctic X1-3D.


    Pour parler du prix, cet écran se trouve à 799,94 euros chez LDLC, mais est actuellement en rupture de stock. Il est aussi référencé sur Amazon au prix de 805 euros, mais là encore il est en rupture de stock.


    Nom commercial MSI Oculux NXG253R
    Taille de l’écran 24,5″
    Définition 1920 x 1080 pixels
    Format de l’écran 16:9
    Pixel Pitch 0,2829 mm
    Taux de rafraîchissement 360 Hz
    Temps de réponse 1 ms MPRT/GTG
    Type de dalle IPS
    Courbure Non
    Profondeur des couleurs 8-bit + FRC – 1,07 milliard de couleurs
    Rétroéclairage LED
    Luminosité 400 cd/m² typique
    HDR HDR Ready
    Multiple mode HDR Non

    VRR (Variable Refresh Rate)

    NVIDIA G-Sync
    Angle de vision 178° horizontal + vertical
    Contraste typique 1000:1
    Gamut 84,09% DCI-P3 – 109,63% sRGB
    Surface de la dalle Anti reflets
    Entrées vidéo 1 x DP (1.4)
    2 x HDMI (2.0b)
    Ports USB 3 x USB 3.2
    Audio ports 1 x Mini-Jack
    VESA 100 x 000 mm
    Consommation 22 watts
    Ajustement (inclinaison) -5 ~ 20°
    Ajustement (pivotant) 45°
    Ajustement (hauteur) 0 – 130 mm
    Mode portrait Oui
    Dimension Avec pied : 560.1 x 233.7 x 399.3 mm
    Sans pied : 560.1 x 64.3 x 335.5 mm
    Poids 6,47 kg
    RGB Oui
    Haut-parleurs NA

    À savoir : ne vous fiez pas aux contrastes dits « dynamiques ». Cela ne représente pas les mêmes valeurs lorsqu’elles sont comparées entre plusieurs écrans. Il s’agit surtout d’un gros bullshit commercial pour jouer à qui à la plus grosse en affichant des valeurs totalement démentielles pour impressionner les clients néophytes. Il faut se fier uniquement au contraste dit « typique ». Pour information, le contraste dynamique est annoncé à 12M:1 pour cet écran.

    À savoir : une dalle 10 bits aura 1024 nuances de rouge, 1024 nuances de vert et 1024 nuances de bleu pour un total de 1024 x 1024 x 1024 soit approximativement 1,07 milliard de couleurs. Une dalle 8 bits signifie que nous avons 256 nuances de rouge avec 256 nuances de vert, mais également 256 nuances de bleu pour un total de 256 x 256 x 256 soit approximativement 16,7 millions de couleurs.
    Mais il s’agit ici de nuances de couleurs, de profondeurs des couleurs en somme. Cela n’augmente pas l’espace colorimétrique puisqu’il ne s’agit pas d’ajouter des rouges plus rouges, mais seulement d’apporter plus de nuances entre les extrêmes qui sont couverts par l’espace colorimétrique. Ainsi, lorsque vous faites des dégradés sous Photoshop par exemple, il n’y aura plus cette impression « d’escalier ».

    Profondeur des couleurs


    Mais avant d’aller plus loin dans ce test et de voir en détail l’ergonomie, la justesse des couleurs, l’uniformité de la dalle et les contrastes et gamma avec nos sondes, faisons le tour du packaging.

    Packaging

    Le carton est plus travaillé que les derniers écrans MSI que nous avons testés. Ici on dit bonjour aux couleurs et on trouve sur la face avant une photo de l’écran de face accompagnés des caractéristiques principales, de la référence ainsi que de la nouvelle étiquette énergétique. D’ailleurs, l’écran est noté F avec une consommation de 22kWh/1000h (35kWh en mode HDR). Sur le dos de l’écran se trouve les mêmes informations, mais avec une photo du dos de l’écran. Quant aux côtés, on retrouve le logo de la marque, la référence, le code barre et autres logos informatifs.

    Quant au bundle, nous retrouvons les éléments suivants :

    • Câble d’alimentation
    • Adaptateur d’alimentation
    • Guide de démarrage rapide
    • Câble DisplayPort
    • Câble HDMI
    • Câble USB 3.0

    Aspect visuel et montage de l’écran MSI Oculux NXG253R

    Visuellement, on est sur un écran assez simple, mais avec une certaine épaisseur due aux technologies qu’il embarquent. L’avant est simple avec un design borderless, c’est-à-dire qu’il est sans bord. En fait, le seul vrai bord se situe comme toujours sur le bas avec ce type de design. Sur l’arrière on retrouvera à droite la mention NVIDIA G-SYNC 360 avec le logo MSI. On retrouve aussi le logo du dragon sur le côté gauche.

    Notez que sous la mention NVIDIA G-Sync 360, se trouve une bande RGB discrète. Celle-ci peut être contrôlée via le logiciel maison MSI Mystic Light et il est possible de choisir couleurs et effets. Mais aussi de synchroniser cet éclairage avec d’autres composants et périphériques compatibles.

    Petit détail qui montre bien que nous sommes bien sur un écran dédié aux pro-gamers : le logo MSI sur la base se tournant vers l’arrière de l’écran. Cela montre bien que MSI le prévoit sur des scènes sportives ou l’arrière de l’écran est facilement vu.

    Autre point, on constate un passage dans la colonne du pied pour y passer les câbles et parfaire son cable management.

    Le pied de l’écran est simple à monter. Il suffira de fixer la colonne de l’écran en glissant les ergots sur le haut puis en vissant deux vis. Il suffira ensuite de glisser la base à l’extrémité de la colonne puis à visser à l’aide d’une vis à main, mais on conseille tout même de finir le serrage au tournevis. On pourra ensuite relever l’écran et le poser sur son pied.

    La connectique se trouve à l’arrière de l’écran vers le bas. Seuls les trois ports USB 3.2 Nous allons avoir les ports suivants :

    • 1 x port DisplayPort 1.4
    • 2 x ports HDMI 2.0b
    • Entrée audio Jack 3,5 mm
    • 1 x port USB Type-B (pour les trois ports USB 3.2)
    • 3 x ports USB 3.2

    Maintenant que nous savons à quoi il ressemble et que nous l’avons monté, regardons ce que cet écran propose en termes de fonctionnalités.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.