Test : Thermal Grizzly Carbonaut, le pad carbone réutilisable

Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware nous allons vous présenter, mais aussi tester une petite révolution dont nous avions déjà parlé il y a quelque temps. Voici le pad thermique Thermal Grizzly Carbonaut qui est réutilisable à l’infini. Nous allons le comparer à un concurrent qui propose une solution semblable proposée par Innovation Cooling.

Pad thermique Thermal Grizzly Carbonaut, une vraie révolution ?

La marque allemande Thermal Grizzly est une entreprise spécialisée dans les solutions de refroidissement que ce soit pad ou pâte thermique. La marque s’est fait un nom notamment avec sa pâte thermique Kryonaut ainsi que la pâte thermique métal liquide Conductonaut qu’utilisent les overclockers du monde entier. Récemment, la marque a dévoilé une petite nouveauté qui va peut-être révolutionner le monde du hardware.
Cette révolution réside dans la manière d’installer la solution de refroidissement sur l’IHS du processeur, CPU ou même GPU. Après des années d’applications de pâte thermique, voici les pads thermiques qui offrent une solution où il n’est plus question de mettre trop ou pas assez de pâte thermique. Ce pad Carbonaut est composé de fibres de carbone ainsi que de nanofibre de carbone.

pad carbone Thermal Grizzly Carbonaut

À l’inverse d’une pâte thermique, une telle solution présente un avantage indéniable pour le monde des testeurs. En effet, à l’inverse d’une pâte thermique qui ne sera jamais appliquée exactement de la même manière entre le dosage qui n’est jamais exact et son étalage au moment ou l’on fixe le système de refroidissement sur le socket, cette solution permet le contraire. Une application identique à tous les coups. Certes, ceci n’est pas utile pour la plupart des utilisateurs, mais nous avons voulu le souligner tout de même. Pour l’utilisateur lambda, l’avantage est d’acheter ce pad une fois, et de pouvoir l’utiliser à chaque renouvellement de sa configuration. Plus besoin d’acheter des tubes de pâte thermiques à chaque nouvelle configuration ou upgrade. De plus, vous pouvez le poser et le laisser pendant 10 à 15 ans sur votre CPU.

Comme cité plus haut nous allons mettre la Carbonaut en face de la célèbre pâte Kryonaut, mais aussi face à un concurrent qui n’est autre que le pad thermique IC Graphite Thermal Pad de la société Innovation Cooling. Voyons voir ce que ce pad thermique Thermal Grizzly Carbonaut a dans le ventre.

pad carbone Thermal Grizzly Carbonaut

Détaillons les solutions de refroidissement que propose la marque allemande Thermal Grizzly avant de continuer ce test. La marque propose aussi d’autres produits plus ou moins connus comme la pâte thermique Hydronaut qui a la particularité de ne pas contenir de silicone, ou encore l’Aeronaut. La firme allemande possède aussi une gamme de produits de pads thermiques plus communs, ceux qu’on retrouve sous les dissipateurs de vos cartes mères ou encore sur les puces mémoires des GPU.

Comparons les caractéristiques thermiques des solutions utilisées dans ce test !

Nom commercial Thermal Grizzly Kryonaut Thermal Grizzly Carbonaut Innovation Cooling IC Graphite Thermal Pad
Conductivité thermique 12.5 W/m*K 62.5 W/m*k 35 W/m*K
Densité 3,7 g/cm3 6,24 g/cm3
Températures -250 à 350°C -250 à 150°C -200 à 400°C

Comme vous pouvez le constater par vous même le pad thermique Thermal Grizzly Carbonaut offre une meilleure conductivité thermique, soit cinq fois plus que la pâte thermique Grizzly Kryonaut. Concernant la plage de température d’utilisation est plus haute du côté de la Kryonaut. L’écart de conductivité entre les deux pads est assez énorme, nous sommes sur du double, du Graphite Thermal Pad face à la Carbonaut. Mais le Graphite s’en sort mieux dans la plage de température d’utilisation notamment en température positive puisque nous sommes à 250°C d’écart. Les plages de températures d’utilisation de ces trois solutions vous semblent inutiles, mais pour les overclockers qui utilise ces solutions, lors de sessions sous azote liquide (-195°C), peut être très utile.

Packaging

Faisons un petit tour sur le packaging de ce pad thermique, dès l’ouverture de celui-ci vous retrouverez une notice d’installation, une petite carte comportant un code à rentrer sur le site http://verify.thermal-grizzly.com/ qui vous certifie que vous avez bien un produit original.

Protocole de test

Concernant le protocole de test, nous partons sur une base d’une carte mère ASUS ROG Strix Z390-E Gaming accompagnée d’un processeur Intel Core i9-9900K. Et nous utilisons notre bonne vieille ASUS ROG Strix Z370-F GAMING pour notre processeur Intel Core i7-8700K.
Pour le reste notre configuration test n’a pas changé, nous sommes sur 16 Go de mémoire vive DDR4 de chez Corsair qui turbinent à 2400 MHz.
Le processeur est refroidi à l’aide de l’AIO Be Quiet! Silent Loop 240 mm. Mais aussi d’un watercooling custom ayant un radiateur EK-CoolStream XE 240 surmonté de deux ventilateurs Noctua NF-S12B Redux-1200 PWM, le waterblock est un EK-Supremacy. Le liquide de refroidissement est propulsé à l’aide d’une pompe DDC de chez Barrow.
Cette configuration est alimentée par notre alimentation Be Quiet! Dark Power Pro 1000 W.

La vitesse des ventilateurs de l’AIO sera maintenue sur le profil standard commune sur les deux cartes mères, la pompe sera maintenue a 100% de sa vitesse. Quant au watercooling custom la pompe sera maintenue a 50 % de sa vitesse, mais les ventilateurs seront a 100 % de leur vitesse pour avoir un meilleur refroidissement possible et donc d’avoir des données sur un refroidissement presque aussi extrême que possible avec le matériel sous notre main.

pad carbone Thermal Grizzly Carbonaut

Nous faisons un premier benchmark Linpack de 20 minutes sans idle sur le logiciel OCCT. Une fois le test passé nous faisons un idle de 10 minutes pour laisser aux composants, notamment les mofsets, de refroidir. Nous procédons donc à trois benchmarks et nous y relevons la température moyenne ainsi que la température maximale et nous faisons une moyenne des trois résultats afin d’avoir un résultat cohérent.

Une fois les tests avec la pâte thermique Thermal Grizzly Kryonaut réalisés nous nettoyons l’IHS ainsi que la coldplate de l’AIO avec les lingettes Noctua NA-SCW1 pour retirer toute trace de pâte thermique qui pourraient altérer nos tests. Notez qu’il est précisé que plus la pression sera élevée sur le pad, plus les performances seront au rendez-vous. En effet, le pad mesure 0,2 mm d’épaisseur et devrait remplir les aspérités avec une forte pression grâce au matériau qui est très souple.

Températures

Carbonaut benchmark

Sur ce graphique nous pouvons clairement constater que la pâte thermique Kryonaut l’emporte largement sur les pads thermiques. Cette différence s’explique sur le fait que la pâte thermique comble les rayures ainsi que les porosités des matériaux, chose que ne font pas aussi bien les pads thermiques et qui donc explique cette différence. Cette différence est de l’ordre de 10-12 °C pour les températures moyennes.

Pâte thermique comblant les imperfection des matériauxImportant : suite a plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux comme quoi nous devrions plutôt avoir plus ou moins 2°C d’écart et non une dizaine de degrés comme nos tests l’ont montré, nous avons décidé de refaire une série de benchmarks pour approfondir.

Pour commencer, nous confirmons les résultats que nous avons eu sur le processeur i9-9900K accompagné de l’AiO Be Quiet! Silent Loop 240. En revanche, il faut savoir que le serrage de notre AiO Be n’allait pas jusqu’en buté lors du test de la pâte thermique Kryonaut, mais allait jusqu’en buté pour les deux pads thermiques Thermal Grizzly et IC Cooling.
En effet nous devons nous assurer que le pad soit bien compressé pour combler les aspérités de l’IHS et de la coldplate de l’AiO, contrairement à la pâte thermique qui comble parfaitement la moindre aspérité. Mais lorsque nous serrons les vis jusqu’en butée (pour la Kryonaut) nous passons d’une moyenne de 65°C à 77°C. Dans ce cas-là oui nous avons bien plus ou moins 2°C d’écart avec le pad Carbonaut. Mais nous pouvons avoir de meilleures températures en serrant jusqu’à la tension des ressorts du système de fixation plutôt que de serrer jusqu’à la butée.

Carbonaut benchmark

En passant notre processeur Intel Core i9-9900K sous un refroidissement type watercooling custom nous gagnons encore quelques degrés sur la moyenne ainsi que sur les températures maximales, de l’ordre de 10°C par rapport a l’utilisation de l’AIO Be Quiet! Silent Loop 240. Le classement des solutions ne change pas, la Kryonaut devance toujours les deux pads thermiques qui eux encore une fois sont au coude à coude.

Afin d’approfondir notre test, nous ré-effectuons les tests sur notre bon vieux Intel Core i7-8700K.

Carbonaut benchmark

La pâte thermique Kryonaut prend une nouvelle fois la tête sur le processeur Intel Core i7-8700K, s’en suit du pad thermique Carbonaut à 0,5 °C sur les températures moyennes. Étonnamment le pad thermique Graphite ainsi que la pâte thermique Kryonaut possèdent la même température maximale moyenne.

Carbonaut benchmark

Si nous regardons les températures maximales atteintes, le pad thermique Carbonaut s’en sort mieux de quelques degrés sur le pad thermique Graphite. En revanche, la pâte thermique Kryonaut s’en sort mieux sur les températures moyennes de seulement 0.5 °C sur le pad Graphite et de 1 °C sur le pad Carbonaut.

Si on pouvait comparer les résultats des deux processeurs, nous pouvons remarquer que sur le plan des températures maximales le pad thermique Carbonaut est plus performant sur le processeur Intel Core i7-8700K. À l’inverse il devient bon dernier sur le processeur Intel Core i9-9900K. Quant au pad Graphite on peut dire qu’il garde une certaine cohérence au niveau de ses différentes températures relevées que ce soit maximales ou moyennes.

L’explication la plus plausible est que la surface du die de l’i9 est plus conséquente que celle de l’i7. Autre point à préciser, la carbonaut dirige l’énergie thermique dans l’axe Z comprenez dans le sens IHS vers la colplate du waterblock donc seulement sur le plan vertical. À l’inverse la pâte thermique transfert la chaleur dans les trois directions X, Y et Z comprenez dans le sens IHS vers la colplate mais aussi à gauche et droite sur la surface de la pâte thermique ce qui homogénéise le point chaud à l’inverse du pad qui celui-ci ne l’homogénéise pas. Les transferts d’énergie thermique du pad Graphite sont également de mêmes directions que la pâte thermique, mais il ne comble pas les aspérités des matériaux contrairement au pad Carbonaut et à la pâte thermique qui le font très bien.

Conclusion : pad thermique Thermal Grizzly Carbonaut

Pour conclure ce test, les pads thermiques Thermal Grizzly Carbonaut font leur boulot. Plus ou moins bien que la classique pâte thermique selon le processeur. Mais celle-ci se craquelle avec le temps et il faut songer à les remplacer tous les 2 ans alors que les pads thermiques Thermal Grizzly Carbonaut ne s’abîment pas avec le temps et peuvent rester plus longtemps en place (10-15 ans). Le réel intérêt de ces pads est leur facilité de pose, ou presque, car ce n’est pas très facile de le centrer sur le processeur puis fixer un AIO qui bouge lors de son vissage sur le CPU. Mais surtout, un pad installé pourra durer environ six fois plus longtemps qu’une pâte thermique classique.

Notre pad thermique a commencé à se dégrader physiquement après l’avoir appliqué 6 à 7 fois avec une compression liée au serrage nécessaire pour les tests.

Dégradation pad thermal grizzly carbonaut

Rassurez-vous, il a gardé ses performances thermique et est donc resté utilisable pour finir nos tests. L’intérêt de ces pads est leur facilité de pose, ou presque, car ce n’est pas très facile de le centrer sur le processeur puis fixer un AIO qui bouge lors de son vissage sur le CPU. De plus nous devons obligatoirement être à l’horizontale.

pad carbone Thermal Grizzly Carbonaut

Les pads thermiques sont beaucoup plus simples à utiliser que les pâtes thermiques, car plus de souci de mettre trop ou pas assez de pâte. Vous installez le pad et hop vous placez votre ventirad, le tour est joué.
Mais n’oubliez pas que ces pads thermiques sont des conducteurs électriques donc faites bien attention lors de la pose. De plus il existe cinq tailles de pads thermiques afin de répondre à la plupart des besoins des consommateurs. Les pads thermiques de dimensions 32 x 32 mm sont proposés pour les CPU de socket LGA-115x, les 38 x 38 mm sont là pour les processeurs comme les Skylake-X ainsi que les processeurs AMD Ryzen.
Thermal Grizzly n’a pas oublier les possesseurs de processeurs AMD Threadripper avec ses pads de 51 x 68 mm, d’ailleurs la marque allemande a même pensé au possesseur de GPU Nvidia RTX 2080 et 2080 Ti avec des pads de dimensions 25 x 25 mm et 31 x 25 mm. Quant au prix, ils varient entre 14,90 € et 39,90 € et sont disponibles sur LDLC.

Le prix des pads thermique pour processeurs Intel sur socket LGA 115x se situe aux alentours de 10 € ce qui n’est pas excessivement cher pour ce que le pad propose. C’est certes un poil plus cher que de la pâte thermique, mais il faut prendre en compte le fait qu’il soit réutilisable et que le pad ne se dégrade pas dans le temps.
De notre côté dans la Cuisine du Hardware nous sommes plutôt satisfaits de ce produit. Il va nous faire économiser des kilogrammes entiers de pâte thermique à force de monter et démonter des configurations pour nos tests !

Bref pour nous cette nouvelle gamme de pads thermique Thermal Grizzly Carbonaut mérite notre HC d’Or !

Médaille d'or par HardwareCooking


Tu as acheté ce pad en carbone ou tu l’a eu d’une quelconque manière ? N’hésites pas à nous faire part de tes résultats en commentaires ou directement sur notre tout nouveau forum !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.