Test : Seagate IronWolf 16 To et IronWolf Pro 16 To

Nous avons quasiment fait le tour de tous les produits de chez Seagate, mais il nous en manquait. En effet, après les SSD IronWolf 110 240 Go, FireCuda 510 1 To, Barracuda 510 512 Go et le disque dur Exos X16 16 To, nous revoilà avec un superbe colis contenant quatre disques durs. Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware nous sommes heureux de tester les Seagate IronWolf 16 To et IronWolf Pro 16 To. Un maximum de capacité pour les gourmands de la sauvegarde, particuliers ou professionnels.

Seagate IronWolf et IronWolf Pro 16 To, suffisants pour tous vos backups ?

Ne cherchez pas plus loin, actuellement 16 To est la capacité de stockage la plus élevée sur le marché des disques durs. Créé pour les gros besoins en stockage des systèmes NAS pour professionnels de la création et PME ce disque dur offre une capacité de stockage record.

Seagate IronWolf NAS

En effet avec 16 To les IronWolf et IronWolf Pro sont parmi les disques durs les plus gros du marché (avec le Exos X16 16 To).

Seagate IronWolf 16 To vue ensemble

Voici quelques domaines d’applications recommandés par Seagate :

  • Systèmes de stockage en réseau NAS d’entreprise et de commerce
  • Systèmes de stockage en réseau NAS comprenant de 1 à 24 baies
  • Sauvegarde, archivage et reprise après sinistre
  • Cloud privé sur site
  • Stockage virtuel

Tandis que le IronWolf est à destination des particuliers ayant un NAS, aux PME et autres utilisateurs soucieux de mettre ses données à l’abri, le IronWolf Pro s’adresse plus aux professionnels, notamment avec le service de récupération de données Rescue de Seagate.
Il s’agit d’un service de récupération des données, valable sur une période de 2 ans, qui permet selon Seagate de récupérer les données dans 90 % des cas en laboratoire.

La différence de prix affichée pour ces modèles 16 To n’est pas énorme. Nous avons en effet le Seagate IronWolf 16 To pour 714,95 € chez LDLC ou 599,99 € sur le Marketplace d’Amazon. Tandis que le IronWolf Pro 16 To se négocie à 789,95 € chez LDLC. Les professionnels auraient donc tout à gagner à partir sur la version Pro.

Tandis que le IronWolf bénéficie d’une garantie de trois ans, celle du IronWolf Pro passe à cinq ans. Au niveau des débits annoncés, nous sommes sur 210 Mo/s et 250 Mo/s. Nous avons un cache de 256 Mo sur les deux modèles, pour une vitesse de rotation de 7200 tr/mn
Au niveau du MTBF (temps moyen entre deux pannes) il est de 1 million d’heures avec une charge de travail de 180 To/an pour le IronWolf. Pour le IronWolf Pro nous sommes sur un MTBF de 1,2 millions d’heures.

Nous connaissons déjà les disques durs IronWolf puisque nous utilisons déjà deux IronWolf de 4 To dans notre NAS Asustor Nimbustor 2 et quatre disques IronWolf de 10 To dans notre serveur maison.

Cette gamme de disques durs IronWolf intègre des capteurs de vibrations rotationnelles. Cela permet de garantir des performances optimales dans des boîtiers NAS multi-disques.

Au niveau de la consommation nous sommes sur du light puisque les disques 16 To consomment entre 1 W en veille et 7,6 W en moyenne.

Benchmarks : disque dur Seagate IronWolf et IronWolf Pro

Pour tester ces disques durs, voici la configuration de référence AMD que nous utilisons :

Nous allons tester les disques durs seuls dans la configuration PC, mais également en configuration RAID 0 (entrelacement de données) et RAID 1 (mirroring) dans notre NAS de référence, le Asustor AS5202T Nimbustor 2 que nous avions testé. Nous rappelons que dans le cadre du RAID 0 vous ne bénéficiez d’aucune sécurisation des données.

CystalDiskMark séquentiels

Seagate IronWolf 16 To CrystalDiskmark séquentiel

En débits séquentiels sous le logiciel de benchmark CrystalDiskmark nous obtenons de bons scores, conformes à ce qu’annonce Seagate. En effet, nous avons relevé un débit en lecture de 244,3 Mo/s et 242 Mo/s en écriture pour le IronWolf 16 To et 248,9 Mo/s en lecture, 245 Mo/s en écriture pour le IronWolf 16 To Pro.

CystalDiskMark 4K Q32T1

Seagate IronWolf 16 To CrystalDiskMark 4K

Ici en revanche les résultats ne sont pas du tout flatteurs pour nos disques IronWolf en 16 To. En effet, en écriture 4K, ça passe encore avec 3,087 Mo/s pour le IronWolf et 3,07 Mo/s pour la version Pro.
Du côté de la lecture nous sommes sur du 3,019 Mo/s pour le IronWolf et 3.023 Mo/s pour le IronWolf Pro.

AS SSD séquentiels

Seagate IronWolf 16 To AS-SSD séquentiel

Sous AS SSD les débits séquentiels sont plutôt corrects avec 215,3 Mo/s en écriture et 239,13 Mo/s en lecture pour le IronWolf 16 To et 228,58 Mo/s en écriture et 234,35 Mo/s en lecture pour la version Pro.

AS SSD 4K

Seagate IronWolf 16 To AS SSD 4K

Les débits 4K sous AS SSD sont clairement plus valorisants pour les IronWolf et IronWolf Pro 16 To. Nous sommes à 2,63 Mo/s en écriture et 0,79 Mo/s en lecture, pour les deux modèles.

AS SSD 4K-64

Seagate IronWolf 16 To AS SSD 4K-64

En lecture écriture 4K-64 nous sommes également dans la moyenne de ce que nous pouvons avoir ailleurs.

AS SSD Score

Seagate IronWolf 16 To AS-SSD score

Quant aux scores calculés par AS SSD suite au benchmark, nous obtenons pour les deux disques durs 27 points en écriture et 27 points en lecture. Au niveau du score global nous avons 67 points pour le modèle Pro et 68 points pour le modèle « normal ».
Un score supérieur aux autres modèles, mais en dessous du très performant Exos 16 To.

AS SSD temps d’accès

Seagate IronWolf 16 To temps accès

Pour les temps d’accès mesurés avec AS SSD, nous sommes dans la moyenne des autres modèles avec 3,399 ms et 3,422 ms en écriture. Seul le Exos 16 To est largement plus rapide avec 0,528 ms.
En lecture le IronWolf Pro 16 To se place le premier avec 11,84 ms, tandis que le IronWolf 16 To s’en sort avec 14,403 ms.

ATTO Benchmark

Globalement nos disques durs Seagate IronWolf et IronWolf Pro 16 To s’en sortent honorablement. En dessous de notre Exos 16 To, mais ce dernier mise tout sur la performance.
Avec ces disques NAS vous avez de quoi assurer une sécurisation de vos données, tout en conservant un minimum de performances, c’est l’important. En lecture 4K sous CrystalDiskMark par contre, c’est la consternation puisque les résultats sont catastrophiques.

Quant à la température, l’IronWolf atteint un maximum de 37°C, tandis que le IronWolf Pro atteint 36°C. Ceci sur un benchmark CrystalDiskMark, ce qui est pas mal.

Les IronWolf dans le NAS Asustor Nimbustor 2

CrystalDiskMark

ATTO Benchmark

Nous n’avons pas trouvé de benchmarks intégrés au NAS en lui-même ou bien ceux-ci n’ont pas fonctionné. Nous avons voulu bencher à partir de logiciels présents sur notre PC de test.
Souci, nous sommes de ce fait limité par la bande passante de notre switch et carte réseau, tous les deux en 1 Gbps (soit environ 125 Mo/s). Nos disques sont capables d’aller jusqu’à 250 Mo/s mais notre réseau est de fait limité à la moitié.
Nous avons du nous adapter, afin d’avoir des résultats à la hauteur des performances de ces disques durs IronWolf et IronWolf Pro. Nous avons dû emprunter une carte réseau 10 Gbps avec un switch compatible et jouer avec l’agrégation de lien du NAS pour obtenir ces résultats.

Les performances sont très appréciables en RAID 0, au mépris de la sécurisation des données. En RAID 1, nous retrouvons des performances similaires à ce que nous avions mesuré pour la partie PC.

Au niveau des températures, l’IronWolf 16 To atteint un maximum de 45°C, tandis que le IronWolf Pro 16 To monte à 49°C. Au niveau du bruit, les disques ont tendance à gratter un peu et cela peut vite être désagréable.

En RAID 1 nous avons des performances inférieures, mais vos données sont sécurisées. En RAID 0 les performances sont excellentes, mais au mépris de la sécurisation des données (un disque tombe en panne et tout est perdu).

Conclusion : disque dur Seagate IronWolf 16 To et IronWolf Pro 16 To, subtil mélange entre données sécurisées et performance

Pour conclure sur le double test des disques durs IroWolf 16 To et IronWolf Pro 16 To de Seagate, nous sommes globalement ravi. Les performances sont plutôt sympathiques et respectent ce qu’annonce le constructeur.

Nous ne sommes pas sur des modèles dont les performances sont exceptionnelles comme sur le Exos 16 To, mais ce n’est pas le but recherché avec la gamme IronWolf. On est sur la sécurisation des données avant tout puisqu’ils sont destinés aux NAS.
Attention, nous avons subi dans certaines conditions (synchronisation du RAID, benchmarks, etc.) un bruit qui peut être désagréable. Les disques grattent parfois et selon l’insonorisation dont bénéficie votre NAS ou ordinateur, cela peut rapidement devenir désagréable.

Seagate IronWolf 16 To vue ensemble

Les IronWolf seront plus à destination du grand public, et les IronWolf Pro plutôt pour les professionnels. Ne serait-ce parce que ces derniers disposent d’une garantie de cinq ans au lieu de trois. Mais également et surtout car les modèles Pro bénéficient du service de récupération de données Rescue de Seagate.

Au niveau des tarifs, nous sommes sur du lourd. Le modèle IronWolf 16 To se trouve à 714,95 € chez LDLC ou 589,95 € sur le Marketplace d’Amazon (actuellement indisponible). Tandis que le IronWolf Pro 16 To se négocie à 789,95 € chez LDLC.
Pour le moment aucun point de comparaison puisque Seagate est le seul fabricant à proposer cette capacité. La différence de prix entre IronWolf et IronWolf Pro est acceptable sachant que vous gagnez en avantage.
Les modèles en 14 To se négocient suivant les modèles entre 500 € et 650 €.

Il n’est pas évident de noter un disque dur, sachant que dans notre cas nous n’avons pas beaucoup de point de référence. Mais disposant déjà de disques durs IronWolf et n’ayant jamais eu de souci avec ceux-ci, nous ne pouvons qu’être confiants.
Nous votons pour une médaille d’Or, pour toutes celles et ceux qui cherchent de quoi sécuriser leurs données. Et ce pour les deux modèles, même si le modèle Pro nous attire plus, à cause du service Rescue et des 2 ans supplémentaires de garantie, pour un prix à peine supérieur.

Médaille d'or par HardwareCooking

Pour

  • Capacité record
  • Écriture et lecture séquentielles
  • Application IronWolf Health Management sur les NAS
  • Garantie 5 ans pour le modèle Pro

Moins

  • Bruyant dans certaines situations
  • Le prix peut en rebuter certains

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.