Test : Oraxeat MX850, un fauteuil gamer qui vaut le coup ?

    Nous revoilà aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware pour un nouveau test de fauteuil gaming qui nous vient cette fois-ci tout droit de chez Oraxeat, une marque française assez récente, mais qui a su d’entrée de jeu proposer des fauteuils de haute qualité et qui étoffe très vite ses gammes de produits. Après avoir vu de plus près un XL800 il y a maintenant un an, on passe aujourd’hui au fauteuil gamer Oraxeat MX850. Ce fauteuil saura-t-il faire face à ses concurrents tels que Noblechairs, Secretlab ou encore AKracing ? Voyons tout cela en détail sans plus attendre.

    Test : fauteuil gaming Oraxeat MX850

    Le fauteuil est un aspect à ne surtout pas négliger dans un bon setup, surtout si l’on passe des heures devant son PC, que ce soit pour jouer ou pour travailler comme c’est notre cas. Ce fauteuil se veut à destination des personnes de grande taille. En effet, il accepte un poids maximal allant jusqu’à 150 kg pour une taille recommandée comprise entre 1,75 m et 2 m. Avec un cadre en acier, une base en aluminium et des roues de 60 mm de diamètre, rien ne lui fait peur. La marque propose donc désormais deux références dans sa gamme MX avec le MX800 et le MX850. En revanche, Oraxeat opère un grand changement de design entre ces deux fauteuils. Le MX850 ressemble donc plus à un XL800 en moins imposant. La garantie des fauteuils va jusqu’à 10 ans si l’on enregistre son achat sur le site, sinon on ne bénéficiera « que » de 5 ans de garantie ce qui est déjà pas mal comparativement à la concurrence.

    Test fauteuil Oraxeat MX850

    Disponible dans cinq coloris différents ; noir, rouge, bleu, blanc et gris, ces couleurs ne concerneront que les surpiqûres qui sont d’ailleurs uniquement décoratives. En effet, l’assise et le dossier restent entièrement noirs. Ici nous avons la version grise. Pour rappel, chaque modèle de la marque est conçu en France (mais fabriqué ailleurs) ce qui veut dire que le SAV est français également, et ça c’est déjà un bon point. Notez que la marque s’est également lancée il y a quelque temps maintenant dans le bureau gaming avec des Oraxeat GT120 et GT140. Oraxeat proposera également prochainement des accessoires à en croire le teasing présent sur le site web. Pour parler du prix, tandis que le MX800 est à 379,99 euros le MX850 sera lui proposé à 429,94 euros chez LDLC par exemple.

    Avant de passer au montage de ce fauteuil, voici ses caractéristiques techniques et dimensions :

    Nom commercial Oraxeat MX850 – gris

    Ergonomie

    Basculement 0° à 20° ou blocage
    Hauteur d’ajustement 47 à 55 cm
    Ajustement du dossier Inclinaison de 90 à 160°
    Accoudoirs Réglable 4D

    Assise

    Dimensions Largeur : 54 cm | Profondeur : 57 cm | Épaisseur : 13 cm
    Hauteur minimum 47 cm
    Hauteur maximum 55 cm
    Densité de la mousse 65 kg/m3

    Dossier

    Hauteur 87 cm
    Largeur des épaules 57 cm
    Densité de la mousse 65 kg/m3

    Accoudoirs

    Type 4D
    Ajustables Haut/Bas – Avant/Arrière – Gauche/Droite – Rotation vers intérieur et extérieur 45°
    Dimensions 27 x 10 cm
    Hauteur minimum 30 cm
    Hauteur Maximum 38 cm

    Piétement

    Base Aluminium renforcé
    Couleur Noir mat
    Roulettes Ø 60 x 50 mm

    Conception

    Revêtement Simili cuir micro-perforé
    Châssis Acier
    Vérin Classe 4

    Morphologie

    Taille recommandée 175 – 200 cm
    Poids maximum 150 kg

    Dimensions Oraxeat MX850

    Assemblage du fauteuil Oraxeat MX850

    Livré dans un carton assez imposant qui pèse 28 kg, il faudra assembler son précieux de ses propres mains. Une fois le carton ouvert, tous les éléments sont bien calés et protégés via de grosses mousses et du papier à bulles. Nous tombons d’abord nez à nez avec la base renforcée en aluminium bien protégée. Dessous se trouvera le dossier, puis l’assise et le carton contenant la visserie (on a même une vis avec écrou supplémentaire au cas où), les roues et le piston avec le système à bascule. Oraxeat nous y met même une paire de gants. La notice de montage est bien illustrée et on n’aura pas de mal à comprendre la marche à suivre pour monter son fauteuil.

    Commençons par la base où il faudra simplement commencer par clipser chacune des roues dans leurs emplacements. On prend ensuite le vérin de classe 4 et on le pose au centre de la base et dans le bon sens de préférence, le petit bout blanc vers le haut. Il ne nous reste plus qu’à placer les trois plastiques gigognes qui vont simplement servir de protection au vérin et on peut mettre le tout de côté pour le moment.

    On va maintenant fixer le dossier à l’assise. Pour cela toujours rien de compliqué, on va d’abord retirer les vis de chaque côté du dossier (quatre au total avec deux de chaque côté). Une fois fait, on place l’assise sur le fond de l’assise entre les deux supports de fixation de sorte qu’on puisse replacer les vis qu’on vient de retirer afin de solidariser le dossier et l’assise.

    On en arrive à la dernière étape, poser le système à bascule sur l’assise. On retourne le tout et on voit que les quatre vis sont déjà fixées sur le châssis. Il faudra là aussi les retirer, placer le système à bascule dans le bon sens (il y a une flèche avec indication pour ne pas se tromper) et on remet les vis en les serrant bien avec la clé Allen fournie encore une fois. On viendra placer ensuite le haut du vérin dans son emplacement sur le système à bascule et il n’y a plus qu’à redresser son fauteuil pour en arriver à la toute dernière étape.

    La dernière étape consiste simplement à placer les caches en plastique pour cacher les supports métalliques maintenant le dossier à l’assise. On prend juste une vis noire dans le sachet avec le cache en plastique, on le positionne et on sert.

    Concrètement le montage de ce fauteuil est vraiment très simple, il nous aura fallu à peine 10 minutes tout en prenant les photos.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.