Test : Thermaltake View 51 TG ARGB, un boîtier intéressant

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, on retourne sur un test boîtier avec le Thermaltake View 51 TG ARGB. Un châssis qui présente la particularité d’avoir deux compartiments où l’alimentation se trouve à l’arrière plutôt que dans le bas de sa configuration. Voyons donc en détail ce que vaut ce boîtier de chez Thermaltake.

    Test du boîtier Thermaltake View 51 TG ARGB, sommaire :

    Le Thermaltake View 51 TG est déjà sorti il y a quelques moins maintenant, mais nous tenions à pouvoir le tester. Il s’agit donc d’un boîtier relativement haut de gamme qui va proposer une façade en verre trempé de 4 mm d’épaisseur, mais aussi une porte latérale sur charnière ainsi qu’un top toujours en verre trempé. C’est d’ailleurs un peu la marque de l’entreprise de mettre du verre trempé assez facilement. Mais ce qui caractérise aussi ce boîtier c’est la présence de trois ventilateurs ARGB (5V 3 broches) préinstallés, deux de 200 mm à l’avant et un troisième de 120 mm à l’arrière. L’éclairage est bien sûr compatible avec les logiciels ASUS AURA Sunc, GIGABYTE RGB FUSION, MSI Mystic Light ou encore ASRock Plychrome RGB.

    Notez que ce boîtier est également disponible dans une version blanche nommée « Snow ».  Une autre particularité de ce boîtier et que l’on retrouve sur plusieurs autres de chez Thermaltake réside dans le montage vertical du GPU via les 8 emplacements PCIe rotatifs, un système breveté par la marque. Cela veut dire que l’on peut passer les 8 slots d’extensions du boîtier à la verticale, facilitant ainsi l’installation de cartes PCIe dans ce sens. Dans un format Full Tower, le châssis dispose de dimensions de 550 mm de hauteur, 315 mm de largeur et 525 mm de profondeur pour un poids à vide de 14,95 kg.

    Test Thermaltake View 51 TG ARGB

    En termes d’espace disponible pour les composants, un ventirad de 175 mm de haut maximum pourra prendre place. Pour l’alimentation ce sera 200 mm au maximum. Enfin, pour la carte graphique il ne faudra pas excéder les 300 mm de longueur avec une pompe de watercooling et 440 mm sans pompe. Niveau tarification, ce boîtier a un prix d’environ 230 euros sur Amazon. Sur LDLC il faudra en revanche débourser 295-300 euros selon la couleur voulue. Nous allons voir dans les prochaines pages ses performances en termes de températures, mais aussi sur le cable management et le montage.

    Carton et bundle

    Parlons rapidement du packaging de ce boîtier. Le carton est d’un fond noir avec une photo du boîtier à l’avant et à l’arrière (les deux faces sont identiques). C’est sur les côtés qu’on va retrouver les spécifications techniques.

    Quant au bundle, nous avons les éléments suivants :

    • Plusieurs serre-câbles
    • Des velcros
    • La visserie
    • Le manuel d’utilisation
    • Caoutchouc
    • Buzzer
    • Adaptateurs RGB ASUS et GIGABYTE

    bundle

    Caractéristiques techniques

    Général
    Nom Thermaltake View 51 TG ARGB
    Format Full Tower
    Connectiques en façade 2 x USB 3.0 Type-A
    2 x USB 2.0
    1 x USB 3.1 Gen 2 Type-C
    1 x Microphone/casque
    1 x bouton RGB
    Poids 14,95 kg
    Dimensions (largeur x hauteur x profondeur) 230 x 466 x 453 mm
    Compatibilités et emplacements disponibles
    Format carte mère E-ATX/ATX/micro ATX/Mini-ITX/
    Alimentation
    Longueur max GPU 300 mm avec pompe – 440 sans pompe
    Hauteur max ventirad 175 mm
    Longueur max alimentation 200 mm
    Slots d’extension et baies
    Slots d’extension 8
    3.5″ 2
    2.5″ 4 (dont deux compatibles 3,5″)
    Ventilation
    Avant 2 x 200 mm (préinstallé)
    3 x 120 mm
    3 x 140 mm
    Arrière 1 x 120 mm (préinstallé)
    Dessus 2 x 200 mm
    3 x 140 mm
    3 x 120 mm
    Dessous 3 x 120 mm
    Côté 2 x 140 mm
    3 x 120 mm
    Radiateur
    Avant Jusqu’à 360 mm
    Dessus Jusqu’à 280 mm
    Arrière 120 mm

    Extérieur et intérieur : Thermaltake View 51 TG ARGB

    De couleur noire avec trois panneaux en verre trempé, ce boîtier offre un style à la fois très simple, mais aussi recherché. En effet, pour commencer on a trois vitres en verre trempé : face, latéral et dessus. Cependant, on notera que sur la droite du boîtier on retrouve une petite partie pleine qui s’étend de la façade jusqu’au-dessus. C’est en fait le fameux second compartiment qui va contenir périphériques de stockages et alimentation. Le panneau latéral droit est d’ailleurs plein et non en verre trempé. Il présente deux grilles pour permettre le flux d’air de l’alimentation, mais aussi des ventilateurs potentiellement installés sur le côté. Bien évidemment il y a deux filtres à poussière. Enfin, on notera entre les deux compartiments les évents afin d’améliorer le flux d’air et donc le refroidissement de la machine.

    Le front panel est sur la droite de la façade sur la partie pleine. Le bouton Power se situe dans l’angle sur le haut. Les ports de la connectique se présentent dans un sens vertical. On y retrouve :

    • 2 x USB 3.0
    • 2 x USB 2.0
    • 1 x USB 3.1 Type-C Gen2
    • 1 x Microphone
    • 1x Casque
    • Power
    • Contrôle RGB

    Pour le dessus du boîtier, on retrouve donc une majeure partie avec la vitre en verre trempé et la seconde partie plus petite qui est pleine. On aperçoit à travers la vitre le support du radiateur.

    Sur le dessous du boîtier, nous allons avoir le filtre à poussière qui recouvre une longueur sur une moitié seulement du châssis, sous le compartiment principal puisqu’on peut y installer des ventilateurs. Il suffira de le glisser vers l’avant pour le retirer. Pour parler des pieds, ils disposent de patins en caoutchouc.

    Test Thermaltake View 51 TG ARGB

    L’arrière du boîtier comprend huit slots d’extensions. Rappelons qu’il est possible de passer l’ensemble des huit slots à la verticale via un système breveté de Thermaltake.

    Test Thermaltake View 51 TG ARGB

    Pour parler de l’intérieur, on peut très nettement voir le plateau à carte mère sur la gauche avec une grande ouverture pour faciliter l’installation de système de refroidissement lorsque la carte mère est en place. On voit aussi sur le bas le système permettant de soutenir verticalement les cartes PCIe lorsque les slots sont à la verticale. Sur la droite on peut voir une grille qui permet d’installer des ventilateurs supplémentaires et entre celle-ci et le plateau à carte mère se trouvent les caoutchoucs dans lesquels on passe les câbles. De plus, on constate une différence de profondeur entre ces deux parties. Sur le bas on aura deux emplacements pour périphériques de stockage au format 2,5″ ainsi qu’un support pour une pompe watercooling. On retrouvera aussi une cage pour deux périphériques de stockage 2,5″/3,5″ sur le haut dans le compartiment arrière. Notez que ces emplacements sont disponibles directement via une trappe à l’arrière du boîtier. On dispose aussi d’un petit contrôleur à l’arrière sur lequel sont branchés les trois ventilateurs afin de contrôler à la fois l’éclairage ARGB, mais aussi la vitesse de rotation.

    Quant à la façade, une fois le panneau supérieur retiré on pourra extraire la vitre avant. On pourra ainsi changer les deux ventilateurs de 200 mm qui sont préinstallés.

    Test Thermaltake View 51 TG ARGB

    Dans ce boîtier il est possible de placer pas moins de 13 ventilateurs :

    • Face : 3 x 120/140 mm ou 2 x 200 mm
    • Dessus : 3 x 120/140 mm ou 2 x 200 mm
    • Dessous : 3 x 120 mm
    • Arrière : 1 x 120/140 mm
    • Côté : 3 x 120 mm ou 2 x 140 mm

    Pour les radiateurs les possibilités sont aussi intéressantes avec comme emplacements :

    • Face : 360 x 30 mm ou 280 x 55 mm
    • Dessous : 360 x 30 mm
    • Côté : 360 x 64 mm ou 280 x 55 mm
    • Dessus : 360 x 30 mm ou 280 x 55 mm

    L’emplacement de l’alimentation est ici sur le compartiment arrière. Il faudra la placer dans un sens vertical plutôt qu’à l’horizontale comme habituellement.

    Emplacement alimentation

    Passons maintenant au montage de notre configuration de référence dans ce boîtier.

    Lire la suite

    1 COMMENTAIRE

    1. À 200 / 300€ le boîtier ATX c’est quand même abusé
      Ok le boîtier est beau et les matériaux sont probablement de qualité (épaisseur de l’aluminium & verre trempé) mais la concurrence quoi que plus modeste propose des équivalent bien moins cher (kolink pour ne pas le citer offre un bumble tout aussi sympathique avec des ventilateurs RGB réglables par USB ou via Windows pour moins de 100€)

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.