Un SSD Galax HOF M.2 PCIe avec un dissipateur thermique

    Afin d’offrir de meilleures performances tout en garantissant une dissipation thermique optimale, les constructeurs agissent, notamment sur le haut de gamme. Ainsi Galax livre une nouvelle édition de son SSD Galax HOF M.2 PCIe, disposant d’un dissipateur thermique en aluminium.

    Un refroidissement au top pour le SSD Galax HOF M.2 PCIe

    Mais il ne s’agit pas ici d’un dissipateur classique tel qu’on en retrouve sur certains SSD M.2. Galax a fait les choses en grand pour son SSD dont les vitesses séquentielles peuvent aller jusqu’à 3400 Mo/s en lecture selon les modèles. Pour éviter que le contrôleur à 8 canaux Phison PS5012-E12 et les puces flash NAND 3D TLC 3D à 64 couches (venant de Toshiba) ne chauffent trop en provoquant un effet de Thermal Throttle, le SSD dispose d’un caloduc en cuivre aplati.

    La chaleur est alors répartie uniformément sur les deux côtés du bloc d’aluminium.

    Le SSD Galax HOF M.2 PCIe est disponible dans différentes capacités :

    • 512 Go, avec une vitesse d’écriture séquentielle jusqu’à 2000 Mo/s
    • 1 To et 2 To, avec une vitesse d’écriture séquentielle jusqu’à 2800 Mo/s

    Mais les trois modèles s’entendent sur des vitesses de lecture séquentielles jusqu’à 3 400 Mo/s. Du côté des performances en accès aléatoire 4K, elles sont évaluées à 400 000 lectures IOPS maximum et jusqu’à 540 000 écritures IOPS pour le modèle de 512 Go. Quant aux modèles 1 et 2 To il est question de 400 000 lectures IOPS et jusqu’à 600 000 écritures IOPS.
    Il faudra simplement être patient, car les modèles SSD M.2 Galax Hall Of Fame seront d’abord lancés en Chine avant de débarquer chez nous. Ils seront par contre surement vendus sous les marques Galax ou KFA2.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.