Test : SSD Crucial P1 500 Go, un bon SSD NVMe ?

Le SSD est devenu une pièce maîtresse dans un PC, au même titre que le processeur ou la carte graphique. Alors certes pas au même niveau, mais le confort apporté par un PC rapide et réactif est tout aussi important que ses performances.
Et nous avons entre les mains un modèle de chez Crucial assez intéressant puisqu’il s’agit du premier modèle NVMe du constructeur, le SSD Crucial P1 500 Go.

Performant et abordable, le Crucial P1 500 Go en test

Présentation

Nous connaissons tous Crucial pour ses modèles emblématiques que sont les M500, MX200, MX300 jusqu’au dernier MX500 c’est pour dire la connaissance en la matière du constructeur dont la maison mère n’est autre que Micron.
Mais tous ces modèles étaient en SATA et donc limités en termes de performances. Crucial a donc sorti son premier modèle disposant d’une interface NVMe et promet des vitesses jusqu’à 2 000 MB/s en lecture et 1 700 MB/s en écriture, suivant les modèles.
Le Crucial P1 dispose d’un bus NVMe PCIe Gen3 x4 et nous allons vérifier si les performances sont au rendez-vous.

Pour le moment seul deux modèles sont au catalogue, le Crucial P1 1 To et le 500 Go que nous avons aujourd’hui en test. Un modèle 2 To est à priori prévu, mais nous n’en savons pas plus pour le moment.
Crucial promet pour la version 500 Go une vitesse de lecture séquentielle de 1900 Mo/s et de 950 Mo/s en écriture séquentielle, et 2000 Mo/s en lecture et 1700 Mo/s en écriture pour le modèle 1 To.

Pour les possesseurs de produits de la marque Crucial la boîte vous dira quelque chose, dans le pur esprit de la marque. Le logo, le modèle et la capacité, tout est dit.
À l’arrière, on découvre quelques caractéristiques, des liens vers le site de la marque et la garantie de 5 ans.

En ouvrant la boîte nous avons le SSD et un petit livret en plusieurs langues avec un lien vers le site de Crucial afin de trouver le logiciel, le guide d’installation et l’optimisation / Firmware.

Test SSD Crucial P1 500 Go
Le SSD Crucial P1 n’a rien d’extraordinaire au niveau du design, un simple sticker recouvre les puces mémoires ainsi que le contrôleur. À l’arrière, rien puisque les puces ne sont que d’un côté. Libre à vous d’installer un dissipateur thermique dédié à acheter séparément.

Ce SSD possède un contrôleur Silicon Motion SM2263ENG et l’interface est en PCIe 3.0 sur quatre voies (PCIe 3.0 x4) utilisant le protocole NVMe 1.3. La mémoire utilisée est de la NAND flash Micron 64L 3D QLC à 64 couches.

Le SSD Crucial P1 s’appuie sur la technologie d’accélération d’écriture dynamique hybride. Il dispose d’un tampon mémoire SLC fixe de 5 Go pour le modèle 500 Go (12 Go pour le 1 To), auquel vient s’ajouter un tampon dynamique. Il peut occuper jusqu’à 14 % de la capacité utile du SSD, ce qui représenter jusqu’à 75 Go pour le 500 Go et 150 Go pour le modèle 1 To.

En termes d’endurance il peut endurer 100 To de données en écriture (200 To pour le 1 To). Ce qui est peu par rapport à de nombreux SSD, comme le WD Black 500 Go avec 300 To, le MX500 avec 360 To et même le Corsair Force MP510 avec 800 To de données. Le Crucial P1 dispose :

    • d’une fonctionnalité de protection de données en cas de coupure d’alimentation
    • d’un algorithme de vérification des données à étapes multiples
    • d’une protection thermique empêchant les composants de surchauffer
  • d’une redondance de données avec le RAIN (Redundant Array of Independant NAND)

Mais, il est dommage de voir que Crucial n’a pas jugé bon de proposer de chiffrement matériel AES 256 bits sur son P1.

En termes de consommation cela va de 100 mW à 8 W en activité, avec une valeur de seulement 80 mW au repos.

logiciel

Afin de surveiller et manager le SSD, Crucial dispose d’un logiciel propriétaire Crucial Storage Executive. Nous y retrouvons pas moins de dix onglets :

  • Informations système (y compris les SSD d’autres marques)
  • Détails du disque où vous sectionnez le disque voulu
  • S.M.A.R.T.
  • Mise à jour du micrologiciel
  • Nettoyez le disque (possible uniquement sur les SSD possédant un micrologiciel Micron)
  • Restauration PSID (non pris en charge)
  • Momentum Cache (afin d’améliorer les performances du SSD)
  • Flex Capacity (non pris en charge)
  • Surdimensionnement (alloue un pourcentage d’espace libre sur le disque SSD pour améliorer les performances et augmenter sa durabilité)
  • Autotest du périphérique

Il permet donc de connaître une partie de votre système en :

  • Affichant votre mémoire physique et virtuelle
  • Connaître l’état de vos disques, même s’ils ne sont pas de marque Crucial
  • Connaître le détail de chaque disque (Capacité, micrologiciel, interface, …)
  • Afficher le S.M.A.R.T. (Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology)
  • Téléchargez le dernier micrologiciel de votre SSD (uniquement Crucial et Micron)
  • Activez la fonction Momentum Cache et permettez à votre SSD de fonctionner jusqu’à 10 fois plus vite pour de nombreuses opérations
  • Surveillez la température de fonctionnement et l’intégrité de votre SSD
  • Réinitialisez le mot de passe de chiffrement de votre SSD
  • Vérifiez le numéro de modèle de votre SSD pour les réclamations de garantie
  • Effacez toutes les données stockées sur le lecteur

Tests

Notre configuration de test se compose de :

Pour connaître les performances de notre Crucial P1, nous allons le comparer à :

  • Crucial P1 1 To
  • Crucial MX500 500 Go
  • WD Black NVMe 500 Go
  • Transcend 110S NVMe 512 Go
  • Intel 600p 512 Go
  • Kingston V300 120 Go
  • Kingston UV500 480 Go
  • Seagate IronWolf 110 240 Go

Pour les benchmarks, voici ceux que nous utilisons :

  • AS-SSD Score
  • CrystalDiskMark 4K
  • CrystalDiskMark séq
  • CrystalDiskMark séq Q32T1
  • CrystalDiskMark 4K Q32T1

AS-SSD Score

Test SSD Crucial P1 500 Go Benchmark

Le score du Crucial P1 500 Go est de 1048 en écriture et de 559 en lecture, ce qui le place entre le Crucial P1 de 1 To (1179 et 887) et le Intel 600p 512 Go (661 et 688).

CrystalDiskMark 4K

Test SSD Crucial P1 500 Go Benchmark

Concernant le benchmark CrystalDiskMark 4K le P1 500 Go s’en sort avec 148,4 MB/s en écriture et 58,73 MB/s en lecture. Derrière le WB Black 500 Go il arrive néanmoins à dépasser la version 1 To du Crucial P1.

CrystalDiskMark séq

Test SSD Crucial P1 500 Go Benchmark

En lecture séquentielle, le P1 atteint 1646 MB/s et 959 MB/s en écriture séquentielle. Toujours devant le Intel 600p, mais derrière le Transcend 110S avec qui il est ex-æquo en lecture, mais qui le devance en écriture.

CrystalDiskMark séq Q32T1 (1024 MiB)

Test SSD Crucial P1 500 Go Benchmark

Avec 964,10 MB/s notre Crucial P1 500 Go se place entre le Transcend 110S en écriture (1398,09 MB/s). En lecture par contre il passe devant, et est même quasi ex-æquo avec le Crucial P1 1 To avec 1903 MB/s contre 1974,70 MB/s.

CrystalDiskMark 4K Q32T1 (1024 MiB)

Ayant intégré le test 4K Q32T1 que récemment, nous n’avons que peu de SSD sous la main.

Test SSD Crucial P1 500 Go Benchmark

Dans ce benchmark CDM 4K Q32T1, avec 327,70 MB/s le Crucial P1 500 Go se place devant le Intel 600p 512 Go, mais affiche un léger retard en écriture avec 219,90 MB/s contre 273,10 MB/s.

Si l’on fait le tour des benchmarks on remarque que Crucial tient ses promesses en termes de vitesse et ça fait plaisir. Par contre il a du mal à performer face à la concurrence. Il se place certes au-dessus du Intel 600p (d’une génération antérieure), mais est à la peine pour le reste.

Températures

Notre SSD Crucial P1 500 Go affiche une température au repos de 35°C tandis que lors d’un benchmark par exemple il monte à 43°C.
Pour comparaison, l’Intel 600p de notre configuration de test affiche au repos une température de 31°C tandis qu’en charge il monte également à 43°C.

Conclusion

Au premier abord, il faut avouer que les performances de ce SSD M.2 NVMe ne sont pas exceptionnelles. Au vu de son interface NVMe PCI-E 3.0 4x et des puces utilisées on serait en droit de s’attendre à plus. Et puis il ne faut pas oublier une endurance très loin derrière ce que propose la concurrence.
Alors certes on peut se consoler en se disant qu’il s’agit d’une première pour la marque qui jusque là n’avait que des SSD en Serial ATA 6 Gb/s et que Crucial peut certainement mieux faire et c’est à espérer. Mais il est dommage de ne pas avoir tapé fort dès le début.
La marque se rattrape, et c’est son point fort, avec un excellent point au niveau du tarif puisque ce SSD Crucial P1 500 Go est particulièrement abordable. Avec un prix de vente sous les 105 €, il se trouve notamment à 94,89 € chez Amazon ou encore 104,95 euros sur LDLC ce qui nous permet de se payer un SSD performant de pas moins de 500 Go sans se ruiner. Et la garantie est de cinq ans, ce qui est appréciable.

En face nous trouvons des SSD M.2 NVMe comme le Intel SSD 660p 512 Go (~100 €), le Kingston A1000 480 Go (~100 €)ou le Corsair Force MP510 480 Go (~105 €), donc à peine plus chers, mais parfois plus performants.

Au vu de tous ces points, nous attribuons notre HC d’Argent à ce SSD Crucial P1 500 Go. Il nous manque le petit truc qui saurait faire basculer notre note vers mieux. Une mise à jour du firmware, même si cela nous étonnerait, serait bienvenue par exemple.

Médaille d'argent par HardwareCooking

Pour

  • Prix
  • Performances séquentielles
  • Performances en copie de fichiers
  • Consommation

Contre

  • Performances en écriture en retrait
  • Endurance limitée
  • Pas de chiffrement matériel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.