Build The Dragon Fury : petit, mais efficace

    Comme nous l’avions déjà fait avec le MarbleFalcon, nous revoici dans la Cuisine du Hardware avec un nouveau build au format Micro-ATX accessible et classique, mais de qualité. Et c’est du côté de chez Antec que nous regardons aujourd’hui avec le build The Dragon Fury. Le montage s’effectuera dans un boîtier au format mini-tour puisqu’il s’agit du DRACO 10.

    Et pour être cohérent dans notre build, nous aurons également une alimentation NeoECO Modular 650 W v2 et un système de refroidissement de chez Antec. Faute de disponibilité sur le nouveau Symphony, nous avons choisi le watercooling tout-en-un AiO K240 RGB en 240 mm.

    Build The Dragon Fury

    Le boîtier DRACO 10 sera donc la base de ce build The Dragon Fury. À l’intérieur prendront place une carte mère GIGABYTE B550M AORUS Elite au format Micro-ATX accompagné d’un processeur AMD Ryzen 5 3600.
    Pour la mémoire, nous avons choisi un kit Kingston FURY Renegade RGB 2 × 16 Go 3600 MHz CL16 et pour le stockage un SSD Kingston A2000 de 1 To.

    Build Dragon Fury
    Build Dragon Fury

    Voici la liste complète des composants qu’on retrouve dans cette machine. Un build raisonnable et accessible à tous :

    • Boîtier Antec Draco 10
    • Carte mère GIGABYTE B550M Aorus Elite
    • Processeur AMD Ryzen 5 3600
    • AiO Antec K240 RGB
    • Mémoire Kingston FURY Renegade RGB 2×16 Go 3600 MHz CL16 (en test ici)
    • Carte graphique AORUS RX 5700 XT 8G (en test ici)
    • SSD Kingston A2000 1 To (en test ici)
    • Alimentation Antec NeoECO Modular 650W v2

    Antec DRACO 10

    Le boîtier Antec DRACO 10 est au format mini-tour et fait partie de la série Constellation. Malgré sa taille compacte, il garde une compatibilité GPU pleine taille. À l’avant nous retrouvons un éclairage ARGB et les entrées d’air particulières créent une esthétique visuelle originale. De base il ne comprend qu’un seul ventilateur de 120 mm à l’arrière.

    Build Dragon Fury
    Détail boîtier Antec Draco

    Il est cependant possible de monter 3 x 120 mm ou 2 x 140 mm à l’avant et 2 x 120/140 mm sur le dessus. Le tout pour un total de cinq ventilateurs de 120 mm ou quatre de 140 mm. Pour le watercooling on pourra installer un radiateur jusqu’à 280 mm en façade et sur le dessus tandis qu’un 120 mm prendra place à l’arrière.

    Pour les composants, l’espace permet d’installer une carte graphique jusqu’à 360 mm de longueur et 165 mm de hauteur pour le ventirad. Pour l’alimentation cela dépend de la cage HDD : 194 mm avec et 350 mm sans.
    En termes de stockage, on pourra installer jusqu’à deux périphériques de stockages de 3,5″/2,5″ dans le rack sous le cache-alimentation. Et jusqu’à trois HDD/SSD de 2,5″ derrière le plateau de la carte mère.

    Dommage qu’il n’y ait qu’un seul ventilateur, non RGB, dans le boîtier. Cela n’aide clairement pas à avoir un bon flux d’air à l’intérieur du châssis. Un deuxième ventilateur en façade aurait été le bienvenu. Nous placerons l’AiO dans le haut du boîtier en gardant l’unique ventilateur à l’arrière.

    Refroidissement : AiO K240 RGB

    Pour l’AiO, le Symphony n’étant pas encore disponible, nous avons choisi le K240 RGB. Un AiO qui, comme son nom l’indique, est un modèle en 240 mm. Antec a intégré la pompe au niveau du radiateur, ce qui empêche le processeur d’être endommagé par les vibrations et améliore également l’efficacité du contrôle thermique. Le bloc CPU est annoncé comme ultra-mince avec 31 mm et comporte déjà de la pâte thermique préappliquée.

    Le système de fixation pour AMD n’est pas de toute jeunesse. Il nécessite la backplate d’origine d’AMD et le bloc CPU tient grâce à des crochets.

    Le radiateur offre une grande capacité d’échange thermique avec des dimensions de 288 x 120 x 27 mm. Pour refroidir efficacement la chaleur accumulée par le radiateur, nous avons deux ventilateurs PWM RGB de 120 mm avec une épaisseur de 25 mm. La vitesse de rotation est comprise entre 900 et 2000 tr/mn avec un flux d’air de 77 CFM. Les nuisances sonores sont comprises entre 20 et 36 dBA. Leur durée de vie est annoncée à 40 000 heures.

    La pompe, située rappelons-le au niveau du radiateur, est alimentée via un connecteur SATA. La hauteur de pression d’eau est de 1 m avec un débit de 1,5l/mn. Les nuisances sonores sont inférieures à 36 dBA. La durée de vie annoncée est de 50 000 heures.

    Alimentation Antec NeoECO Modular 650W v2, du modulaire économique

    L’alimentation de ce build est confiée à une NeoECO Modular 650. Celle-ci est certifiée 80PLUS® Bronze et produit un rendement de 85,25% à 20% de charge, 87,22% à 50% de charge et 83,44% à 100% de charge. Malgré son nom MODULAR, cette alimentation est en fait semi-modulaire. Les câbles d’alimentation 20+4 broches et 4+4 broches EPS 12V sont fixes, mais cela ne dérange pas puisqu’ils font partie des câbles obligatoires.
    Elle dispose d’un rail unique 12V et est dotée de condensateurs japonais assurant ainsi la fiabilité de celle-ci. Elle est refroidie par un ventilateur de 120 mm.

    Alimentation Antec NeoECO Modular 650W v2
    Alimentation Antec NeoECO Modular 650W v2

    La NeoECO Modular semi-modulaire dispose de câbles plats et souples, ce qui devrait favoriser le câble management. Sur ce modèle 650W nous retrouvons la connectique suivante :

    • 1 x MB 24 broches (20+4)
    • 1 x 8 broches (4+4) EPS 12V
    • 4 x 8 broches (6+2) PCI-E avec des connecteurs rouge
    • 6 x SATA
    • 3 x Molex

    Pour un total de 650W, la NeoECO Modular sort 120W en cumulant le +3,3V (20A) et le +5V (17A). Pour le rail +12V nous avons 600W, 3,6W sur le -12V et 12,5W sur le 5Vsb (StandBy). La gamme bénéficie des protections contre :

    • Les dommages par court-circuit (SCP)
    • Les surtension (OVP)
    • Les sous-tension (UVP)
    • La surintensité (OCP)
    • La surpuissance (OPP)
    • Le fonctionnement à vide (NLO)

    Lors de nos benchmarks, cette alimentation s’est correctement tenue dans des valeurs correctes au niveau du voltage. Le 12V est resté entre 12,096V et 12,168V, le 5V est resté stable à 5,07V et le 3,3V est resté entre 3,344V et 3,384V.
    Cette NeoECO Modular 650W v2 bénéficie d’une garantie de 5 ans constructeur.

    GIGABYTE B550M AORUS Elite

    Notre carte mère GIGABYTE B550M AORUS Elite est une carte au format Micro-ATX. Elle dispose d’un étage d’alimentation à 5 + 3 phases. On y retrouve :

    • 4 x emplacements DIMM DDR4 jusqu’à 128 Go
    • 2 x ports SSD M.2 :
      – 1 en PCIe 4.0 x4 géré par le CPU
      – 1 en PCIe 3.0 x2 géré par le chipset
    • 1 x PCI Express x16 slot (PCIEX16)
    • 1 x PCI Express x16 slot (PCIEX4)
    • 1 x PCI Express x1 slot (PCIEX1)

    Carte mère B550M AORUS ELITE

    Le dernier BIOS F14 du 13/10/21 et apporte les modifications suivantes :

    En termes de connectiques arrières, cette carte mère possède :

    • 4 x ports USB 3.2 dont un pour la mise à jour du bios
    • 4 x ports USB 2.0
    • 1 x port PS/2
    • 1 x sortie DVI-D (maximum resolution of 1920×1200@60 Hz)
    • 1 x sortie HDMI 2.1 for 4K / 60P / 21:9 / HDCP 2.3 Support (maximum resolution of 4096×2160@60 Hz)
    • 1 x prise RJ45 Gigabit (Realtek 8118 LAN)
    • Ports Audio

    Six cœurs et douze threads pour ce CPU AMD Ryzen 5 3600

    Notre carte mère accueillera un processeur AMD Ryzen 5 3600, un processeur que nous retrouvions déjà dans notre configuration de test AMD. Il s’agit d’un CPU disposant de 6 cœurs et 12 threads avec un TDP de 65W. Il bénéficie d’une finesse de gravure de 7nm FinFET de chez TSMC. La fréquence de base est de 3,6 GHz tandis que le Boost est à 4,2 GHz. Le tout avec un cache L3 de 32 Mo.

    Test processeur AMD Ryzen 5 3600X

    Nous faisons tourner OCCT Linpack pendant 45 mn, dans une pièce à +/-24 °C. Refroidi par le watercooling AiO K240 RGB, le processeur se pose à 54,3 °C en charge. Un résultat très correct, d’autant que le boîtier ne possède pas de ventilation à l’avant.

    Kingston FURY Renegade RGB, 2 x 16 Go de mémoire DDR4

    Côté mémoire, nous avons fait appel à un kit Kingston FURY Renegade RGB. Deux modules de 16 Go cadencés à une fréquence de 3600 MHz avec une latence CL16, qui bénéficie du même design que les HyperX Predator.

    DDR4 Kingston FURY Renegade
    Kingston FURY

    Les FURY Renegade sont disponibles en deux versions : classique ou avec un éclairage RGB. Un large choix de kits est disponible chez Kingston avec des capacités de 8 Go, 16 Go et 32 Go sur une barrette ou en kits de deux en 16 Go, 32 Go et 64 Go, des kits de quatre en 32 Go, 64 Go et 128 Go ou encore un kit de huit en 256 Go. Du côté des fréquences, nous avons le choix avec du 3000 MHz, 3200 MHz, 3600 MHz, 4000 MHz, 4266 MHz et 4600 MHz. Quant aux timings ils vont de CL15 à CL19.

    Pour gérer l’éclairage RGB, nous retrouvons un logiciel maison FURY CTRL. Nous disposons également de la possibilité de gérer les effets lumineux via le logiciel de sa carte mère. Il suffit de passer par ASUS AURA Sync, ASRock Polychrome RGB, MSI Mystic Light Sync ou dans notre cas Gigabyte RGB Fusion 2.0.

    Un SSD de 1 To abordable avec le Kingston A2000

    Pour le stockage, nous avons opté pour un SSD Kingston A2000 de 1 To pour le système d’exploitation, nos programmes et nos jeux. Un SSD abordable disposant d’une interface PCIe 3e génération x4 utilisant le protocole NVMe 1.3. La mémoire utilisée est de la Micron NAND TLC 3D à 96 couches. Nous retrouvons un contrôleur mémoire SMI SM2263ENG NVMe. Les débits annoncés ne sont pas spectaculaires puisqu’il est question de jusqu’à 2 200 Mo/s en lecture et écriture séquentielle. Mais cela suffit amplement pour un usage quotidien.

    Kingston A2000 1 To SSD face
    SSD Kingston A2000 1 To

    Pour des raisons plus esthétiques que par souci de refroidissement, nous l’avons recouvert d’un dissipateur thermique HCM PRO EVO.X V.2.1. Un dissipateur vendu actuellement 20,25 € en promotion au lieu de 25 euros. Une référence simple à mettre en place et disponible en plusieurs coloris. Et surtout, c’est un produit issu d’une entreprise française.

    Une carte graphique AORUS RX 5700 XT 8G

    Terminons par la carte graphique qui équipe ce projet de build. Nous avons choisi de rester sur du full AMD avec une AORUS RX 5700 XT 8G. Celle-ci dispose d’un GPU au nom de code NAVI 10 et bénéficie d’une architecture RDNA. Nous allons retrouver 2560 Cores Units, 160 Unités de textures et 64 ROPs.

    Au niveau des fréquences, nous aurons de base 1770 MHz, 1905 MHz en Game et jusqu’à 2010 MHz en Boost. Quant aux 8 Go de mémoire GDDR6, elles sont cadencées à 14 Gbps sur un bus de 256-bit.

    Build Dragon Fury AORUS RX 5700 XT 8G
    AORUS RX 5700 XT 8G

    Place aux photos du build Dragon Fury. Le shooting photo a été réalisé dans les nouveaux locaux de HardwareCooking.

    Nous remercions énormément Antec de nous avoir fait confiance sur ce build Dragon Fury qui rappelons-le est basé sur le boîtier Draco 10. N’oublions pas Kingston pour le kit mémoire FURY Renegade RGB 2×16 Go 3600 MHz et le SSD A2000 de 1 To.


     

    1 COMMENTAIRE

    1. Merci pour ce sympathique build, cohérent et polyvalent dans son usage (avec un Hdd pour le stockage de données, en plus du SSD m2 Kingston).
      Je me languissais d’un nouvel article dans la partie build.
      Bonne soirée.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.