Test : ASUS ROG Strix Arion, un boîtier SSD NVME externe pour jouer ?

Tout le monde connaît ASUS pour les composants, cartes mères, cartes graphiques et j’en passe, ainsi que pour les écrans et bien sûr les périphériques. Aujourd’hui on se retrouve pour le test d’un périphérique moins commun, un boîtier pour SSD externe. Quel intérêt de tester cela ? La réponse est simple. On va voir s’il est possible d’y stocker sa bibliothèque de jeux et d’y jouer sans perdre de FPS. Voici le ASUS ROG Strix Arion. Un produit dont nous vous avions déjà parlé à son annonce.

Un SSD externe pour jouer à ses jeux sans perdre de FPS avec le ASUS ROG Strix Arion ?

En termes de caractéristiques techniques, ce boîtier est tout de même à la pointe de ce qui se fait. En effet nous y retrouvons une connectique USB-C 3.2 Gen 2 allant jusqu’à 10 Gb/s. Il accepte les SSD au format M.2 2230/2242/2260/2280 avec protocole NVMe uniquement, les SSD M.2 SATA ne seront pas reconnus. Nous retrouvons sur le boîtier un port de type USB Type-C. Pas de panique, nous avons deux câbles en bundle, un premier avec Type-C vers Type-C et un second vers un Type-A pour le connecter à tous PC.

Test boîtier SSD ASUS ROG Strix Arion

Autre aspect intéressant, il dispose de pads thermiques et le châssis en aluminium participera à dissiper la chaleur du SSD. En effet les SSD NVMe ont toujours tendance à chauffer. Et les refroidir s’avère de plus en plus important pour éviter un effet de Thermal Throttle. Cet accessoire se trouve sur Amazon à un prix de 59,90 euros.

Voici ses caractéristiques techniques détaillées.

Nom commercial ASUS ROG Strix Arion
Interface USB 3.2 GEN 2 Type C (Compatible with USB 3.2 GEN 1/ USB 2.0)
Couleur Noir
Dimensions 124.57 x 47.76 x 10.85 mm (LxWxH)
Poids 98 g
Système d’exploitation supporté Windows® 10
Windows® 10 64-bit
Windows® 8.1
Windows® 8
Mac OS X 10.6 ou version plus récente
iOS13 ou plus
Contenu de l´emballage Pin Ejector x 1
R-hook x 1
Protective holder x 1
USB Type C to Type C x 1
USB Type C to Type A x 1
Exigence(s) du système Aura Windows 10/8 64bit
Vitesse 10 Gbps
Câble
USB Type C to Type C x 1
USB Type C to Type A x 1

Packaging

Le packaging de ce petit accessoire est très simple. Le carton reprend les couleurs de la ligne ROG Strix avec du noir et des touches de rouge. Sur la face avant nous avons la référence accompagnée d’une image du produit. Sur l’arrière et les côtés se trouvent des informations techniques.

Quant au bundle, nous retrouvons la protection avec le mousqueton, les deux câbles USB, et l’aiguille bloquée dans le guide d’installation cartonné.

Installation d’un SSD

Pour installer un SSD dans ce boîtier nous n’avons pas besoin d’outils, ou presque puisqu’une simple aiguille, fournie dans le bundle, suffit à ouvrir le boîtier. La partie en aluminium se débloque et il suffira de la lever.

Ensuite il suffira d’insérer le SSD dans son emplacement comme on le ferait sur n’importe quelle carte mère. En refermant le boîtier, nous constatons que le pad thermique vient se poser sur le SSD. Totalement optionnelle, nous pourrons ensuite placer autour du boîtier le support de suspension, une sorte de coque en caoutchouc qui va protéger le SSD contre les chutes, mais aussi permettre de le fixer à un sac ou n’importe quoi d’autre via un mousqueton.

En revanche la fermeture de ce mousqueton ne nous inspire pas beaucoup confiance dans sa solidité et sa longévité.

Benchmarks : ASUS ROG Strix Arion

Pour réaliser nos benchmarks et déterminer l’impact du SSD externe sur les performances, nous procédons en deux temps. Premièrement nous lançons nos jeux d’abord depuis nos SSDs internes à notre PC. Puis nous lançons le jeu stocké dans le SSD externe. Ainsi aucun doute ne sera possible. Dans un souci de précision, nous effectuons ce test sur deux jeux différents. Call of Duty: Modern Warfare et Assassin’s Creed Origins. Nous effectuons les benchmarks trois fois et faisons une moyenne des trois résultats pour chaque score affiché. Notre configuration de test se trouve être exceptionnellement le PC principal de votre humble testeur. Celui-ci se base sur un processeur Intel Core i7-6700K, une carte graphique EVGA GTX 1080 FTW2, 64 Go de mémoire DDR4 Corsair Dominator Platinum RGB à 3000 MHz OC à 3200 MHz (eh oui c’est sur ce PC que nous réalisons les vidéos de notre chaîne YouTube). Le SSD sur lequel nous installons nos jeux est un Samsung 850 EVO de 500 Go en SATA. Notre carte mère, une ASUS ROG Maximus VIII HERO dispose d’un port USB Type-C permettant une vitesse de 10 Go/s sur lequel nous branchons notre boîtier ASUS.

Notez également que le SSD installé ici est un Seagate FireCuda 510 d’une capacité de 1 To. Un modèle que nous avions déjà testé et qui atteint 3 450 Mo/s en lecture séquentielle et 3 200 Mo/s en écriture séquentielle. En pratique voici les débits relevés via CrystalDiskmark. Comme nous le constatons, les débits ne sont pas faramineux comparativement à ce que nous aurions si celui-ci était branché directement à la carte mère. Forcément l’USB nous limite tout de même. Nous obtenons un débit en lecture de 965 MB/s et 961,8 MB/s en écriture.

Benhcmark CrystalDiskMark ASUS ROG Strix Arion

Sous AS SSD Benchmark le constat est similaire. Celui-ci mesure 934,87 MB/s en lecture et 962,87 MB/s en écriture.

AS SSD Benchmark ASUS ROG Strix Arion

Maintenant voyons si cela a une incidence sur les performances en jeux et commençons avec Call of Duty: Modern Warfare. Ici, les résultats sont à peine moins bons que si le jeu était installé directement sur notre SSD SATA Samsung 850 de 500 Go. En effet, la moyenne passe de 53,73 FPS à 51,97 FPS. Quant au maximum, il passe de 84 FPS à 83 FPS sur le Arion. Une marge d’erreur très acceptable.

Bnehcmark Call of Duty: Modern Warfare ASUS ROG Strix Arion

Sur Assassin’s Creed Origins le schéma est similaire, une très légère baisse des performances est constatée. D’une moyenne de 53,67 FPS nous passons à 53 FPS. Et pour le maximum nous passons de 104,67 FPS à 102,67 FPS. Toujours dans une marge d’erreur acceptable.

Bnehcmark Assassin's Creed Origins ASUS ROG Strix Arion

Conclusion : ASUS ROG Strix Arion

Pour conclure le test sur ce boîtier Externe ASUS ROG Strix Arion, nous en sommes relativement satisfaits. Dans une utilisation ou l’on stocke ses jeux dessus, nous pourrons effectivement y jouer en ayant une perte de performance négligeable dans ceux-ci. De même, les différences sont tellement légères que cela est considéré dans une marge d’erreur acceptable. Et c’est un point très important.

En revanche, ce boîtier n’est pas compatible avec les SSD M.2 SATA, mais uniquement NVMe. Un détail qui fait tilt puisque nous savons tous que ce n’est pas la vitesse du périphérique de stockage qui fait les performances en jeux. Généralement cela améliore surtout la vitesse de chargement des cartes. L’utilisation d’un tel SSD pour stocker ses jeux est donc toute relative.

Bien sûr puisqu’il dispose d’un éclairage RGB nous pouvons le contrôler via le logiciel ASUS Aura Sync. Celui-ci permettra de synchroniser couleurs et effets avec d’autres périphériques et composants compatibles.

Test boîtier SSD ASUS ROG Strix Arion

Quoi qu’il en soit, cela nous permet d’avoir un SSD externe super rapide, mais surtout très compact au vu de la taille et du poids. Accompagné d’un SSD à grosse capacité, cet ensemble nous ai vite devenu indispensable à la rédaction pour naviguer entre toutes nos configurations de tests. Rappelons que ce boîtier pour SSD M.2 NVMe se trouve sur Amazon à un prix de 59,90 euros. Prix auquel il faudra bien sûr rajouter un SSD NVMe puisqu’il s’agit bien d’un boîtier vendu vide.

Pour conclure, puisque nous ne pouvons placer de SSD SATA, et que le mousqueton nous inspire moyennement confiance, ce sera une médaille HC d’Argent. Malgré le fait que cet accessoire a su se rendre indispensable pour notre vie de tous les jours.

Médaille d'argent par HardwareCooking

Pour

  • Boîtier solide
  • Compact
  • Connectique
  • Dissipation thermique pour le SSD
  • RGB ?

Moins

  • SSD SATA non reconnu
  • Prix
  • Mousqueton qui inspire moyennement confiance

 

1 COMMENTAIRE

  1. Ce genre de boitier externe est une ineptie ! Placer un SSD NVME PCIE 3.0 X4 qui se retrouve bridé sur 2 lignes PCIE, soit X2 (les tests de débits le prouvent) par un bridge PCIE 3 => USB-C. Autant prendre un SSD SATA 2.5″ qui lui, sera pleinement exploité sur un simple USB 3.0.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.