Test : Gigabyte AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G, de bonnes performances ?

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous passons en test la carte graphique AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G. Une carte graphique particulièrement haut de gamme issue de la gamme gaming de chez Gigabyte. Nous allons voir tout au long de ces pages es caractéristiques techniques de cette carte AORUS, ses performances en jeu et applications, mais aussi les prestations en termes de températures et de consommation.

    Carte graphique AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G

    Avant de commencer, NVIDIA annonce cette RTX 3080 Ti comme étant 40% plus performante qu’une RTX 2080 Ti. Elle est faite pour jouer en Ultra aux derniers jeux et ceci dans une définition UHD (3840 x 2160 pixels). Elle est annoncée comme 1,5 fois plus puissante dans les jeux en rastérisation et même deux fois plus puissante que la GTX 1080 Ti. Pour parler des caractéristiques techniques de ce GPU venant de chez NVIDIA, elle dispose de 10 240 cœurs CUDA, 80 RT Cores et 320 Tensors Cores. En comparaison la RTX 3080 est à 8 704 cœurs CUDA, 68 RT Cores et 272 Tensors Cores et la RTX 3090 est à 10 496 cœurs CUDA, 82 RT Cores et 328 Tensors Cores. La 3080 Ti est donc particulièrement proche de la RTX 3090. La vraie différence se fera surtout sur la quantité de mémoire qui est divisée par deux. Toutefois, c’est toujours 2 Go de plus que la RTX 3080 et pour les créateurs de contenus et les professionnels c’est toujours plus intéressant si le budget n’est pas présent pour s’offrir la RTX 3090 qui n’est qu’une TITAN cachée. En revanche, nous regretterons quand même de ne pas y trouver 16 Go de mémoire histoire de voir plus loin dans l’avenir avec des jeux toujours plus gourmands, mais aussi comme le fait AMD avec ses Radeon RX 6000.

    La fréquence Boost est à 1830 MHz contre 1665 MHz en référence, ce qui représente un OC d’usine de 10%. La mémoire est à 19 Gbps. Le bus est de 384-bit (tout comme la RTX 3090) avec une bande passante de 912,4 GB/s. Le TGP annoncé (consommation totale de la carte) est annoncé à 350 Watts contre 320 pour la 3080 : 30 Watts de plus que la petite sœur. Notez qu’il faudra trois connecteurs d’alimentation PCIe 8-pins.


    En termes de tarifications, cette carte graphique AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G est affichée entre 1850 et 2900 euros selon les revendeurs. Comme toujours, c’est un bordel sans nom concernant les prix des cartes graphiques, mais aussi les disponibilités bien qu’elle soit en stock au moment où nous écrivons ces lignes. Elle est par exemple affichée à 2049,95 euros sur LDLC et à des prix totalement délirants sur la marketplace d’Amazon.


    L’architecture Ampere de cette génération permet de gagner en performances par Watts et les RT et Tensor Cores gagnent aussi largement en efficacité. Le rapport performance par Watts est aussi amélioré de 1,9 fois via un IPC plus élevé de 2,7 fois pour les Tensors Cores qui passent d’ailleurs de 544 pour la RTX 2080 Ti à 320 (4 par SM) pour la RTX 3080 Ti. Les RT Cores voient l’IPC augmenter de 1,7 fois et passer de 68 à 80 et enfin pour les cœurs CUDA l’IPC augmente de 2,7 fois. Difficile de ne pas remarquer que sur le papier c’est extrêmement prometteur. Cela permet aussi de réduire l’impact de l’activation du RTX sur les performances. Ces performances supplémentaires par rapport à la génération précédente permettent également de réduire la latence en jeu, un aspect important pour les jeux compétitifs.

    Alliée à 12 Go de mémoire de type GDDR6X, la bande passante mémoire de la GeForce RTX 3080 Ti atteint les 912,4 Gb/s avec un bus à 384-bits. Nous avons un GPU GA102 de chez Samsung avec une finesse de gravure de 8 nm, 28,3 milliards de transistors sont présents. Nous avons un TGP annoncé de 350 W (alimentation recommandée de 750 Watts) et l’alimentation se fait en 3*8-pins sur cette référence. Ampere arrive avec de nouvelles technologies telles que RTX IO qui n’est autre qu’une nouvelle architecture de stockage ou encore NVIDIA Reflex qui baisse la latence dans les jeux (des technologies compatibles avec des générations antérieures également). De même, cette génération de GPU sur Ampere apporte la connectique HDMI 2.1. Cette norme propose un débit maximum de 48 Gbps, soit 12 Gbps par ligne. Ce débit permet d’afficher des images en 8K (7680 x 4320 pixels) 60 Hz avec le support HDR avec un seul câble. Nous restons sur le NVIDIA Encoder de 7e génération qui était utilisée sur les RTX 2000 en accompagnement du codec AV1 pour lire le 8K.

    Packaging : AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G

    Au niveau du packaging, le carton repose sur un thème couleur noir et orange, avec les classiques touches de vert pour rappeler NVIDIA. Sur la face avant nous retrouvons la référence, les logos et le faucon d’AORUS sous une forme mécanique en fond. C’est à l’arrière que nous avons plus de détails sur les caractéristiques techniques et notamment le système de refroidissement.

    Pour parler du bundle, nous retrouvons dedans le petit personnage à l’effigie de la marque. Il fera sensation dans sa décoration. Nous trouvons aussi un guide rapide d’utilisation et une notice invitant à enregistrer la carte pour profiter des 4 ans de garantie.

    AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G : aspect visuel

    Visuellement, la carte reprend un design basé sur un système de refroidissement à trois ventilateurs. Les trois ventilateurs se chevauchent comme depuis la précédente génération et on notera que celui tout à gauche est légèrement plus petit que les deux autres. On retrouve bien évidemment une backplate entièrement en métal présentant le logo AORUS à gauche et la mention GEFORCE RTX sur le haut. Notez l’ouverture à droite permettant un meilleur flux d’air. En effet, l’air va entièrement traverser la carte et ne sera plus simplement « stagnant » à l’intérieur du carénage.

    Sur la face avant, on retrouve plusieurs éléments montrant le soin qu’a apporté la marque à sa carte.

    Comme annoncé plus haut, l’alimentation se fait en 3*8-pins et ces ports se situent sur le côté droit. On retrouve également un switch pour le DUAL BIOS. Nous aurons un BIOS OC et un SILENT, le mode OC privilégie les performances au refroidissement, le profil de ventilation sera donc plus agressif.

    Quelle que soit la tranche de la carte, le design est à peu de chose près identique. Le radiateur en aluminium est largement visible et on retrouve un peu de carénage.

    Au niveau de la connectique, cette carte propose trois ports Displayport 1.4a et trois ports HDMI, celui du centre est en 2.0 et les deux autres en HDMI 2.1. Ceci afin de pouvoir brancher tous ses écrans plus simplement. Notez toutefois que nous ne pouvons pas brancher plus de quatre écrans à la fois. À l’autre extrémité, le carénage recouvre tout morceau de PCB.

    Sur cette carte graphique, on trouve également sur le côté droit un écran LCD. Celui-ci est configurable via le logiciel RGB FUSION 2.0. Sur cet écran nous pouvons afficher des images de notre choix, du texte, des GIFs ou simplement des animations AORUS.

    Haut de gamme oblige, cette carte graphique dispose d’un éclairage RGB, mais de manière assez discrète. Sur la face avant on retrouvera des zones sur le bas à gauche, le haut à droite, mais aussi sur une petite bande sur le haut. À l’arrière au niveau de la backplate une petite partie est également rétro-éclairée avec le logo AORUS.

    NVIDIA Broadcast

    NVIDIA Broadcast fait le bonheur des streamers puisqu’il intègre également la fonction RTX Voice qui permet de supprimer les bruits autour de soi lorsqu’on parle dans un micro. Cette fonctionnalité a déjà été testée il y a un moment et est toujours aussi efficace.

    Une des grandes forces de ce logiciel est sa capacité à réaliser certaines actions bien pratiques pour les streameurs. En effet, on pourra sur notre webcam, ou appareil photo grâce à Elgato et sa Cam Link 4K, produire un flou en arrière-plan, supprimer le fond, ou encore remplacer le fond par une autre image. De plus, on retrouve également une fonctionnalité qui permet de cadrer automatiquement sur notre visage et même de suivre nos mouvements pour garder en permanence un bon cadrage, on pourra aussi plus ou moins zoomer. Via ces fonctionnalités, Broadcast permet donc même de se passer d’un fond vert pour réaliser cela. La technologie s’appuyant bien sûr sur les Tensor Cores des cartes graphiques, il faudra cependant une configuration qui tient la route.

    CONFIGURATION REQUISE
    GPU NVIDIA GeForce RTX 2060, Quadro RTX 3000, TITAN RTX ou plus
    MÉMOIRE SYSTÈME 8 Go de RAM ou plus
    CPU Configuration recommandée : Intel Core i5 8600, AMD Ryzen R5 2600 ou plus
    Pilotes Pilote d’affichage NVIDIA version 456.38 ou plus
    Internet Connectivité Internet pour l’installation

    Caractéristiques techniques : AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G

    Nom commercial AORUS RTX 3080 Ti XTREME 12G
    Moniteurs supportés 4
    Cuda Cores 10 240
    Architecture Ampere
    TMU 320
    ROP 112
    Tensor Cores 320 (4 par SM)
    RT Cores 80
    Fréquence GPU Boost : 1830 MHz
    Fréquence mémoire 19 Gbps
    RAM 12 Go GDDR6X
    Bus 384-bit
    Taille L=319 W=140 H=70 mm (3.5 slot)
    Sortie vidéo 3 x DisplayPort 1.4a
    2 x HDMI 2.1
    1 x HDMI 2.0
    Alimentation 12-pins
    Alimentation recommandée 750 W
    TGP 350 W
    DirectX 12 Ultimate
    OpenGL 4.6

    Passons à la suite et regardons de plus près l’architecture Ampere.

    Lire la suite


    6 Commentaires

    1. Breaking News,

      Carte Unique en France, elle est en test chez le con current CCL. Pas lu l’article.
      Qui est le prochain ?

      Livré par transporteur bancaire ! Lol

      • C’était pour plaisanter.
        La pénurie est créé par le client qui veut à tout prix tout et n’importe quoi de suite… Comme windows 11 en bêta, les gens croient que c’est la version normal et stable, il n’arrive plus à attendre quelques moi, idem pour Battlefield 2042 et son open bêta, les gens deviennent fous et idiots…
        Bref, j’en rigole au lieu de m’ exciter et critiquer comme tout ces moutons ouin ouin qui font n’importe quoi et qui se plaignent à tout va.
        Pendant ce temps je m’instruis sur l’informatique en attendant de lire le test du Thermaltake Divider 200 tranquillement et les nouveautés du socket 1700.

    2. Mr, Klein,

      J’ai été acide…. Ok
      Mais quand je vois vos tests. Je me demande pourquoi certaines marques ne vous livrent pas certains matos… Alors que certains produits, comme ryzen, on vous les livre tard (plusieurs mois) et sont soit disant performant.?
      Donc du calme et patience.
      Je vous plains de devoir tester pendant des heures et jours pour se faire allumer.
      Show must go on!

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.