Test : ASUS ROG STRIX XG32VQR, l’écran 32″ 144 Hz, et HDR400


Aujourd’hui à l’atelier, nous repartons sur le test d’un bel écran. En effet, ce n’est rien de moins que l’imposant écran gamer ASUS ROG STRIX XG32VQR qui passe sur notre banc de test. Un écran d’une diagonale de 32″ pensé pour les gamers ! Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ASUS nous propose un très beau produit. Alors voyons ce qu’il a sous le ventre.

Écran gamer ASUS ROG STRIX XG32VQR, un grand écran pour les gamers !

Introduction

Les écrans sont un des éléments impossibles à éviter lors de la conception d’un setup. Il y en a pour tout le monde, du moins cher amplement suffisant pour un usage bureautique léger aux écrans bien plus poussés au niveau des caractéristiques techniques qui peuvent atteindre des prix très élevés. Et ce sont ces derniers qui deviennent indispensables aux yeux des gamers. Bien que ce ne soit pas l’écran qui fasse le skill d’un joueur, un écran adapté au jeu que vous pratiquez (taux de rafraîchissement élevé pour un FPS avec Shadow Boost pour les FPS par exemple) est pour les plus aguerris et les plus entraînés un réel avantage.

Pour parler plus en détails des caractéristiques techniques, nous avons donc un écran de type VA d’une diagonale de 31,5″ pour être précis. La dalle propose une définition de 2560 x 1440 pixels (WQHD) avec un taux de rafraîchissement de 144 Hz. La luminosité annoncée est de 450 cd/m² avec un contraste annoncé à 3000:1. Les angles de visions sont de 178° en vertical et en horizontal. Le temps de réponse est quant à lui de 4 ms de gris à gris.

ASUS annonce une compatibilité avec la technologie AMD FreeSync 2 HDR, DisplayHDR 400 et la dalle couvre 94% du gamut DCI-P3 (avec 125% de l’espace colorimétrique sRGB). L’écran dispose d’une courbure 1800R et nous avons également la technologie Shadow Boost. Comme beaucoup d’écran ASUS maintenant, il dispose d’un éclairage RGB sur l’arrière de l’écran et projettera le logo ASUS sur votre bureau juste sous le pied.

Si vous êtes un fan inconditionnel de la marque, vous vous rappellerez sans doute qu’il existe également depuis quelques temps déjà l’écran ASUS ROG XG32VQ. Ici nous sommes donc sur une évolution de cet écran et nous gagnons le « R » à la fin de la référence. Il n’y aura qu’une différence entre ses deux écrans en tout points identiques. Notre écran ASUS ROG STRIX XG32VQR dispose en plus de la certification DisplayHDR 400.

DisplayHDR 400

En pratique qu’est ce que ça signifie ? Tout d’abord notez qu’il y a plusieurs certifications, allant du HDR 400 au HDR 1000. Pour obtenir cette certification il faut bien évidemment respecter certains critères de qualité. Ici nous devrons pouvoir atteindre un pic de luminosité de 400 cd/m² avec une moyenne à 320 cd/m².

Second point, l’écran doit être capable de reproduire au minimum 95% des couleurs de l’espace colorimétrique IUT-R BT.709 (appelé plus couramment REC.709) qui n’est autre que le fameux sRGB. Hors notre écran couvre 125% de cet espace colorimétrique, et couvre même 94% de l’espace colorimétrique DCI-P3. soit bien au dessus des caractéristiques techniques requises.

Test écran ASUS ROG STRIX XG32VQR gamut DCI-P3

Troisième point, l’écran doit être capable de baisser la luminosité des coins à seulement 0,40 cd/m² quand cela est nécessaire, même avec une image affichée à l’écran (une scène sombre dans une vidéo ou un jeu vidéo par exemple).

Quatrième point, la dalle doit disposer d’un système d’adressage de pixels sur 8 bits tout en supportant des signaux 10 bits. Vous connaissez maintenant le minimum requis pour avoir un écran certifié DisplayHDR 400.

Mais avant d’aller plus loin dans ce test et de voir en détail l’ergonomie et surtout ses performances et justesse de couleurs avec notre belle petite sonde X-rite EODIS3 i1 Display Pro, faisons le tour du packaging.

Packaging

Le carton de cet écran est assez sobre. Nous retrouvons une photo de l’avant de l’écran d’un côté avec la taille de l’écran, la mention FreeSync2 HDR et la certification DisplayHDR 400. Une photo de l’arrière de l’écran sur l’autre côté. Vous pourrez remarquer que la référence sur le carton est XG32V, pas de panique il s’agit bien du XG32VQR, une petite étiquette sur le côté est présente avec les références exactes et numéro de série de l’écran.

Quant au bundle, nous allons trouver les éléments suivants :

  • Câble DisplayPort
  • Câble HDMI
  • Cordon d’alimentation et alimentation externe
  • Câble USB 3.0
  • x2 capsule pour le logo projeté
  • livret ASUS VIP Member Notice
  • Une fiche détaillant l’installation
  • CD

Aspect visuel

Écran gaming oblige, nous retrouvons un design travaillé et que l’on connaît déjà de part la gamme d’écran ASUS ROG STRIX. Nous allons donc avoir un ensemble assez imposant puisque l’écran fait tout de même 31,5″. La dalle est incurvée et l’incurvation se voit particulièrement bien sur une dalle d’une telle grandeur. Le tout est très harmonieux avec une dalle disposant d’une surface mate et d’un design « sans bords ».
Comme à chaque fois sur ce type de design nous aurons un véritable bord seulement sur la partie basse de l’écran, idéal pour une configuration multi-écran.

Test écran ASUS ROG XG32VQR

L’arrière de cet écran ASUS ROG STRIX XG32VQR est aussi très travaillé. Outre le pattern, si caractéristique aux produits ROG nous allons trouver… du RGB ! Nous allons avoir un cercle directement sur l’arrière de l’écran, entourant la colonne du pied. Ainsi que le logo ASUS ROG sur le haut de la colonne du pied.

Enfin, petit plus, le pied projettera le logo ASUS ROG directement sur votre bureau. Notez que dans le bundle sont fournis deux autres « capsules » pour changer le design du logo projeté.

Logo ASUS ROG projeté avec l'écran XG32VQR

Mais le pied présente également un côté ergonomique puisqu’on y retrouve un passage destiné au câble management. Accompagné du cache de la connectique il devient très facile de cacher efficacement ses câbles.

Les boutons de l’écran vont se situer sur l’arrière de l’écran et ne sont donc pas forcément hyper simple d’accès selon comment votre écran sera placé et surtout à quelle distance de vous. Nous retrouvons pour accompagner les boutons une molette pour la navigation.

Nous retrouverons la connectique, dissimulée derrière un grand cache sur le dessous de l’écran avec :

  • Deux ports HDMI
  • Un port DisplayPort
  • L’entrée mini-jack 3,5 mm pour le casque
  • Un port USB pour contrôler le RGB de l’écran et connecter les deux ports USB 3.0 qui suivent
  • L’alimentation (alimentation externe qui plus est)

Montage

À l’ouverture du carton, un petit schéma détaille comment monter le pied. Il nous suffira de tirer sur le plastique qui encercle les deux parties du polystyrène pour extraire le tout du carton.

Le montage du pied de cet écran gamer ASUS ROG STRIX XG32VQR se fait très simplement, d’ailleurs aucun outil n’est nécessaire. En effet, une fois le polystyrène tiré du carton, nous n’avons plus qu’à prendre le pied, retirer le polystyrène supérieur et placer le pied sur la colonne de l’écran. Nous avons ici une petite vis que nous pouvons visser à la main. Attrapez l’écran et placez-le sur votre bureau !

Maintenant que nous savons à quoi il ressemble et que nous l’avons monté, regardons en détail ce que nous avons pour ce prix de 598 euros.

Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.