Test : SSD Seagate FireCuda 510 1 To, de grosses performances ?

Après le test du SSD Seagate IronWolf 110 au format SATA et dédié aux NAS, nous sommes de retour chez Seagate avec un test de SSD au format M.2 très performant. Le M.2 est un format de plus en plus utilisé par les fabricants, car il permet des performances plus poussées, mais il prend également beaucoup moins de place. Nous sommes donc heureux de recevoir à la rédaction un SSD Seagate FireCuda 510 d’une capacité de 1 To.

SSD Seagate FireCuda 510, grosses capacités et grosses performances ?

Seagate a repris avec ses SSD la même appellation qu’il avait utilisé avec ses disques durs. À côté des HDD Barracuda et FireCuda, nous retrouvons donc des SSD du même nom.
Là où le SSD Barracuda promet une vitesse de lecture séquentielle maximum de 3 400 Mo/s et 2 180 Mo/s en vitesse d’écriture séquentielle max, le FireCuda monte à 3 450 Mo/s en lecture séquentielle max. et 3 200 Mo/s en écriture séquentielle max.
Pour cela le Seagate FireCuda 510 dispose d’un bus NVMe PCIe Gen3 x4 et nous allons vérifier si les performances sont au rendez-vous.

SSD Seagate FireCuda 510

En termes de capacité, le Barracuda est proposé en 256 Go et 512 Go, tandis que le FireCuda n’offre que du 1 To et 2 To. Ce dernier s’adresse donc aux utilisateurs ayant de gros besoins de stockage avec des vitesses de chargement rapides. Il est question des joueurs évidemment, mais les créateurs de contenu sont également visés (décidément on les voit partout).
S’agissant d’un exemplaire de test, nous l’avons reçu dans une simple pochette anti-statique. Si nous nous fions aux photos trouvées sur un site hardware, la boîte est de couleur verte et noire, avec une photo d’un dragon et du SSD. On retrouve également les codes couleur de la série FireCuda, avec un liseré rouge orangé.

Le SSD FireCuda 510 comporte des puces des deux côtés. Seagate a couvert celles-ci par deux stickers, purement décoratifs, dont l’un reprend le visuel FireCuda Gaming dans des teintes orangées.

Ce SSD possède une interface PCIe 3e génération x4, utilisant le protocole NVMe 1.3. La mémoire utilisée est de la NAND TLC 3D à 64 couches de marque Toshiba.

Nous observons deux puces SKHynix H5AN4G8NBJR (une de chaque côté). Il s’agit de mémoire vive dynamique synchrone DDR4 qui sert de mémoire cache. Puis les quatre puces mémoire Toshiba TABBG55AIV (deux de chaque côté), d’une capacité de 256 Go chacune pour un total de 1 To.
En fin nous avons le contrôleur Seagate STXYP016C031, sans oublier la puce de gestion de l’alimentation PHISON PS6102-22.

Seagate FireCuda 510 puces

Le FireCuda dispose d’un cache SLC dynamique ALLANT jusqu’à 28 Go, ce qui devrait lui permettre de proposer de bonnes performances.

Le SSD Seagate FireCuda 510 est couvert par une garantie de cinq ans. En termes d’endurance il est capable d’endurer 1300 To, ce qui est une très bonne nouvelle. C’est  largement meilleur que beaucoup de modèles concurrents.

Logiciel SeaTools

Afin de surveiller et manager le SSD, Seagate dispose du logiciel propriétaire SeaTools. Le logiciel existe sous plusieurs formes, SeaTools™ pour Windows et l’Interface utilisateur graphique de SeaTools pour les SSD. Les principales fonctionnalités de celui-ci seront de surveiller l’état du disque, surveiller les performances du disque et les mises à jour du firmware et du logiciel.
Dans le premier cas, l’interface n’est pas forcément ce qu’il y a de plus joli, mais tant que ça fait le taffe comme on dit. Bien que tous vos disques apparaissent dans le logiciel, l’ensemble des fonctionnalités ne sont disponibles que pour les produits Seagate.

Nous y retrouvons cinq menus :

  • Scanner à nouveau
  • Tests basiques
  • Abandon des tests
  • Outils de système
  • Aide

Le menu « Tests avancés » n’apparaît qu’en allant dans le bas du menu « Tests basiques », et uniquement pour les produits Seagate.
Le logiciel vous prévient qu’il vous faudra être prudent car cela peut vous amener à effacer vos données ou rendre le SSD inutilisable. Appuyez sur F8 pour valider et confirmer votre choix.

Mais SeaTools bénéficie d’une interface graphique, un peu plus sympa que la première version, mais en anglais. Nous avons accès au « Sommaire » avec :

  • La liste des SSD supportés
  • L’utilisation du disque
  • La température et le total d’écriture
  • Le temps de vie en %

Dans les opérations, nous avons accès à une partie « Maintenance » :

  • Mise à jour du firmware
  • Ajustement de la capacité
  • L’effacement des données

Et une partie « Diagnostics » et « Support » :

  • Tests
  • Logs

Vous avez ensuite la partie « Settings », suivi d’« About ».

D’ailleurs vous disposez d’une interface graphique avec deux thèmes différents : vert ou orange.

Tests et benchmarks

Notre configuration de test se compose de :

Pour connaître les performances de notre Seagate FireCuda 510, nous allons le comparer avec les SSD suivants :

  • Crucial P1 500 Go
  • Crucial P1 1 To
  • Crucial MX500 500 Go
  • WD Black NVMe 500 Go
  • Transcend 110S NVMe 512 Go
  • Intel 600p 512 Go
  • Kingston V300 120 Go
  • Kingston UV500 480 Go
  • Seagate IronWolf 110 240 Go

Pour les benchmarks, voici ceux que nous utilisons :

  • AS-SSD Score
  • CrystalDiskMark 4K
  • CrystalDiskMark séq
  • CrystalDiskMark séq Q32T1
  • CrystalDiskMark 4K Q32T1

Nous rappelons auparavant que Seagate annonce des performances de l’ordre de 3 450 Mo/s en lecture séquentielle et 3 200 Mo/s en écriture séquentielle.

AS-SSD Score

benchmark AS-SSD

Le score du FireCuda 510 1 To est de 1 222 en écriture et de 2 094 en lecture, ce qui le place en première place, malgré un léger retrait en écriture par rapport au WD Black.

CrystalDiskMark 4K

Seagate FireCuda 510 SSD test CrystalDiskMark 4K

Concernant le benchmark CrystalDiskMark 4K le FireCuda 510 s’en sort avec 139,6 MB/s en écriture et 48,37 MB/s en lecture. En 4K les résultats ne sont pas franchement géniaux, plaçant le SSD à peine devant un MX500 pourtant plus vieux.

CrystalDiskMark séq

Seagate FireCuda 510 SSD test CrystalDiskMark seq

En lecture séquentielle, le FireCuda 510 atteint 2 747 MB/s et  2 116 MB/s en écriture séquentielle. Plus rapide en écriture, il se fait distancer par le WD Black en lecture.

CrystalDiskMark séq Q32T1 (1024 MiB)

Seagate FireCuda 510 CDM seq Q32T1

Encore de bonnes performances puisque nous atteignons 3 045 MB/s en écriture, ce qui place le FireCuda 510 en première position devant les 2 515,75 MB/s du WB Black. En lecture il est quasiment à égalité avec celui-ci avec 3 445 MB/s contre 3 449,75 MB/s.

CrystalDiskMark 4K Q32T1 (1024 MiB)

Ayant intégré le test 4K Q32T1 que récemment, nous n’avons que peu de SSD sous la main.

Seagate FireCuda 510 CDM 4K Q32T1

Dans ce benchmark CDM 4K Q32T1, avec 319,10 MB/s en écriture le Seagate FireCuda 510 1 To se place encore premier devant les 273,10 MB/s du Intel 600p.
En lecture même position avec 367,70 MB/s contre 321,70 MB/s.

Nous regrettons de ne pas avoir pu tester le WD Black dans ce bench, car c’est un concurrent idéal.

Si nous faisons le tour des benchmarks, hormis en 4K où notre Seagate FireCuda 510 ne brille pas, c’est une bête de course. Un allié idéal pour vos machines pro-gamer, mais également et surtout pour les professionnels qui souhaitent disposer d’une machine réactive et performante.

températures

Notre SSD Seagate FireCuda 510 1 To affiche une température au repos de 35°C tandis qu’en lui infligeant une série de lecture/écriture il monte à 61°C en charge. La température moyenne est de 43°C.

Seagate FireCuda 510 températures

Les performances de notre SSD ont une contrepartie en termes de températures, mais modérées par rapport à d’autres. Donc si vous ressentez le besoin de gagner quelques degrés, vous pouvez ajouter un dissipateur thermique.

Conclusion : SSD Seagate FireCuda 510 1 To

Seagate a plutôt bien réussi son coup avec ce SSD FireCuda 510. Sur le papier il donne envie, et cela se confirme dans les benchmarks, avec des performances qui font envie.
Seagate nous propose un SSD idéal pour celles et ceux qui ont besoin de rapidité et réactivité dans leur utilisation quotidienne.
Durant les tests, tantôt au coude à coude avec le WD Black, tantôt loin devant, il en impose clairement. Seul le bench 4K ne lui est pas favorable.

Test SSD Seagate FireCuda 510 1 To

Il dispose d’une garantie de cinq ans, ce qui est appréciable, d’autant qu’en terme d’endurance il est très large avec la capacité d’encaisser 1300 To de données.

Du côté des tarifs nous trouvons le Seagate FireCuda 510 1 To à 299,95 € chez LDLC ou 284,16 € sur Amazon. En face nous avons des SSD NVMe plus abordables et néanmoins aussi performants comme le WD Black SN750 1 To (285 €), le Intel 760p 1 To (280 €) ou le Samsung 970 EVO Plus 1 To (275 €). Pour la version 2 To il faudra débourser pas moins de 529,96 € chez LDLC.

Au vu de tous ces points, nous attribuons notre HC d’Argent à ce SSD Seagate FireCuda 510 1 To. Les performances sont excellentes, mais selon nous il faudrait revoir le prix pour s’accorder avec la concurrence.

Médaille d'argent par HardwareCooking

Pour

  • Vitesses séquentielles
  • Très haute durabilité
  • Performance en général
  • Chauffe peu

Contre

  • Un peu cher face à la concurrence
  • Vitesses d’écriture 4K
  • Disponibles en seulement deux capacités
Seagate FireCuda 510 1 To
  • 9/10
    Performances - 9/10
  • 7.5/10
    Températures - 7.5/10
  • 8/10
    Logiciel - 8/10
  • 7/10
    Prix - 7/10
7.9/10

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.