Test : AMD Ryzen 7 3700X, un processeur pour les productifs !

Aujourd’hui dans la Cuisine du Hardware, nous sommes particulièrement enthousiaste à vous proposer notre test sur un des processeurs AMD de troisième génération. En effet nous avons sous la main le très bon processeur AMD Ryzen 7 3700X. Vous pouvez aussi découvrir par ici notre test sur le CPU AMD Ryzen 5 3600X.

Processeur AMD Ryzen 7 3700X, notre test complet

Un des gros avantages d’AMD face à Intel, nous sommes toujours sur le même socket AM4 que les générations précédentes et nous disposons même d’une rétro-compatibilité avec les chipsets AMD X470 et B450 à condition d’avoir un BIOS à jour. Ce qui n’empêche pas la venue d’un nouveau chipset AMD X570 plus costaud au niveau des VRM et apportant la nouvelle norme PCIe 4.0, de l’USB 3.2 et du WiFi 6 802.11ax.

Grande nouveauté dans le monde des plateformes mainstream, nous avons désormais une gamme de CPU proposant jusqu’à 16 cœurs pour le Ryzen 9 3950X qui arrivera d’ici Septembre. Ces processeurs Ryzen 3000 se basent donc sur une la nouvelle architecture Zen 2. En effet la première série se basait sur Zen et la seconde génération sur Zen +. Cette nouvelle architecture se base sur une nouvelle finesse de gravure en 7 nm permettant un accroissement du nombre de cœurs et un meilleur contrôle sur la consommation énergétique. Il ne s’agit donc pas d’un refresh, mais d’une grosse évolution ce qui ne va certainement pas nous déplaire. Quant aux sécurités, AMD annonce des corrections matérielles contre les failles Spectre. Nous retrouvons également un support de la mémoire DDR4 allant jusqu’à 3200 MHz pour un total de 128 Go avec support ECC.

Processeur AMD Ryzen 7 3700X

Nous avons donc ici une gravure en 7 mm permettant d’augmenter la densité des transistors et donc la possibilité pour AMD de doubler le nombre de cœurs tout en augmentant la fréquence pour une tension inchangée comparativement à la génération précédente. Les CCX voient leurs tailles diminuer de 29% passant de 44 mm² à 31 mm² créant un gain de 75% pour la relation performances au Watts.

Nous retrouvons aussi des optimisations de bande passante interne, une hausse de l’IPC ou encore une sécurité renforcée.

AMD annonce d’ailleurs avoir augmenté de 21% en moyenne les performances en jeux sur une définition FHD (1920 x 1080 pixels) en passant le cache L3 de 16 à 32 Mo. En ajoutant à ceci moult améliorations comme un fichier de registres plus volumineux, optimisation des unités de calcul flottant, ces processeurs présentent un IPC (instruction par cycle) amélioré de 15% comparativement à la génération Zen +.

Quid des tarifs ?

Quant aux tarifs, le CPU AMD Ryzen 7 3700X est affiché à 380 euros sur Amazon et 399,95 euros sur LDLC et 419,95 euros avec le service de mise à jour du BIOS. Des prix agressifs donc face à son concurrent Intel. Mais il est cependant dommageable qu’une carte mère au chipset X570 soit introuvable sous la barre des 200 euros. Ou alors il faut se tourner vers le chipset X470.
Un point qui donne une toute relativité au prix d’accès de ces processeurs. D’autant plus qu’Intel a depuis le lancement des processeurs AMD Ryzen 3000, baissé le prix de certains de ses CPU, le 9900K étant accessible pour 502 euros actuellement sur Amazon par exemple. Néanmoins, ce 3700X fait face au 9700K de chez Intel avec un prix inférieur et des performances en jeux qui ne sont pas très éloignés selon les titres. Mieux, en applicatif le 3700X prend clairement la tête avec un prix pourtant 70 euros moins chers que le 9700K.

Nous allons au travers de ce test analyser ses caractéristiques techniques et bien entendu ses performances via nos benchmarks logiciels, mais en jeux également sur quelques uns de nos titres.

Caractéristiques techniques du CPU AMD Ryzen 7 3700X

Le 3700X est un CPU possédant 8 cœurs et 16 threads. La fréquence de base est de 3,6 GHz avec un Boost à 4,4 GHz. Le TDP annoncé est de 65 W. Il s’agit donc d’un CPU à destination du socket AM4 qui bénéficie d’une finesse de gravure en 7 nm FinFET. Le cache L3 est de 32 Mo et cache L2 de 4 Mo.
Il supporte une fréquence de mémoire DDR4 à 3200 MHz (jusqu’à 128 Go et compatible ECC). Nous avons un contrôleur pour deux SATA III et 24 lignes PCI Express 4.0. Dont 16 qui seront dédiées à la partie graphique, quatre à un port pour SSD au format M.2 et quatre au lien entre le processeur et le chipset. Il est livré avec le ventirad Wraith Prism RGB LED. Attention en revanche, ce processeur ne possède pas de partie graphique. Il faudra donc obligatoirement une carte graphique dédiée.

Chipset X570

Ici, tout comme les générations précédentes l’IHS est bien soudé à l’indium aux modules. Ce qui n’empêche pas forcément un délid, mais l’opération devient bien plus complexe et risquée que si une pâte thermique avait été utilisée. Quoi qu’il en soit il s’agit d’une bonne chose puisque cela induit de meilleures températures qu’avec une pâte thermique. En effet nous vous rappelons que le delid a été démocratisé à cause de la pâte de piètre qualité utilisée par Intel sur certains processeurs. Le délid est une opération consistant à retirer l’IHS afin de remplacer la pâte interne, généralement par du métal liquide Thermal Grizzly Conductonaut offrant de bien meilleures températures.

Packaging

La boîte du CPU ne change pas énormément comparativement aux précédentes générations. Nous avons sur la face avant le logo Ryzen avec dans le coin inférieur droit le 7. Sur un des côtés nous aurons une fenêtre sur l’IHS. L’autre côté indiquera le contenu de la boîte avec le CPU bien sûr, le guide d’installation et le ventirad Wraith Prism RGB LED. Le dernier côté affichera seulement une image du ventirad avec la mention de sa présence.

Une fois la boîte ouverte, nous avons donc le ventirad. Au premier coup d’œil nous voyons une discrète bande RGB faisant le tour du ventilateur sur le plastique.

Celui-ci dispose d’ailleurs d’une coldplate en cuivre avec une pâte thermique préappliqué.

Ventirad Wraith Prism RGB

Passons à la suite et regardons comment ce processeur se laisse overclocker, avec températures et consommations.

Voir la suite

2 Commentaires

  1. Pas de carte graphique ? je pense que celui qui se monte ça c’est pas pour utiliser un chipset graphic mais + pour monter un GPU digne de ce nom ; c’est surement une manière de trouver quelques choses à dire de négatif sur un produit AMD … un produit Intel sans puce graphique intégrée vue les performances qu’on leur connait personne n’aurait mis cela en négatif mais au contraire en positif mais comme c’est AMD il fallait dire quelques chose pour critiquer comme à votre grande habitude … pfff encore un site de merde PRO Intel et donc pro nvidia aussi …. et ben ruinez vous avec vos charlatans verts et bleus …

    • Ah ah ah, tout d’abord nous tenons à rappeler que tout le monde n’est pas un gamer dans l’âme. Certaines personnes, et elles sont nombreuses, ont besoin d’un gros processeur pour de la CAO/DAO, de l’édition photo ou vidéo, bref de faire de l’applicatif.
      Pour beaucoup la carte graphique ne sert qu’à afficher l’image à l’écran et un chipset graphique leur suffirait amplement.
      Ensuite de là à dire que nous sommes pro-Intel, c’est une bonne blague. Nous venons de noter ce processeur avec une médaille d’Or et sommes ravis de l’avoir eu entre les mains. Nous sommes honnêtes et objectifs et traitons les deux fondeurs de la même manière, en jugeant leurs capacités, pas leur marque.
      Merci beaucoup, cordialement … l’équipe HC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.