Test : Seasonic PRIME Fanless TX-700, une alimentation premium !

    Après avoir testé une excellente alimentation Seasonic l’été dernier pour notre projet de la Lance d’Odin, on revient sur une belle alimentation de cette prestigieuse marque. En effet, aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware voici le test du bloc d’alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700. Une alimentation assez particulière, puisque non seulement elle est fanless comme son nom l’indique clairement (pas de ventilateur), mais elle réussit également à fournir pas moins de 700 W de puissance. Et cerise sur le gâteau, elle dispose d’une certification 80 Plus Titanium. Une référence que nous voyons bien équiper notre futur serveur de stockage maison.

    Alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700, 700 Watts en fanless et certifiée Titanium

    La réputation de Seasonic n’est plus à faire dans le domaine des alimentations. En effet, la marque ne traite que de l’alimentation et fournit même plusieurs autres marques, comme les alimentations ASUS ROG THOR qui sont sur une base Seasonic. Notez que sur cette référence, nous sommes bien sur une version fanless, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de ventilateur pour aider au refroidissement des composants. De plus, et c’est assez remarquable pour un bloc fanless, elle est capable de fournir 700 Watts de puissance, ce qui en fait actuellement l’alimentation fanless la plus puissante du marché dans son format ATX.

    test alimentation SEASONIC Prime Fanless TX-700

    Avec sa certification 80 Plus Titanium, elle garantit un rendement énergétique de 96 % à 50 % de charge. À 10 % de charge nous sommes à 90 % de rendement, 94 % à 20 % de charge et enfin 91 % à 100 % de charge. Notez bien que nous parlons ici des valeurs pour un réseau à 230 V, sur un réseau à 115 V le rendement est légèrement inférieur avec par exemple 94 % à 50 % de charge.
    Quant aux certifications ETA et Lambda, elles ne semblent pas encore avoir été testées par le laboratoire. Vous le savez, ou vous devriez en tout cas, le ripple, aka le bruit (la variation dans une tension de sortie) doit idéalement rester le plus stable possible. C’est en partie ce qui définit une bonne alimentation d’une mauvaise. Pour cette alimentation, Seasonic met en avant une conception maintenant les tensions dans une plage très réduite de 0,5 % seulement.

    Cette alimentation peut fonctionner dans des températures allant de 0 à 45 °C avec un déclassement de 100 % à 80 % de 40 °C à 45 °C. Le MTBF est annoncé à 150 000 heures avec une température de 25 °C. Nous avons ici un bloc d’alimentation disposant d’un unique rail 12 V fournissant 696 Watts. Les rails 3,3 V et 5 V ont chacun 20 A et peuvent fournir 100 W.

    Cette nouvelle gamme est disponible sous différentes puissances : 600 W et 700 W. Des versions 450 W et 500 W existent également, mais descendent à une certification Platinum « seulement ». De plus Seasonic propose pas moins de douze ans de garantie sur alimentation. Nous avons donc clairement de quoi voir venir et la marque a une entière confiance en son produit.

    Packaging et bundle

    Les boîtes des alimentations Seasonic sont généralement sobres. Avec un aspect miroir, nous retrouvons des tons noirs et argentés. Sur la face avant nous avons les références avec le logo de la certification 80 Plus ainsi que la durée de la garantie. Sur l’arrière, nous retrouvons un graphique des rendements énergétiques pour les réseaux 230 V et 115 V pour des charges allant de 10 à 100 %. Nous y voyons aussi les principales technologies utilisées par cette alimentation. Nous y voyons aussi une image du bloc. Un des côtés de la boîte va présenter sous forme de tableau l’ensemble des caractéristiques techniques ainsi que le détail des câbles.

    Quant au bundle, nous trouvons dans un sachet quelques zip ties, des velcros, un badge Seasonic et les quatre vis pour fixer le bloc à un boîtier. Nous avons aussi un connecteur 24-pin à brancher sur l’alimentation qui sert à la lancer directement (shuntage) à des fins de test. Un accessoire qui se montre indispensable lorsqu’on réalise un watercooling custom.
    Bien sûr nous avons aussi un manuel d’utilisation, un guide d’installation et une carte qui explique comment avoir une chance de remporter 50 $ de crédit Steam.

    Pour venir en détail sur les câbles :

    cable seasonic

    Aspect visuel : Seasonic PRIME Fanless TX-700

    Visuellement, nous sommes sur un bloc d’alimentation et c’est donc très carré. En revanche, puisqu’elle est fanless elle est très aérée avec des grilles d’aérations sur chaque face. Ainsi, sur les côtés nous avons juste le logo Seasonic sur les coins et le reste se compose de grilles pour permettre à l’air de circuler.

    À l’extrémité du bloc, nous retrouvons l’ensemble des connectiques disponibles avec un marquage nous indiquant où brancher quels câbles. Sur le haut se trouve une grille d’aération. De l’autre côté nous avons l’entrée A/C, le bouton On/Off et tout autour une grille d’aération.

    Sur le dos de l’alimentation, nous retrouvons une étiquette avec l’ampérage des rails, la référence, les labels et logo. Nous avons également quelques ouvertures permettant au bloc de s’aérer. Sur la partie face, une grande grille compose le bloc avec au centre le logo de la marque.

    Caractéristiques techniques

    Modèle Seasonic PRIME Fanless TX-700
    Certification 80 PLUS Titanium
    Puissance continue (W) 700 W
    Gestion modulaire des câbles Full modulaire
    ATX CABLE 1 – 61 cm
    EPS CABLE 2 x 4+4-pin – 65 cm
    PCIE CABLE 4 x 8-pin (6+2)-pins – 75 cm
    SATA 10
    Molex 5
    Taille 170 mm (L) x 150 mm (W) x 86 mm (H)
    Garantie 12 ans

    Nous avons ici un bloc d’alimentation disposant d’un unique rail 12 V fournissant 696 Watts. Les rails 3,3 V et 5 V ont chacun 20 A et peuvent fournir 100 W.

    • OVP (protection contre les surtensions)
    • SCP (protection contre les courts-circuits)
    • OPP (sur la protection de puissance)
    • UVP (protection contre les sous-voltages)
    • OTP (protections contre les surchauffes)
    • OCP (protection contre surintensités)

    Test : les tensions

    Pour cette alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700, nous allons utiliser notre configuration de référence à savoir :

    Pour mettre à l’épreuve la stabilité des tensions 12, 5 et 3,3 V du bloc, nous lançons un stress test OCCT Power Supply. Nous utilisions notre multimètre afin de relever les tensions lors de la charge, mais aussi lorsque la configuration est au repos. Nous pourrons donc mesurer la fluctuation des tensions sur la charge de notre configuration de référence. Bien sûr, le but du jeu est d’être le plus stable possible tout en restant dans les plages de la norme ATX qui sont de :

    – 11.4 à 12.6V pour le +12V
    – 4.75 à 5.25V pour le +5V
    – 3.14 à 3.47V pour le +3.3V

    Notez bien que la norme standard de l’ATX définit qu’au-delà d’une variation de 5 %, l’alimentation se coupe automatiquement par mesure de sécurité. Un petit rappel de l’utilité des tensions :

    • Le 3,3 V sert principalement à l’alimentation de la carte mère, mais aussi à fournir le courant aux barrettes mémoires. Il est aussi utilisé pour les périphériques SATA.
    • Le 5 V : périphériques USB, périphériques sur MOLEX et certaines puces de la carte mère.
    • Le 12 V : essentiel au processeur et à la carte graphique. Aux périphériques SATA et équipements sur Molex également. la norme ATX prévoit un minimum de 11,40 V et un maximum de 12,60 V. Les variations entre la charge et le repos ne doit pas excéder 5%, et plus la valeur est basse mieux c’est.

    3,3 V

    Commençons avec la tension 3,3 V. Les valeurs relevées sont de 3,36 V au repos et 3,38 V en charge. Soit +0,02 V et donc une fluctuation de 0.6% seulement.

    Tensions alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700 3,3 V

    5 V

    Pour la tension en 5 V, nous relevons 5,15 V au repos qui passe à 5,19 V une fois en charge. Là aussi c’est un bon résultat puisqu’il y a une fluctuation de +0.04 V qui représente ici 0.78%.

    Tensions alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700 5 V

    12 V

    Enfin pour ce qui est de la tension 12 V, nous passons d’une valeur de 12,14 V au repos à 12,21 V en charge. Ce qui nous donne une fluctuation de +0,03 V. Un résultat qui reste bon puisque la variation ne représente que 0,58 %.

    Tensions alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700 12 V

    Concrètement comme toujours avec les alimentations de chez Seasonic les tensions sont stables et dans les bonnes plages de la norme ATX, le bruit ne dépassant pas les 1 %. Nous repasserons cette alimentation à notre oscilloscope lorsque celui-ci arrivera pour analyser le ripple (le bruit) et pousser plus loin notre test.

    Consommation

    Quant à la consommation, sur notre charge cette alimentation Fanless atteint les 398,5 Watts. Seule la Seasonic Prime Ultra 750 W en Titanium également a fait mieux avec seulement 392,4 Watts. Notez bien qu’avec cette consommation en charge (alentours des 400 Watts) l’idéal pour atteindre les 50 % de charge et donc le rendement optimal est d’avoir un bloc à 800 Watts. Ce qui explique, en partie du moins, que notre Seasonic 750 W a une consommation plus basse, nous sommes simplement plus proche du pic de rendement.

    Consommation alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700

    Conclusion : Seasonic PRIME Fanless TX-700

    Le temps est venu de conclure le test sur cette alimentation très haut de gamme. Nous sommes sur un bloc qui sera parfait pour les configurations tout aussi haut de gamme et conviendra aux utilisateurs recherchant le silence à tout prix pour les configurations. Elle conviendra donc très bien aux PC de type HTPC, mais aussi pour des machines équipant des postes de travail. Nous sommes bien sûr sur une conception full modulaire et nous rappelons la certification 80 Plus Titanium. Nous avons des tensions stables qui varient entre 0,58 % et 0,78 % lorsque nous lançons notre stress test OCCT Power Supply. Aucun risque donc d’endommager les précieux composants connectés au bloc d’alimentation. En termes de connectiques, l’essentiel est là et avec de quoi brancher deux ports EPS 12 V 8 pins pour l’alimentation du socket et plusieurs cartes graphiques si nécessaire.

    La marque propose sur ses blocs d’alimentations Prime Fanless une garantie de 12 ans. En soi, il n’est pas rare de voir des durées allant à 7 et même 10 ans de garantie sur des alimentations concurrentes de même gamme. Nous sommes donc très contents de voir une garantie de 12 ans, une chose qui n’est pas rare chez cette marque très réputée et c’est un excellent point.

    Test Seasonic PRIME Fanless TX-700

    Visuellement, puisque nous sommes sur une alimentation dépourvue de ventilateur et que Seasonic fait confiance en ses dissipateurs thermiques, le bloc est très aéré avec des grilles de chaque côté permettant à l’air de circuler. Enfin, en termes de prix, la version TX-600 se trouve à 299,95 euros sur LDLC ou 238 euros sur Amazon.

    Pour notre version TX-700, elle se trouve encore bien trop difficilement, non référencée sur LDLC et pas trouvable sur Amazon non plus. D’ailleurs, à l’heure où nous écrivons ces lignes nous ne la trouvons nulle part ! Quant à la concurrence, c’est simple il n’y en a tout simplement pas en fanless ! À vrai dire, il n’y a déjà pas beaucoup de références avec un tel niveau de certification avec cette puissance.

    Pour la rédaction, ce bloc d’alimentation Seasonic PRIME Fanless TX-700 remporte donc notre médaille HC d’Or.

    Médaille d'or par HardwareCooking

    Pour

    • Certification 80+ Titanium
    • Connectique complète
    • Très silencieuse
    • Tensions stables
    • 12 ans de garantie

    Moins

    • Difficilement trouvable sur le marché

    N’hésitez pas à vous rendre sur notre forum ou à commenter pour nous dire ce que vous pensez des alimentations Seasonic, nous montrer vos configurations ou toute autre chose que vous avez envie de partager !


     

    1 COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.