COVID : les fermetures en Chine ont des conséquences sur les semi-conducteurs

    C’était une crainte qui désormais se confirme. Lors de la clôture du premier trimestre 2022 pour les entreprises, les estimations pour le second trimestre ne sont pas au beau fixe partout concernant les semi-conducteurs. En effet, la Chine connait actuellement des blocages dus au COVID et les plus grosses entreprises en évoquent l‘impact sur le marché.

    Quelles conséquences pour les semi-conducteurs ?

    On peut par exemple noter Texas Instruments qui a annoncé une baisse 10% sur leurs prévisions de revenu pour le deuxième trimestre 2022. Ceci entraine pour l’entreprise des pertes de 500 millions de dollars. L’entreprise prévoit donc un revenu de 4,5 milliards de dollars au lieu de 5 milliards. Selon Rafael Lizardi, le directeur financier de l’entreprise, ceci est dû au fait que plusieurs clients n’ont pas pu recevoir leurs commandes en raison des blocages dans le pays. Les usines ne peuvent donc plus recevoir les livraisons de composants, mais encore faut-il que les usines soient ouvertes aussi. En effet, à travers le pays il y a des centaines d’usines qui subissent différentes restrictions. Certaines sont tout simplement à l’arrêt quand d’autres tournent à 20 ou 50% de leurs capacités.

    Enfin, du côté de Renesas Electronics et Qualcomm, les nouvelles sont moins alarmantes. En effet, concernant ce premier, le directeur général Hidetoshi Shibata annonce que cette situation sera surmontée par son entreprise qui a pourtant subi un arrêt dans 3 de ses usines le 16 mars en raison d’un tremblement de terre. Les usines sont déjà opérationnelles et produisent déjà plus de plaquettes pour compenser la perte due à cette catastrophe naturelle. Concernant Qualcomm, le directeur financier Akash Palkhiwala annonce seulement une baisse minime de la demande des composants pour téléphones d’entrée de gamme et prévoir une reprise en Chine d’ici la fin du troisième trimestre. De plus, toujours selon le directeur financier, la Chine ne couvre que 20 % du marché mondial, laissant 80 % du marché à d’autres pays n’ayant pas les mêmes problèmes que ceux rencontrés en Chine.

    COVID : les fermetures en Chine ont des conséquences sur les semi-conducteurs


     

    2 Commentaires

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.