Test : GIGABYTE M32UC, un bon écran 4K 160 Hz ?

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous avons le plaisir de tester le premier écran 4K UHD 160 Hz de chez GIGABYTE. En effet, voici le nouveau moniteur à usage gaming : GIGABYTE M32UC. Nous allons voir tout au long de ce test ce que vaut réellement cet écran en mesurant la justesse des couleurs, l’uniformité, le contraste, la luminance du blanc et du noir sans oublier les espaces colorimétriques et le niveau du gamma. De même, c’est tout nouveau et nous l’introduisons dans ce test, nous sommes maintenant équipés pour mesurer la latence de l’écran ainsi que le temps de réponse GTG !

    Test de l’écran GIGABYTE M32UC, sommaire :

    Entrons sans plus attendre dans le vif du sujet et présentons comme il se doit cet écran. Sur une diagonale de 31,5″, nous avons un panneau de type SS VA et une définition 4K UHD (3840 x 2160 pixels). La fréquence de rafraîchissement est de 160 Hz (OC) pour un temps de réponse annoncé de 2 ms en GTG et 1 ms en MPRT. Pour la VRR, nous avons une certification AMD FreeSync Premium Pro qui permet de supprimer les effets de déchirement et autres joyeusetés de ce genre, la plage en revanche ne va que jusqu’à 144 Hz, pas de VRR donc avec l’OC à 160 Hz. Nous retrouvons une certification VESA DisplayHDR 400. La luminosité annoncée en SDR est de 350 nits en SDR. Pour le contraste, il est à 3000:1, du classique pour du VA. Il en va de même avec les angles de vision de 178 ° en vertical et en horizontal. Quant aux espaces colorimétriques, GIGABYTE annonce que le gamut DCI-P3 est couvert à 93% et 123% pour le sRGB. La profondeur des couleurs est en 8 bits et nous avons donc environ 16,7 millions de couleurs. Précisons que nous sommes sur une dalle plate avec courbure de type 1500R.

    Test GIGABYTE M32UC

    En termes de fonctionnalités, GIGABYTE oblige nous retrouvons toujours l’OSD Sidekick permettant de contrôler l’OSD via un logiciel (à condition de brancher le câble USB de l’écran). Nous avons aussi les fonctionnalités GameAssist, Dashboard ou encore Black Equalizer. De même, nous avons aussi toujours le fameux KVM comme à chaque fois sur les écrans de la marque.


    Pour parler du prix, nous trouvons cet écran GIGABYTE M32UC à partir de 919 euros sur la marketplace Amazon.fr. Il est visiblement encore difficile, du moins au moment d’écrire ces lignes, de le trouver ailleurs.


    Nom commercial GIGABYTE M32UC
    Taille de l’écran 31,5″
    Définition 3840 x 2160 pixels
    Format de l’écran 16:9
    Pixel Pitch 0,277 mm
    Taux de rafraîchissement 144 Hz – 160 Hz (OC)
    Temps de réponse 2 ms GTG – 1 ms MPRT
    Type de dalle SS VA
    Courbure 1500R
    Profondeur des couleurs 8 bits – 16,7 millions de couleurs
    Rétroéclairage Rétroéclairage LED
    Luminosité 350 cd/m² SDR
    HDR HDR 400

    VRR (Variable Refresh Rate)

    AMD FreeSync Premium Pro
    Angle de vision 178° horizontal + vertical
    Contraste typique 3000:1
    Gamut
    • 123% (sRGB)
    • 93% (DCI-P3)
    Surface de la dalle Anti reflets
    Entrées vidéo 1 x DP (1.4)
    2 x HDMI (2.1) (support 4K 144Hz 4:4:4 @ DSC enabled or 4K 144Hz 4:2:0)
    Ports USB
    3 x USB 3.2 (Type-A)
    Audio ports 1 x Mini-Jack
    VESA 100 x 100 mm
    Consommation
    Consommation normale : 47 Watts
    Ajustement (inclinaison) -5 ~ +20°
    Ajustement (pivotant) NA
    Ajustement (hauteur) 0 – 100 mm
    Mode portrait Non
    Dimension 710.5*555*183.9 mm (avec le pied)
    710.5*423.3*100.5 mm (sans le pied)
    Poids 7,5 kg avec le pied
    5,5 kg sans le pied
    RGB Non
    Haut-parleur 3W x 2

    À savoir : ne vous fiez pas aux contrastes dits « dynamiques ». Cela ne représente pas les mêmes valeurs lorsqu’elles sont comparées entre plusieurs écrans. Il s’agit surtout d’un gros bullshit commercial pour jouer à qui à la plus grosse en affichant des valeurs démentielles pour impressionner les clients néophytes. Il faut se fier uniquement au contraste dit « typique ». Pour information, le contraste dynamique est annoncé à 12M:1 pour cet écran.

    À savoir : une dalle 10 bits aura 1024 nuances de rouge, 1024 nuances de vert et 1024 nuances de bleu pour un total de 1024 x 1024 x 1024 soit approximativement 1,07 milliard de couleurs. Une dalle 8 bits signifie que nous avons 256 nuances de rouge avec 256 nuances de vert, mais également 256 nuances de bleu pour un total de 256 x 256 x 256 soit approximativement 16,7 millions de couleurs.
    Mais il s’agit ici de nuances de couleurs, de profondeurs des couleurs en somme. Cela n’augmente pas l’espace colorimétrique puisqu’il ne s’agit pas d’ajouter des rouges plus rouges, mais seulement d’apporter plus de nuances entre les extrêmes qui sont couverts par l’espace colorimétrique. Ainsi, lorsque vous faites des dégradés sous Photoshop par exemple, il n’y aura plus cette impression « d’escalier ».

    Profondeur des couleurs


    Mais avant d’aller plus loin dans ce test et de voir en détail l’ergonomie, la justesse des couleurs, l’uniformité de la dalle et les contrastes et gamma avec nos sondes, faisons le tour du packaging.

    Packaging

    Le carton est assez classique et nous retrouvons sur un fond couleur kraft une impression en noir présentant les lignes du moniteur. Nous retrouvons aussi bien sûr la référence et les nombreuses technologies embarquées.

    Quant au bundle, nous retrouvons les éléments suivants :

    • Câble d’alimentation
    • Adaptateur d’alimentation
    • Câble DisplayPort
    • Câble HDMI
    • Câble USB

    Aspect visuel et montage de l’écran GIGABYTE M32UC

    Visuellement, cet écran est assez sobre pour un écran à destination des gamers. Pas d’éclairage RGB ici et pas de lignes supers anguleuses, du sobre avec seulement quelques petites courbes sympas au niveau de l’arrière de l’écran. En effet, sur la partie arrière de l’écran, la partie supérieure est très fine et présente le logo GIGABYTE au centre. Sur le reste, nous retrouvons une épaisseur plus commune et nous avons la mention M32UC sur un coin au-dessus du joystick et du bouton MKV pour switcher la souris et le clavier de source. Notez que cet écran ne propose aucun éclairage RGB.

    Test GIGABYTE M32UC

    En forme de V, le pied de cet écran est assez imposant et est entièrement à plat sur le bureau. Au centre, nous avons la mention GAMING SERIES qui est assez discrète. Remarquez que nous avons dans la colonne du pied une ouverture permettant d’y passer ses câbles pour parfaire son câble management.

    Le pied de l’écran est simple à monter. Il suffira de fixer la colonne de l’écran en glissant les ergots sur le haut et le reste se clipse, rien n’est à visser à ce stade. Il suffira ensuite de glisser la base à l’extrémité de la colonne puis à visser à l’aide d’une vis à main, mais on conseille tout même de finir le serrage au tournevis.

    La connectique est assez complète et se trouve à l’arrière de l’écran vers le bas. Nous allons avoir :

    • 1 x port DisplayPort 1.4
    • 2 x ports HDMI 2.1
    • 1 x port USB Type-C (18W)
    • 1 x entrée casque
    • 1 x port USB Type-B (pour les trois ports USB 3.0)
    • 3 x ports USB 3.0

    Connectique

    Maintenant que nous savons à quoi il ressemble et que nous l’avons monté, regardons ce que cet écran propose en termes de fonctionnalités.

    Lire la suite


    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.