L’overcloking des CPU non-K : une manipulation risquée qu’Intel déconseille

    Ces derniers jours, nous avons vu que certaines cartes mères Intel Z690 ASUS ROG MAXIMUS ont la capacité d’overcloker des processeurs Intel Alder Lake-S non-K. Puis, nous avons vu que cet OC était même possible via une carte mère au chipset B660, là aussi ce n’est normalement pas possible. Rappelons que normalement, seuls les processeurs avec le suffixe K peuvent être OC (i9-12900K, 12700K, 12600K). Ainsi, faire un OC sur un i5-12400 ou même des Celeron comme l’a fait Der8aueur n’est normalement pas possible, pourtant, cela permet de gros gains de performances.

    Intel déclare que d’OC un processeur non-K peut l’endommager et réduire la stabilité du système

    En effet, dans une déclaration d’Intel, la marque informe que non seulement un OC non prévu annule la garantie du CPU concerné, mais peut aussi réduire sa durée de vie. Comme si ça ne suffisait plus, cela peut aussi endommager d’autres composants. Bref, Intel déconseille de réaliser ceci.

    En effet, Intel a déclaré à Tom’s Hardware (traduit) ceci :

    Les processeurs non-K de 12e génération d’Intel n’ont pas été conçus pour l’overclocking. Intel ne garantit pas le fonctionnement des processeurs au-delà de leurs spécifications. La modification de la fréquence d’horloge ou de la tension peut endommager ou réduire la durée de vie utile du processeur et d’autres composants du système et peut réduire la stabilité et les performances du système.

    Depuis le test d’un OC d’un i5-12400 sur la B660, Der8auer a également testé l’OC via le BCLK sur un processeur Intel de gamme Celeron et un Core i3-12100 et a obtenu de gains de performances très intéressants.

     

    1 COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.