Test : ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING, de la puissance brute

    Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware nous testons encore une fois une bonne grosse carte graphique. En effet, on se concentre cette fois sur la ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING : une carte qui est présentée par NVIDIA comme idéale pour jouer en 4K. Nous allons donc voir tout au long de ces pages ses performances en termes de FPS en jeu, performances en applications, rendus, mais aussi au niveau des températures et consommations.

    Sommaire, test carte graphique ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING

    On s’attaque donc à une grosse GeForce RTX 3090 puisqu’elle dispose d’une fréquence boost à 1860 MHz contre 1695 MHz de base, soit un OC d’usine de 10 %. Hors édition spéciale, la Strix OC est la carte la plus haut de gamme que propose ASUS ROG à son catalogue. Pour rappel les RTX 3000 sont basées sur la dernière architecture Ampere de NVIDIA. Sur cette nouvelle architecture, les choses ont grandement évolué comparativement à la génération précédente sur Turing. En effet, celle-ci présente dans un premier temps un nombre de cœurs CUDA en nette augmentation. Alors que la RTX 2080 Ti en comprenaient 4 352, la RTX 3090 en a 10 496, ce qui est donc plus du double. Le rapport performance par Watts est aussi amélioré de 1,9 fois via un IPC plus élevé de 2,7 fois pour les Tensors Cores qui passent d’ailleurs de 544 (8 par SM) pour la RTX 2080 Ti à 328 (4 par SM) pour la RTX 3090. Les RT Cores voient l’IPC augmenté de 1,7 fois et passe de 68 à 82 et enfin pour les cœurs CUDA l’IPC augmente de 2,7 fois. Difficile de ne pas remarquer que sur le papier c’est extrêmement prometteur. Cela permet aussi de réduire l’impact de l’activation du RTX sur les performances.

    Test ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING

    Couplée à 10 Go de mémoire de type GDDR6X de chez Micron, la bande passante mémoire atteint une vitesse de 760 Gb/s (596 pour la RTX 2080 SUPER) avec un bus à 320-bits. Tout ceci participe à améliorer les performances par Watt de 1,9x par rapport à Turing. Pour rappel, il s’agit ici de la dernière architecture NVIDIA basée sur Ampere. Nous avons un GPU GA102-200 de chez Samsung avec une finesse de gravure de 8 nm qui dispose de 28 millions de transistors. Nous avons un TGP de 320 W et l’alimentation se fait en 3*8-pins. De même, cette génération de GPU apporte la connectique HDMI 2.1 qui propose un débit maximum de 48 Gbps, soit 12 Gbps par ligne. Ce débit permet d’afficher des images en 8K (7680 x 4320 pixels) 60 Hz avec le support du HDR sur un seul câble. Nous restons sur le NVIDIA Encoder de 7e génération qui était déjà utilisé sur les RTX 2000 en accompagnement du codec AV1 pour décoder des vidéos 8K.

    Plus loin dans ce test, nous allons tester cette carte graphique sur une sélection de jeux vidéo. Ici nous passons la carte sous plusieurs titres phares comme Grand Theft Auto V, Red Dead Redemption II, sur des titres du studio Bethesda ou encore Far Cry 5 et Assassin’s Creed Valhalla, Call of Duty Cold War et d’autres encore. Quand cela est possible, nous passons par les benchmarks intégrés aux jeux. Des titres comme Control, Deliver us the Moon ou encore Fortnite sont présents pour tester le côté Ray Tracing également. Pour les jeux n’ayant pas de benchmark intégré nous passons par Frameview pour relever les FPS et d’autres données encore, que nous verrons dans la prochaine page. Nous effectuons plusieurs passes à chaque fois pour faire une moyenne et la température de la pièce est maintenue à 21 °C environ via notre climatiseur.

    Pour parler des prix, on retrouve cette carte chez LDLC au prix de 2199,95 euros. Si on reste sur les tarifications de chez LDLC, nous sommes donc sous les RTX 3090 XTREME de chez AORUS que ce soit avec ou sans le waterblock comme système de refroidissement, mais également sous la SUPRIM de chez MSI. Nous allons donc voir ses performances dans le jeu vidéo, mais aussi en termes d’applicatifs, de consommations, températures et de latences. Malheureusement au moment où nous écrivons ces lignes, cette carte et bien d’autres encore sont en rupture de stock et cela quel que soit le revendeur.

    Configuration de test :

    Avant d’aller plus loin, voici le détail de notre configuration de référence pour les tests de cartes graphiques.

    Précisons de suite un fait très important. Nous tournons sur du PCIe 3.0 et non PCIe 4.0 comme le gère la carte graphique. Nous avons déjà réalisé plusieurs tests sur ce point pour mettre en lumière d’éventuelles différences de performances. Le PCIe 4.0 apporte au mieux 1 % de performances supplémentaires face à du PCIe 3.0, ce qui est parfaitement négligeable et imperceptible.

    Packaging

    Pour parler du packaging, sur la face avant du carton on retrouve une image de la carte graphique et de son système de refroidissement. On y trouvera bien évidemment les références et logos divers. C’est à l’arrière que l’on va en apprendre plus concernant le système de refroidissement et la connectique.

    Quant au bundle, nous y retrouvons :

    • Un guide Speed Setup
    • Une règle ROG
    • Une carte de collection
    • Une carte de remerciement
    • Deux velcros

    bundle

    ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING : aspect visuel et système de refroidissement 

    De plus en plus les cartes à trois ventilateurs comme celle-ci ont la particularité de disposer d’un ventilateur central avec un sens de rotation inverse aux deux autres. Ceci permet de réduire les turbulences dans le flux d’air généré. Précisons également que les ventilateurs se coupent sous la barre des 55°C. Le ventilateur central est équipé de 13 pales de ventilateurs et 11 pour les auxiliaires. On remarquera aussi l’anneau autour des pales permettant une meilleure circulation de l’air et pression statique. Le design a évolué comparativement aux précédentes Strix et on trouve désormais des éléments argentés sur le carénage avant. Concernant la backplate, celle-ci dispose également de quelques éléments argentés. On remarquera aussi une ouverture sur la droite permettant au ventilateur de créer un flux d’air traversant entièrement la carte, facilitant ainsi l’expulsion de l’air chaud.

    Sur la tranche de la carte, on voit non seulement le radiateur, mais aussi la grande bande RGB. Les trois connecteurs 8-pins pour l’alimentation se situent sur la droite et on retrouve le logo ROG au centre sur une partie argentée avec le logo GEFORCE RTX juste au-dessus. Le radiateur occupe un espace de 2,9 slots, autant dire 3.

    Au niveau de la connectique, la carte dispose de deux ports HDMI 2.1 et de trois ports DisplayPort 1.4a. Notez la présence des deux headers FanConnect II permettant de brancher directement à la carte graphique des ventilateurs qui se caleront alors à la température du GPU.

    Bien évidemment, la carte dispose d’un éclairage RGB. Ainsi, on retrouve une importante bande sur le long de la tranche de la carte avec des lignes parallèles. Cet éclairage est contrôlable via ASUS AURA Sync et permet de gérer les effets et couleurs. Bien entendu on pourra synchroniser tout cela avec d’autres composants et périphériques compatibles.

    Éclairage ASUS AURA Sync ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING

    N’oublions pas le switch physique pour passer d’un mode Performances au mode Silence. Concrètement seule la courbe de ventilation change.

    switch BIOS

    Caractéristiques techniques : ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING

    Nom commercial ASUS ROG Strix RTX 3090 O24G GAMING
    Moniteurs supportés 4
    Cuda Cores 10 496
    Architecture Ampere
    TMUs 328
    ROP 112
    Tensor Cores 328 (4 per SM)
    RT Cores 82
    Fréquence GPU Boost : 1 860 MHz (référence à 1695 MHz)
    Fréquence mémoire 19,5 Gbps
    RAM 24 Go GDDR6X
    Bus 320-bit
    Taille L=319 W=140 H=58 mm
    Sortie vidéo 3 x DisplayPort 1.4a
    2 x HDMI 2.1
    Alimentation 3 x 8-pins
    Alimentation recommandée 850 W
    TGP 320 W
    DirectX 12 Ultimate
    OpenGL 4.6

    Passons à la suite et commençons à regarder les performances de cette carte.

    Lire la suite


    4 Commentaires

    1. Merci pour ce test Cyril . Ayant acquis cette carte il y a à peune 3 semaines j’en suis satisfait . Merci pour ton tuto montage PC , il m’a été très utile puisque j’ai monté mon premier pc il y a 3 semaines dans un boitier helios avec un i99900k sur une maximus XI CODE le ryujin 360 et 4 barrettes de 8 gigas de ram ballistix avec comme alimentation la thor 850 watts . Sur doom eternal la consommation globale de ma machine ne dépasse pas 517 W . Sur metro exodus pareil je n’ai jamais vu plus de 520 W . Je précise que ma carte est en mode QUIET . J’ai même baissé ma fréquence au debut pour voir ma consommation mais il ny avait aucun changement avec les frequences d’origines. Étonnamment le youtubeur Guillaume a monté en partenariat avec infomax un pc à doigby . Sur cyberpunk 2077 il avait une consommation globale dz 550 W avec une rtx strix 3080 . Ce que je veux dire c’est que même si cette 3090 est celle qui consomme le plus ce qui compte aussi c’est la consommation globale de la machine . Certains ont des 3090 qui consomment moins mais des processeurs ou autres composants qui tire plus donc … cette carte est avant tout pour un usage gaming pour ma part . Je voulais la 3080 strix mais impossible de mettre la main dessus . J’ai vu cette opportunité pour la 3090 et ayant eu marre d’attendre je l’ai acheté . Peut-être qu’un jour je ferais des montages video . Ils avaient annoncé la 3080 ti mais elle a été repoussée et vu l’inflation des prix je ne pense pas qu’elle soit en dessous des 1600 voir 1700 pour les customs donc bon … au moins comme tu l’as dit dans l’article avec les 24 gigas de Vram je suis tranquille pour la 4k dans le futur 😉 .

      • Je me retrouve complétement dans ce que vous diites et je valide, j’ai moi même acheté cette carte pour les mêmes raisons et je ne suis vraiment pas déçu malgré son prix…

    2. Bonjour,
      Pour le test en OC avec 1925MHz (soit +65MHz sur le core si je ne m’abuse) de boost clock et 1366MHz sur la mémoire, quels étaient vos autres réglages : la power limit réglable dans afterburner était a 100% ou 123% ?

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.