Test : DimasTech Easy V3.0, une bonne table de bench ?

    Aujourd’hui nous allons tester la table de bench DimasTech Easy V3.0 de l’entreprise italienne DimasTech. À première vue cette table a été conçue d’une part pour les benchs en aircooling, mais aussi pour les benchs sous watercooling. En effet, elle permet de fixer deux radiateurs de 360 mm. Nous allons voir ce que nous offre cette table de bench  niveau ergonomie puisque ces « boîtiers » sont conçus pour faire gagner du temps aux testeurs et aux overclockers.

    DimasTech Easy V3.0 : parfaite pour les benchs sous watercooling ?

    La marque italienne DimasTech possède plusieurs tables de benchs à son catalogue, dans la Cuisine du Hardware nous possédons déjà la DimasTech Mini V1.0 Graphite Black depuis le début du site que vous avez pu voir à de nombreuses reprises. Nous avons voulu monter en gamme cette fois-ci, mais aussi avoir la possibilité d’offrir des tests plus orientés vers le watercooling. Nous avons donc choisi cette table pour ses solutions liées au refroidissement liquide. Elle prendra place dans notre prochaine configuration de test spécialement dédiée au watercooling custom.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0


    La table de bench DimasTech Easy V3.0 est actuellement vendue dans six coloris au prix de 149.99 € directement sur le site de la marque. En plus de choisir le coloris de la table de bench, nous pourrons aussi la customiser en lui rajoutant des options comme des baies 5.25″ ou des supports de radiateurs qui coûtent entre 5 € et 18.99 €. Dans ce test, la marque nous a fait parvenir la table de bench sans options.


    La table de bench mesure 430 mm de profondeur x 490 mm de largeur x 205 mm de hauteur. La table accepte les cartes mères allant jusqu’au format E-ATX. Elle a été assemblée avec des pièces en tôle de 1,5 mm découpé à la CNC afin de garantir de bonnes finitions sur ce produit.

    Carton et bundle

    Dans ce carton assez imposant, puisque la table de bench est assez encombrante, nous retrouvons celle-ci déjà montée, ou presque puisqu’il faudra rajouter les équerres PCI-E ainsi que les entretoises qui supportent la carte mère. Nous retrouvons bien sûr une boîte pour toute la visserie.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Dans ce carton nous retrouvons le bundle suivant :

    • Un support pour quatre disques durs 3,5″
    • Un support pour trois périphériques 5,25″
    • Un support de carte d’extension huit slots
    • Un support pour l’alimentation
    • Un support passe-câble ou tubes
    • Un support flexible pour ventilateur 120 mm
    • Un kit complet de vis pour le matériel
    • Deux boutons poussoir pour le Power et Reset
    • 10 Entretoises 25 mm
    • Un autocollant DimasTech
    • Le manuel d’installation de la table de benchs

    Caractéristiques techniques

    Général
    Nom DimasTech Easy V3.0
    Format Table de bench
    Matériaux Tôle acier 1,5 mm
    Poids 18 kg
    Dimensions (L x P x H) 490 mm x 430 mm x 205 mm
    Compatibilités et emplacements disponibles
    Format carte mère ATX, NanoATX, MicroATX, XL-ATX, Mini ATX, MiniITX
    Slots d’extension et baies
    Slots d’extension 8+2
    3.5″ 4
    2.5″ 3
    Ventilation
    Façade 3 x 140 mm/ 3 x 120 mm
    Arrière 3 x 140 mm/ 3 x 120 mm
    Mobile 1 x 120 mm
    Radiateur
    Façade 120, 140, 240, 280, 360 mm
    Arrière 120, 140, 240, 280, 360 mm

    Extérieur DimasTech Easy V3.0

    Nous retrouvons la table de bench sous une couleur uniforme noir graphite (attention aux rayures), la table est vraiment imposante, mais n’est pas tellement lourde malgré les apparences.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Sur la façade nous retrouvons le nom du produit dans le coin supérieur gauche  directement découpé dans de la tôle ainsi que les deux emplacements pour les boutons Power et Reset.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Dans le coin supérieur droit se trouve le logo de la marque.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Nous retrouvons aussi les emplacements pour les connectiques disponibles en option du front panel.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Les baies 5.25″ ainsi que 3.5″ sont aussi amovibles. Il est possible de les décaler afin d’optimiser le flux d’air qui passe dans les radiateurs.

    Sur les flans, nous retrouvons les emplacements pour les trois ventilateurs 120 mm ou 140 mm avec compatibilité de mettre soit un radiateur de 120, 140, 240, 280 ou 360 mm.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    L’alimentation se loge dans son support qui est également amovible. Nous aurons le choix de son emplacement sur la plaque inférieur de la table de bench.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    Configuration utilisée pour le montage :

    Avant de commencer toute installation, il faut déjà monter les pieds en caoutchouc sous la table de bench qui permettent d’atténuer les possibles vibrations.

    Une fois les pieds installés, il faut visser les entretoises qui supportent la carte mère ainsi que le support des cartes d’extension PCIe.

    Table de bench Dimastech Easy V3.0

    Concernant les racks pour les périphériques de stockage, ils sont déjà prémontés.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0

    La fixation des solutions de stockage se fait au moyen de vis fournies. Nul besoin d’outils pour le montage des disques dans leurs cages.

    Alimentation

    Pour l’alimentation, il faudra simplement la faufiler sous le plateau carte mère dans son cadre dédié puis la visser à l’aide de quatre vis à mains.

    Carte mère

    Une fois les entretoises installées qui supportent la carte mère , ainsi que le support des slots d’extensions PCIe, nous pourrons placer la carte mère et la visser.

    Table de bench Dimastech Easy V3.0

    Table de bench Dimastech Easy V3.0

    Montage des radiateurs

    Pour monter le radiateur pour watercooling custom, il suffit de se munir des vis fournies avec les radiateurs et venir le fixer sur les emplacements disponibles sur les flancs droit et gauche. Notez que sur le flanc droit il est judicieux de décaler la baie 5.25 pouces afin d’optimiser le flux d’air lorsqu’on utilise un radiateur de 360 mm. Petit point important, l’utilisation d’un AiO n’est pas conseillée puisqu’on manquera de longueur au niveau des tubes, il faudra acheter le module en option DimasTech Radext. Ce qui est dommage vu le prix de la table de bench, nous aurions largement préféré l’avoir d’office en bundle.

    Test table de bench Dimastech Easy V3.0Nous nous sommes donc débrouillés comme on a pu pour fixer notre radiateur. Comme vous pouvez le constater, les tuyaux sont trop courts pour qu’on puisse fixer le radiateur à l’horizontale. Nous avons été obligés de le positionner verticalement.

    Installation radiateur AiO

    Installation de la carte graphique

    Pour installer une carte graphique sur cette table de bench, rien de plus simple il suffit de venir l’emboîter dans le slot PCIe de la carte mère en alignant le support de carte d’extension. Il n’y aura plus qu’à visser la carte graphique à l’aide d’une vis à main.

    Installation de la carte graphique

    Bouton Power

    Nous utiliserons uniquement le bouton Power lors de notre installation, sachez qu’il faudra suivre la même méthode d’installation pour le deuxième bouton.

    Ce sont des cosses qui permettent d’établir le lien entre le bouton et les fils. En revanche, les cosses femelles sont beaucoup trop grosses par rapport aux fiches mâles situées sur le bouton. De ce fait les cosses ne tiennent pas en place. Pour pallier ce problème, nous avons décidé de souder les fils directement en coupant la cosse. Nous avons ensuite fait couler du silicone noir qui permet l’isolation électrique, au cas où.

    Bouton Power table de bench Dimastech

    Une fois la liaison électrique maintenue par quelconque moyen, nous glissons le câble dans le trou prévu a ce bouton en façade. Puis nous venons serrer l’écrou et le tour est joué.

    Bouton power Dimastech

    Passe-cloisons

    Dans le bundle de la table de bench, nous trouverons un support comprenant quatre trous. Ce support a été pensé pour y mettre quatre passe-cloisons pour faciliter le démontage de circuits watercooling sans démonter les radiateurs.

    Voici à quoi ressemble notre configuration.

    Table de bench Dimastech Easy V3.0

    Dans un proche avenir nous allons créer une configuration avec cette table de bench qui sera dédiée spécifiquement à nos futurs tests de composants watercooling. Nous vous ferons un second article pour suivre pas à pas le montage d’une table de benchmark orienté watercooling custom.

    Conclusion : DimasTech Easy V3.0

    La table de bench DimasTech Easy V3.0 n’est pas à destination de tous et se destine essentiellement aux presses, médias, entreprises et overclockers qui tests du matériel. L’aspect général de cette table est qualitatif dans l’ensemble si on met de côté la non-rigidité du plateau de carte mère, mais gare aux rayures !

    Pour la somme de 149.99 euros, la table a été très bien conçue pour le refroidissement. Nous y retrouverons de larges supports pour des radiateurs allant jusqu’à 360 mm ou 280 mm. Nous trouvons dommage que nous n’avons pas pu installer correctement notre AiO sur les emplacements du fait que les tubes sont trop courts. La marque a contré ce problème avec un support se fixant sur le plateau carte mère. En revanche celui-ci est en option et c’est bien dommage.

    Pour le reste il n’y a rien a dire, les baies de 3,5″ et 2.5″ pouces sont de bonnes qualités. Cela reste très correct pour le but premier de la table : le bench et l’installation rapide des composants. Il faudra s’armer de patience pour pouvoir déplacer les baies afin d’optimiser le flux d’air des radiateurs, car les fixations sont fermement ancrées sur le plateau inférieur de la table de bench.

    Médaille d'argent par HardwareCooking

    Pour

    • La facilité du montage
    • Son ergonomie
    • Deux emplacements radiateurs 360 mm pour faire du bench sous watercooling custom

    Moins

    • Emplacement pour installation d’un AIO inexistant dans notre pack, car en option
    • Sa rigidité, la table n’est pas très stable

     

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.