Test : SSD Seagate FireCuda 530 2 To, une référence ultra-rapide

    Après le FireCuda 510 et le FireCuda 520, la logique veut tout naturellement qu’on retrouve un Seagate FireCuda 530. Et c’est en effet le SSD que Seagate vient de nous confier en test. Un SSD qui dispose d’une interface PCIe Gen4 ×4 NVMe 1.4 avec quatre capacités au programme : 500 Go, 1 To, 2 To et 4 To.

    Seagate annonce des débits pouvant aller jusqu’à 7300 Mo/s en lecture séquentielle et 6900 Mo/s en écriture séquentielle. Afin de contenir la chaleur induite par de telles performances, deux versions sont proposées : une première classique et une seconde avec un dissipateur thermique (Heatsink). C’est la première version que nous avons reçue.

    Sommaire : SSD Seagate FireCuda 530 2 To

    Le SSD Seagate FireCuda 530 existe donc dans deux versions : avec ou sans dissipateur thermique. Ce dernier est d’ailleurs fourni par EK Water Blocks. Le SSD dispose d’une interface PCIe 4.0 x4 NVMe 1.4. Les puces mémoires sont de type 3D TLC NAND avec un cache mémoire SLC.
    Le contrôle mémoire est confié à un contrôleur PCIe 4.0 de 2e génération Phison E18. Celui-ci est fabriqué avec le processus avancé de 12 nm. Il prend en charge jusqu’à 8 canaux Flash NAND avec 32CE et la mise en cache DDR4 SLC.

    Face avant du SSD
    Le SSD s’est échappé de la boîte

    Quatre capacités sont proposées : 500 Go, 1 To, 2 To et même 4 To.
    Au niveau des performances, Seagate annonce jusqu’à 7 300 Mo/s en lecture séquentielle et 6 900 Mo/s en écriture séquentielle. Il est également annoncé jusqu’à 1000K IOPS en lecture aléatoire et jusqu’à 1000K IOPS en écriture aléatoire (4 Ko
    QD32 T8). L’endurance est confortable avec 640 TBW annoncés pour le 500 Go, 1275 TBW pour le 1 To, 2550 TBW pour le 2 To et même 5100 TBW pour le modèle 4 To. Le MTBF est de 1,8 millions d’heures. La garantie est de cinq ans.

    FireCuda 530 500 Go FireCuda 530
    1 To
    FireCuda 530
    2 To
    FireCuda 530
    4 To
    Prix NC NC NC NC
    Prix au Go  €
    Part Number ZP500GM3A013 ZP1000GM3A013 ZP2000GM3A013 ZP4000GM3A013
    Facteur de forme M.2 2280 M.2 2280 M.2 2280 M.2 2280
    Interface / Protocole PCIe 4×4 / NVMe 1.4 PCIe 4×4 / NVMe 1.4 PCIe 4×4 / NVMe 1.4 PCIe 4×4 / NVMe 1.4
    Contrôleur Phison E18 (PS5018-E18) Phison E18 (PS5018-E18) Phison E18 (PS5018-E18) Phison E18 (PS5018-E18)
    DRAM 512 Mo SK hynix DDR4 1 Go SK hynix DDR4 2 Go SK hynix DDR4 4 Go SK hynix DDR4
    NAND Flash Micron 176L 3D TLC NAND Flash Micron 176L 3D TLC NAND Flash Micron 176L 3D TLC NAND Flash Micron 176L 3D TLC NAND Flash
    Sequential Read 7000 MB/s 7300 MB/s 7300 MB/s 7300 MB/s
    Sequential Write 3000 MB/s 6000 MB/s 6900 MB/s 6900 MB/s
    Random Read 400K IOPS 800K IOPS 1000K IOPS 1000K IOPS
    Random Write 700K IOPS 1000K IOPS 1000K IOPS 1000K IOPS
    Endurance (TBW) 640 TBW 1275 TBW 2550 TBW 5100 TBW
    Garantie 5 ans 5 ans 5 ans 5 ans

    En termes de tarifs, cela nous semble un peu cher par rapport à la concurrence. En effet, nous trouvons le 500 Go à partir de 125 € (150 € sur Amazon) le 1 To à partir de 230 € (261 € sur Amazon), le 2 To à partir de 480 € (545 € sur Amazon) et enfin le modèle 4 To à partir de 930 € (1 061 € sur Amazon). Ceci est valable pour le modèle sans dissipateur.


    Packaging et déballage

    Nous avons reçu le modèle simple, sans dissipateur thermique. Et comme souvent avec Seagate, pas de fioriture puisque nous avons la boîte en carton habituelle. Les couleurs sont dans les teintes orange de la série FireCuda. Nous retrouvons en façade l’inscription SEAGATE GAMING en haut, le logo FIRECUDA GAMING en bas ainsi qu’une photo du SSD suivi de la dénomination et ses caractéristiques. Petite information intéressante, le sticker où est inscrit la capacité (2 To) nous informe que le service Rescue de récupération de données est inclus.

    Le bundle est sympa, on retrouve la notice concernant le service Rescue, le manuel d’utilisateur et deux planches de stickers FireCuda.

    Pour reparler rapidement de la version Heatsink, le dissipateur est fourni par EKWB. Sobre, il comporte simplement l’inscription FIRECUDA, le logo ainsi que la petite pastille ronde EK. Une bande orange vient rehausser le ton charbon mat du dissipateur.

    SSD Seagate FireCuda 530 Heatsink
    SSD Seagate FireCuda 530 Heatsink

    Le SSD FireCuda 530 de Seagate est géré par le contrôleur PCIe 4.0 x4 de deuxième génération de Phison, le PS5018-E18 qui est badgé Seagate STXZY01049E0 ; les deux marques ayant l’habitude de travailler ensemble. Il s’agit d’un contrôleur présent dans beaucoup de SSD haut de gamme. Nous retrouvons une architecture à trois cœurs associés à la technologie CoXProcessor 2.0. Les principaux cœurs du processeur sont des ARM Cortex R5 cadencés à 1 GHz (733 MHz sur le PS5016-E16), tandis que les cœurs CoXProcessor 2.0 sont cadencés plus lentement pour une meilleure efficacité.
    Juste à côté du contrôleur principal, nous avons un contrôleur de puissance Phison PS6108-22.

    Contrôleur Phison PS5018-E18
    Contrôleur Phison PS5018-E18, rebadgé Seagate STXZY01049E0

    Le modèle 2 To comporte deux puces DDR4 8Gb DDR4-2666 de SK hynix (H5AN8G6NCJR-VKC). Pour les puces mémoires, nous retrouvons de la mémoire flash TLC 176L de Micron (IA7BG94AYA). Huit puces (quatre de chaque côté) de 256 Go pour un total de 2 To.

    Logiciel Seatools

    Seagate dispose de plusieurs logiciels, ou plutôt plusieurs versions de son logiciel Seatools. Nous avons ici Seatools for Windows, assez basique et… moche.

    Puis il y a Seatools SSD, qui lui est plus plaisant et fonctionnel.

    Passons à la suite et commençons les benchmarks.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.